Aujourd’hui, j’ai décidé d’adopter un antisémite

Israel Tavor

ISRAEL TAVOR

Il m’a fait de la peine, le pauvre.
Jérôme Bourbon, un nom qui hume bon la France éternelle, la brique de vinasse imbuvable et la baguette sous plastique de chez Carrefour, illustre dirigeant de Rivarol, dont je n’avais jamais entendu parler, avant qu’il se fasse souffler par un passant.
Et moi, quand on s’en prend à un animal sans défense, mon sang ne fait qu’un tour.

Un peu comme sur ces videos de chiens battus qui font un peu pitié, on a assisté, impuissant, à l’humiliation d’un homme qui en aurait mérité sans doute plus, mais voilà, je suis un incorrigible ami des bêtes.

Profitant d’un éphémère passage au pays du journal de 13h de Jean-Pierre Pernault, et n’écoutant que la Brigitte Bardot sommeillant en moi je me suis rendu à la S.P.A. la plus proche… Société Protectrice des Antisémites.

– Vous savez, me dit la jeune femme qui m’accueillit dans le local situé à Saint-Cloud, si y’a un retour des antisémites, il ne faut pas oublier que leur habitat naturel a été totalement rasé pendant la dernière guerre mondiale!

– Ça a du être terrible pour eux…

– Heureusement, certains se sont mobilisés pour leur offrir un cadre de vie dans des réserves protégées en Amérique du Sud. Sinon qui sait… nous n’en aurions sans doute plus aucun de nos jours.

Elle me fit visiter les lieux, avec des cages dans lesquelles se trouvaient tout plein d’antisémites à adopter.

– C’est quoi ça? demandais-je.

– Lui, c’est Jean-Marine, un Pagnol Breton. il est tout vieux… on va bientôt le faire piquer. Mais le Pagnol Breton est intéressant, car bien qu’originaire de Bretagne, il s’adapte parfaitement à un parlement régional provençal… Merveilleux exemple de la force d’adaptation de ces merveilleuses bêtes.

J’hésitais. ll y avait pas mal de choix.

– Sinon, me dit-elle, vous pouvez prendre un Soral à poil-raz.

– C’est gentil?

– Non, c’est pas fait pour, mais le Soral aboie plus qu’il ne mord. En plus on a dû le faire castrer… Il avait la fâcheuse tendance à se frotter sur les jambes de toutes les dames.

– Et c’est quoi la grosse bête immonde au fond?

– Ah… Dieudonné. Il n’était pas méchant au début, mais on croit qu’il a été abandonné par un Juif et ça l’aurait rendu nerveux. Mais il a beaucoup de succès avec les jeunes. Et si vous avez un lévrier afghan, il s’entendra très bien avec .

J’hésitais un peu, je cherchais du regard le Bourbon.
Je demandais:

– Vous n’auriez pas une sorte de petit gros avec des lunettes fumées, avec un air apeuré?

– Jérôme Bourbon? Oui oui! On nous l’a ramené hier soir! Le pauvre il s’est fait une frayeur, il a pas l’habitude de sortir et voir la vraie vie. Vous voulez l’adopter?

– Bah oui, je veux le ramener chez moi en Israël!

Elle s’arrêta, et eue une hésitation dans le regard.

– En Israël? Dit-elle. Euh… Je suis pas certaine qu’il soit adapté pour cet environnement.

– Pourquoi? Y’a des restrictions? Ça mange de tout?

– Justement, ils ont l’estomac un peu fragile, surtout l’antisémite français de souche. Saucisson et pinard constituent l’essentiel de son régime alimentaire.

– Ok, mais si c’est casher c’est bon?

– Oula! Surtout pas, il est gravement allergique à la casherout!

Elle s’arrêta dans ses explications et me regarde droit dans les yeux et poursuivit:

– Mais je ne comprends pas … Vous n’avez pas plein de Palestiniens par chez vous? Je peux vous assurer qu’ils font d’excellents antisémites! Et ils sont déjà adapté à la région!

C’est qu’elle avait raison! Et en plus des antisémites bien de chez nous même pas besoin de les importer.
Je n’ai que l’embarras du choix entre le vieux cheikh yassine à reconstituer en puzzle (faut dire que c’est un garçon un peu « dispersé ») ou Yasser avec qui jouer à action ou vérité (bizarrement il ne choisit jamais « vérité »…).
Moi qui aime consommer local…

 

Israel Tavor

Israel Tavor

Né entre l'Europe et l'Amérique, juste au milieu de l'Asie, Israel Tavor sort diplômé de neuro-physique quantique à l'Université du MIT à Harvard. Parti soigner des enfants malades en Afrique au Vietnam, il retire de cette expérience de vie un livre,qui deviendra un best seller, La Bible. Sentant l'appel du Moyen Orient, Israel Tavor vient s'y installer, qui, grâce à sa seule présence, est connu dans le monde entier sous le nom de "Terre Sainte". En son honneur, le pays a voté à l'unanimité un changement de nom afin de s'appeler comme lui. C'est à la fois sa sagesse et son savoir qu'il a décidé de partager avec nous... Merci à toi.
Israel Tavor

Laisser un commentaire