Ce que l’on ne te dit pas quand tu prépares ton Alyah!

Sophie Taieb

Sophie Taieb

L’agence juive, c’est très bien. Bon, ils ne répondent pas toujours au téléphone, ils ne t’accueillent pas avec youyous et colliers de fleurs (même pas un café), mais oui, c’est très bien. Cependant, cher futur olim, voici quelques points qui ne seront pas abordés lors de ta préparation. Ces petits conseils sont là pour t’aider dans tes premiers pas en terre promise certes, mais pas donnée.

1. J’apporte quoi ?

Oui c’est vrai ça, on met quoi dans 69 kilos de bagages ? Pensez à prendre un ou deux éléments personnels qui vous feront vous sentir chez vous. On évite la pléiade, mais on peut se commander des tirages papiers de photos des amis proches, une lampe fétiche, sa petite boule disco (oui ils ont tiré une tête bizarre au contrôle des bagages).

2. L’oulpan, on y apprend l’hébreu ?

Vrai débutant avec à la limite quelques restes de talmud torah ? Mettez vous alors à l’hébreu dès que vous envisagez de faire votre aliya. Vous irez ainsi dans une classe de débutants avancés, et pendant que les vrais débutants apprendront les lettres, vous en serez déjà à vos premières phrases. Non, on ne parle pas l’hébreu après 5 mois d’oulpan, pensez déjà à prolonger avec une seconde session. On ne zappe pas l’oulpan !! Plus vous attendez, plus ce sera dur, et plus vous vous en voudrez.

3. Le boulot, je le trouve ici, là bas ?

La règle en Israël : il y a du boulot pour tout le monde. Pas forcément dans vos compétences, pas forcément à votre niveau de salaire, mais du boulot, il y en a. Pour les premiers mois, nous vous conseillons de choisir un travail à proximité de chez vous, et de votre oulpan.

4. Qu’est-ce que je ne prends surtout pas ?

Mes talons de 12, je les regarde tous les jours. Mais à Tel Aviv, c’est petits talons et sandales. Et ça pèse lourd les chaussures. Alors on se rabat sur les quelques paires fétiches et confortables que vous userez jusqu’à votre première paire de crocs (il paraît qu’on y vient tous, à la rédac on résiste, mais je sens que certains vont y venir).

5. J’habite où ?

Nous vous conseillons dans les premiers mois de choisir une colocation courte durée pour vous faire à votre nouvelle ville. Cela vous permettra de trouver le quartier qui vous plait le plus, et de vous faire de nouvelles connaissances.

6. Comment je rencontre des gens ?

En sortant de chez soi. Des gens, on en rencontre tout le temps. Ils sont d’ailleurs plutôt accueillants. Petit conseil : les premiers mois, ne refusez aucune invitation. Contentez-vous de suivre le mouvement, vous le verrez bien assez vite, Tel Aviv est tout petit.

7. Pour le téléphone, je fais comment ?

Plusieurs compagnies vous proposent des forfaits avec numéro virtuel pour pouvoir appeler la France gratuitement ou à faible coût, nous vous conseillons de prendre un forfait dès votre arrivée (il vous faut juste un compte en banque et votre pièce d’identité). Tant qu’on y est, ils vous prennent la photo pour votre Teouda Zeout à votre arrivée à l’aéroport, un visage frais et non décomposé est fortement recommandé. En plus, contrairement à la France, on peut sourire sur ses papiers.

8. Qu’est-ce qui va le plus me manquer ?

Alors dans le désordre et de manière non exhaustive, d’après une enquête réalisée sur un échantillon non représentatif de la population : un vrai tire bouchon, des cotons à démaquiller, du sucre en morceau (mais on en trouve dans quelques endroits), des stylos Bic.

9. C’est difficile la vie en Israël ?

C’est une galère. Se loger, avoir un salaire décent, réaliser des démarches administratives, se faire sa place, reconstruire sa vie… oui, la vie est difficile en Israël. On y trouve d’autres problèmes que ceux en France, tandis que les anciens disparaissent. Ne vous attendez pas à revivre votre ambiance vacances que vous avez tant connue. Mais cette galère, nous on l’aime.

10. En cas de coup de blues je fais quoi ?

Vous voulez dire à part sortir, respirer la mer, se perdre sur le groupe « tu sais que tu as… » ou faire ses devoirs d’oulpan ? Eh bien écris nous, cher lecteur, on a plein d’autres idées pour toi…

Sophie Taieb

Sophie Taieb

Le vrai plaisir des bons plans, c'est de les partager. Voyageuse invétérée à la soixantaine de pays à mon actif, curieuse de tout, je compte bien vous emmener avec moi dans mes pérégrinations. Une cabane dans le désert au milieu des kangourous ? A la quête de la méthode ultime pour baragouiner l'hébreu ? La quête du gefiltefish comestible ? Sur ce coup, on sera ensemble amis lecteurs. Installez-vous confortablement, le voyage commence ici.
Venez, je vous emmène...
Sophie Taieb
There are 2 comments for this article
  1. NathLaX at 18:12

    Comme toujours Sophie j’adore tes articles ! Vrais et frais !! Il y a encore beaucoup de choses à dire sur le sujet mais je sais bien qu’il est quasi impossible d’être exhaustif 😉

  2. Lévy at 23:42

    Vous saurez tout sur l’Alyah le 8 Septembre 2014 avec la sortie  » GUIDE PRATIQUE DE L’ALYAH »
    250 pages qui traitent de tous les sujets avant, pendant et après votre montée en Israël
    ( administratif, immobilier, juridique, fiscalité, scolarité, emploi, création d’entreprise,retraite, vie quotidienne….)
    À bientôt
    alainlevy67@free.fr

Laisser un commentaire