Comment devenir le prochain Steve Jobs en Israël ?

Ayla Cohen

AYLA COHEN

Et si on te racontait comment on a décroché notre job de rêve ?

On ne savait pas en venant ici ce que le mot Mihlala désignait. C’est vrai, en dehors du fait qu’il soit imprononçable et pas du tout sexy, pour nous, étudier en Israël c’était étudier dans un système universitaire, point barre. Et puis qui dit système universitaire dit psychométrique, dit possibilité d’échec, dit on-n’a-pas-envie-de-finir-nos-etudes-a-40-balais, dit retour probable dans notre mère patrie.

Et c’est là, en fouinant sur le net, en sondant nos voisins, nos amis, notre famille et nos banquiers qu’on a découvert le Graal de l’éducation à l’israélienne, la Mihlala !!!

Cher futur diplômé, c’est à toi qu’on a envie de s’adresser aujourd’hui. Laisse nous t’expliquer où tu vas mettre les pieds et à quoi ta matière grise va être dépensée.

Si l’on devait te résumer le système de la Mihlala, on te dirait que cet institut académique, où tu n’as pas besoin de te faire un ulcère avec les psychos, et où tu te sens encadrés comme à la maison avec en option un diplôme à la clé. Tu savais toi que plus de 60% de la population israélienne a choisi cette option-là ? Non ? Et tu sais ce qu’il y a de mieux encore, c’est qu’en fait t’as pas besoin de trop chercher, ça on l’a déjà fait pour toi. Oui on a trouvé la prochaine maison de tes neurones assoiffés.

Alors écoute attentivement !
Si tu dois étudier en Israël dans une mihlala, si tu veux t’intégrer dans ce pays et avoir accès à l’un des enseignements les plus prestigieux d’Israël, fais comme nous, choisis le collège académique de Netanya ou le NAC pour les intimes.

Non ! On ne va pas te parler de cet espace vert à l’américaine ultra cosy ou on se détend entre les cours, ça tu t’en fous. Ni de l’ambiance qui règne dans les meonots (logements universitaires).On va pas non plus te dire qu’une énorme partie de l ‘alya étudiante francophone y a défilé, ca aussi tu t’en fous. Serais-tu intéressé par le « simple » fait que les étudiants fraichement diplômés trouvent immédiatement des jobs ? Ou par le niveau exceptionnel des têtes qui t’enseignent ce pour quoi tu es déjà fait ?

Un certain Steve Jobs a dit un jour lors d’une remise de diplôme à Standford « soyez fous, ayez faim ». Et si l’on vous disait que votre vie est un ensemble de choix et qu’aujourd’hui vous vous apprêtez à faire l’un des plus importants, choisiriez-vous de nous écouter ?

 

Renseignez-vous en nous écrivant à  : prepabusiness@netanya.ac.il ou sur Facebook 

 

Ayla Cohen

Ayla Cohen

Au cas où tu aurais mal lu, mon prénom c'est Ayla, pas Alya. J'insiste parce que je ne suis pas du tout montée en Israël...je suis née ici. Et ouais ! je ne suis pas de ce genre de filles Ola Ola (jeu de mot puissant).
Je pense israélien, je vis israélien, je mange israélien, je couche israélien, mais pour le fun j'écris tout ça en français, parce que je trouve ça plus sexy.
Ayla Cohen

Laisser un commentaire