Aujourd’hui j’ai décidé de faire Shabbat

Israel Tavor

ISRAEL TAVOR

– Tu penses pouvoir tenir 25 heures, sans télé, sans internet, sans iPhone, sans rien? m’a t elle demandé?

– Facile, dis-je.
H -25h00
On allume les bougies de Shabbat.

H -24h59
Je suis devant la télé éteinte et je pleure.

H -24h58
Je suis devant l’ordi et je repleure.

H -24h57
Je pense à mon iPhone… je m’écroule.

H -24h30
Les premiers signes de manque du monde moderne se font cruellement sentir: tremblement, démangeaison, bouche sèche.
Car vous pensez que c’est facile de faire Shabbat? Forcément, si vous l’avez toujours fait, toute votre vie, vous n’avez aucun mérite, mais moi, fils d’assimilée, petits-fils d’assimilés, et arrière-petits fils d’assimilés… chez nous l’assimilation était presque devenue une tradition, peut être même la dernière tradition juive que nous suivions scrupuleusement.
Alors passer en une seconde du monde moderne à quelques milliers d’années dans le passé au Mont Sinaï, ça fait un choc.
Car à l’époque, les Hébreux, si tu leurs disais qu’ils n’auraient pas à regarder la tv, aller sur internet ou sur leur smartphone, ça les dérangeaient pas, surtout qu’ils sortaient d’esclavage, ils étaient donc prêt à tout accepter sous peine qu’on leur renverse le Sinaï sur la tête.
Mais moi, gamin pourri par la modernité, je souffre comme junkie.
– On va aller à la syna, tu verras, c’est sympa.
– Si ça permet de faire passer le temps plus rapidement…
En fait non, ça ne fait pas passer le temps plus vite.
Note pour plus tard: ne pas porter de montre pendant Shabbat, on est toujours en train de la regarder.
J’ai ensuite péniblement tenté de faire le kiddoush… c’était la première fois, un peu comme si on m’avait demandait de faire atterrir un Boeing juste en ayant observé avant un pilote.
Au milieu de la nuit, je me suis levé. Je regardais l’écran noir de la télé.
– Lâche tout de suite cette télécommande! m’a-t-elle dit
– Hein?
– Qu’est ce que tu fais avec elle!
– Je te jure, c’est pas ce que tu crois. C’est un affreux malentendu…
– Comment as-tu osé me tromper?! Tu m’avais promis!
– Mais puisque je te dis qu’il ne s’est rien passé! Regarde, je l’ai même pas allumé!
– Tu voulais l’allumer cette chaîne, hein? En plus je l’avais caché! Retourne au lit.
Je me suis réveillé le lendemain… Re-synagogue. Avec cette fois-ci en prime la lecture de la Torah.
– Vous voulez faire la lecture? m’a demandé une personne.
– Euh… non, j’ai la voix un peu cassée et le souffle un peu court, dis-je en feignant d’être malade.
– Vous voulez un médecin? Vous n’allez pas bien?, me dit-il puis en se relevant pour demande au reste de l’assemblée, Y’a un médecin dans l’assistance?
La moitié de la synagogue a levé la main… J’en conclus que l’autre moitié était des avocats.
On est rentré, j’ai refais kiddoush, on a mangé et je me suis couché. Juste un petite sieste.
– Lève toi, c’est bientôt la fin de shabbat! me dit-elle.
– Quoi? J’ai dormi combien de temps?
– Tout l’après-midi. Shabbat fini dans 20 mn.
Je me suis remis devant la télé en regardant les minutes défilés.

H- 0H19, 18, 17…
Que c’est long quand on attend… C’est donc ça la relativité du temps.

Les dernières secondes!
5, 4, 3, 2, 1… Télé!!
Je me jetais sur la télécommande, et j’allumais MA télé, Ô, comme tu m’avais manqué mon amour… 
Enfin, quel soulagement, quel bonheur, quelle joie, quel… quel… ah.. de la pub…

Israel Tavor

Israel Tavor

Né entre l'Europe et l'Amérique, juste au milieu de l'Asie, Israel Tavor sort diplômé de neuro-physique quantique à l'Université du MIT à Harvard. Parti soigner des enfants malades en Afrique au Vietnam, il retire de cette expérience de vie un livre,qui deviendra un best seller, La Bible. Sentant l'appel du Moyen Orient, Israel Tavor vient s'y installer, qui, grâce à sa seule présence, est connu dans le monde entier sous le nom de "Terre Sainte". En son honneur, le pays a voté à l'unanimité un changement de nom afin de s'appeler comme lui. C'est à la fois sa sagesse et son savoir qu'il a décidé de partager avec nous... Merci à toi.
Israel Tavor

Laisser un commentaire