5 raisons de ne pas faire ton aliyah… si tu détestes les arabes!

Israel Tavor

Israel Tavor

Après avoir voté Sarko et t’être senti trahi par lui avec la reconnaissance de la Palestine à l’UNESCO, avoir même hésité pour LePen junior mais dont les élucubrations sur cette même reconnaissance à l’ONU t’ont découragé, toi, français israélite de souche, tu as décidé de faire ton Aliyah car « Tu en as ras-le-bol de ce pays aux mains des arabes du Qatar».

STOP.

Je t’invite alors à rester exactement là où tu es.

Car si tu viens en Israël pour cette raison, notre merveilleux petit pays risque de de réserver quelques surprises dont tu n’as pas entièrement pris conscience…

1 – 20% des israéliens sont arabes.
A moins de t’enfermer chez toi, tu constateras que les arabes sont aussi ici chez eux, et tu auras beau faire ta Nadine Morano, personne ne fera enlever son voile à la caissière de ton supermarché. Si tu croises une femme en burka, essaie un instant d’alerter la police et de voir s’ils vont se déplacer… Et avec ta chance, tu risques même de tomber sur une femme en frumka (va googliser et tu verras, c’est aussi très rigolo)

2 – Tous les arabes ne vont pas te tuer… bien au contraire.
Plus drôle encore, ton pharmacien aura aussi de grande chance d’être arabe (ah oui, c’est clair que ça va te changer de Paris), mais si ton enfant né ici, il ne sera pas étonnant que la première personne qui s’occupera de ton bébé à peine sorti du ventre de sa mère soit arabe, musulmane et voilée… et là, inutile de brandir la loi de 1905… y’avait pas encore d’état d’Israël à cette époque.
Et à la crèche, pas la peine de sortir la jurisprudence babylou si celle qui va commencent à enseigner les brakhot à Abitbol junior soit aussi voilée qu’une iranienne en pèlerinage.
Pour faire court, tu as plus de chance de te faire soigner par un arabe que tuer par un arabe… demande donc à Yehuda Glick.

3 – L’arabe est l’autre langue officielle
Ce que tu n’avais pas trop relevé lors de tes séjours en vacances à Eilat, risque aussi de se faire plus évident… car les panneaux sur l’autoroute, et dans la plupart des grandes villes sont tous également marqués en arabe, de quoi défriser n’importe quel Elie Chouraqui.
Plus drôle encore, ton gamin en arrivant à l’école apprendra aussi l’arabe… eh oui, c’est devenu obligatoire dans la plupart des écoles israéliennes, y compris pour ton rejeton qui pourra commander un falafel chez Abulafia en arabe avant même d’avoir fait sa bar mitsva.

4 – TOUS les voisins d’Israël sont arabes.
Ça promet pour les futurs séjours linguistiques, mais tous les voisins d’Israël sont arabes… même pas vaguement arabes, non, des vrais.
Je ne dis pas qu’ils sont toujours bien intentionnés, je suis pas aveugle à ce point là, mais si tu voulais ne plus en entendre parler jusqu’à la fin de ta vie, je te conseille plutôt le faire ton Aliyah au Groenland ou au Japon, mais choisir le pays le plus au coeur du Moyen-Orient si tu détestes les Arabes, ne me semble pas la meilleur solution.

5 – Les arabes sont là pour tester ton Aliya.
Oui, car au fond si nous avons cette grosse minorité arabe en Israël, ce n’est sans doute pas par hasard.
Ils sont comme pour nous assurer que ceux qui viennent ici ne le font pas par haine de l’autre, mais par amour de ce pays et de son peuple.

Ainsi, même si certains arabes, voire même une grosse minorité d’entre eux veulent utiliser la violence, c’est le travail de l’armée, de la police, bref, de l’état d’Israël de gérer ça, avec les valeurs d’un état de droit, juif et démocratique.
Si c’est l’exaspération qui te pousse à partir de France, alors ne viens pas, ce pays n’est pas fait pour toi.

Si c’est la haine qui te fait fuir la France, alors vas ailleurs, crois moi, ici nous n’avons pas besoin de plus de haine, ces dernières semaines nous le prouvent malheureusement.
Je te demande pas d’aimer les arabes, juste d’en avoir rien à faire si quelqu’un est arabe ou pas… même si pour lui ça lui semble important, c’est son problème, pas le tien.

Israel Tavor

Israel Tavor

Né entre l'Europe et l'Amérique, juste au milieu de l'Asie, Israel Tavor sort diplômé de neuro-physique quantique à l'Université du MIT à Harvard. Parti soigner des enfants malades en Afrique au Vietnam, il retire de cette expérience de vie un livre,qui deviendra un best seller, La Bible. Sentant l'appel du Moyen Orient, Israel Tavor vient s'y installer, qui, grâce à sa seule présence, est connu dans le monde entier sous le nom de "Terre Sainte". En son honneur, le pays a voté à l'unanimité un changement de nom afin de s'appeler comme lui. C'est à la fois sa sagesse et son savoir qu'il a décidé de partager avec nous... Merci à toi.
Israel Tavor

Laisser un commentaire