Ce que tu dois savoir avant de visiter le sud d’Israël

Beer-Sheva, le désert du Néguev et sa densité de population égale au quotient intellectuel de Nabilla : Te voilà au cœur d’Israël. Profites-en pour t’immerger dans la région chère à David Ben Gourion, le laboratoire de l’Etat hébreu. De toute façon t’as pas le choix, t’es loin de tout. Mais attention, avant de commencer à te lier avec l’habitant, il est bon que tu sois au courant de deux ou trois petites choses.


 

IL EST DECONSEILLE DE  …

  • Dire du mal de l’Université Ben Gourion : OK elle  ne se situe pas à la porte à côté mais elle est l’une des plus importantes du pays. Ok, à la rubrique « anciens élèves », on ne trouve … personne. En 2010, inutile de moquer la liste des Docteur Honoris Causa de l’institution. En 2010, l’Université Hébraïque de Jérusalem, l’Institut Weizman de Rehovot et l’Université de Bar-Ilan ont décidé, bonnes âmes, de taper dans leurs fichiers pour permettre à leur université copine du Néguev de décorer l’ex-ministre Simone Veil du  titre de Docteur Honoris Causa.
  • Parler d’Itamar Alon : En 2002, cet agent de sécurité tue un des deux terroristes palestiniens qui se sont introduits dans une base militaire du sud du pays. Le courage d’Alon fait la Une des journaux. Il reçoit la médaille de bravoure Beersheba. En juin 2013, après avoir vu le distributeur avaler sa carte bancaire pour un découvert de 6 000 shekels, il entre dans une succursale de la banque hapoalim de la ville, ouvre le feu tuant 4 personnes avant de retourner l’arme contre lui. Cette histoire sordide.
  • Plonger dans la mer morte, tête la première les yeux ouverts : c’est vrai qu’après 4 heures de voitures, assommé par la chaleur, t’as oublié que tu vas pas juste à la mer. Trop content de te rafraîchir. T’as plongé façon bombe  dans la piscine de wallabi. Toi qui a toujours rêvé de savoir ce qu’a ressenti Louis de Funes en tombant dans le bain de chewing-gum, ben maintenant tu sais… Rassure-toi saisi pas la douleur de l’effet du sel sur ta coupure à la cheville gauche, tu reprendras vite tes esprits. Ce qui te sera fort utile quand tu te rendras compte que la bombasse avec qui tu parles depuis une demi-heure est venue soigner un herpes généralisé.

 

IL EST CONSEILLE DE…

  • Ne pas faire des blagues sur Dimona : la proximité de la ville avec la centrale nucléaire ne doit pas être l’occasion de se moquer des autochtones. Ce site ultra secret est un peu à Israël ce que les enfants adultérins sont au Prince Albert de Monaco. Si  Albert a reconnu l’existence des enfants, il reste très vague sur l’ampleur de la progéniture.  Israël la joue comme Albert « Oui on fait des trucs à Dimona mais ca vous regarde pas ».
  • Saluer la vie culturelle locale : si Beer-Sheva ne brille pas par ces galeries d’art, la vie culturelle existe. On en veut preuve l’existence depuis 15 ans du Concours Miss Grosse. Comme chaque année, « Miss Grosse, Ronde et Belle » est choisie parmi une vingtaine de candidates venues du monde entier.  Pour une fois pas de grande déclaration « J’aime pas la guerre, je veux sauver les animaux » et pas de défilé en maillot de bain. L’an dernier c’est l’américaine Tanya Veiman, et ses 90 kilos qui a reçu la couronne internationale. A ma clé : une bague en diamant et un contrat dans une grande agence : Tremble Bar Rafaeli.
  • Marcher sur les traces de Moïse : Dans les textes anciens, il est fait mention de la région de Beer-Sheva. Les serviteurs du roi Abimélech se sont emparés du puits qu’Abraham affirmait avoir creusé. Un serment de paix mit fin au conflit. Abraham offrit sept brebis en échange de la reconnaissance de propriété du puits. Oui à l’époque, as besoin d’assigner au tribunal, on s’arrangeait avec des chameaux et des têtes de bétail. Brigitte Bardot ne nous … pas encore à chaque fois qu’on touchait à un poil de bouc.


Team

Team

Découvrez Israël sans freins, sans filtres, sans faux-semblants :  chroniques, décryptages, news, infos, actus, hôtels, restaurants, activités, tourisme.
95% des personnes qui écrivent sur Israël dans ce monde, le font de l'extérieur, sans avoir jamais mis un pied dans ce pays. Nous avons pensé, en toute logique, que pour se faire une idée sur les choses, il était préférable de les vivre...et de les partager...Israël sans freins, sans filtres, sans faux-semblants
Attention, l’utilisation prolongée de ce site peut provoquer des effets indésirables et inattendus : 
Montée soudaine de désir,  envie violente d’évasion, crise de rires incontrôlée, sentiment de manque ... 
Team

Laisser un commentaire