Le conflit israélo-palestinien vu par les sites musulmans

Lauriane

LAURIANE ITOUA

Au même titre que certains lecteurs de confession juive, les lecteurs de confession musulmane ne se fient plus aux grands médias nationaux, y voyant selon les cas de la propagande ou de la désinformation. Soit. Consulter diverses sources d’informations est bon pour la santé. Pour suivre ce qu’il se passe en Israël, certains d’entre vous préfèrent se brancher sur i24 plutôt que sur les bandeaux défilants d’un BFM ou d’un I-Télé. Sur les plateaux de i24 comme sur leur site, se succèdent des intervenants de tous bords : Juifs laïcs, juifs religieux, musulmans, Palestiniens, chrétiens, de gauche, de droite, des contre ci, des contre ça, traitant de l’actualité israélienne et internationale.

Du coup, je me suis demandé si les sites musulmans qui parlent d’Israël traitaient le sujet du conflit avec Gaza dans son ensemble, ou bien se concentrent-ils sur les points qui tendent vers ce qu’ils estiment être “crédible”, c’est-à-dire proche de leur opinion.

Publient-ils des nouvelles positives sur Israël quand il y en a ? Publient-ils des nouvelles négatives sur Gaza quand il y en a ? Ou font-ils le tri ? On pourra tout reprocher aux médias israéliens ou juifs sauf les divergences d’opinion et l’esprit critique, certains poussant très loin dans l’auto-critique. C’est ce qu’on appelle dans le jargon (le mien), les kamikazes médiatiques.

Pour me faire une idée, j’ai tapé comme requête : “boucliers humains Hamas”. C’est assez gros pour que tout le monde en ai entendu parlé (avoué et revendiqué). Il faut attendre la 5ème page de Google pour le 1er résultat provenant d’un site musulman, Oumma, et (étrangement) il est bien loin de ce à quoi je m’attendais : “Le jeune Ahmad, bouclier humain de soldats israéliens, témoigne de son calvaire”.

Je continue mes recherches. Ah un autre résultat. Cette fois sur le site “Halalbook” (la version halal de Facebook ?) Le voici : “Comment briser les 11 mythes qu’Israël a construit sur le Hamas, Gaza et les crimes de guerre”. Vous l’aurez compris : les boucliers humains du Hamas sont “un mythe inventé par Israël”. Nul besoin d’aller plus loin. Je suis à la 7ème page et le prochain lien que j’aperçois porte le titre suivant : “Tsahal a forgé des “preuves” sur le Hamas bouclier humain. “

Constat : si j’étais musulmane et que je souhaitais en savoir plus sur cette “soit-disant” histoire de boucliers humains en privilégiant les sources proches de ma communauté, mon idée serait naturellement la suivante : c’est un gros mytho des israéliens. Car nulle part je n’ai vu cette vidéo d’un des chefs du Hamas – ils sont tous des chefs là-bas, ils ont inventé un système hiérarchique spécial égos surdimensionnés – expliquant pourquoi c’était cool que les Palestiniens acceptent d’être des boucliers humains, que ça montrait qu’ils étaient courageux et surtout : “que c’est une technique qui a démontré son efficacité”.  

Du coup j’opte pour une autre stratégie : je vais directement taper ma requête dans la barre de recherche de quelques sites musulmans. Je commence par Oumma.

noanswer

La réponse du site est sans équivoque :

J’ai vérifié l’orthographe de chaque mot, même de “hamas” au cas où j’avais confondu avec “hummus”. J’ai aussi essayé avec “boucliers humains gaza”. Même retour de la machine. Rien, walou, nada. Je ne perds pas espoir et retourne sur Halalbook. Wow ! Un résultat : “Choc : l’armée israélienne se sert des enfants de Gaza comme boucliers humains” (pourtant j’avais bien demandé “boucliers humains hamas”. Mais bon c’est un peu comme quand tu vas à la boulangerie et que tu demandes une baguette pas trop cuite et qu’on te la donne juste “pas cramée”. Le contenu de l’article est un “témoignage” rapporté par le site Croah.fr (le site de Joe LeCorbeau, fervent communicant de la bande à Dieudo). No comment. Même chose (en pire) sur Saphir News.

On pourrait bien sûr pousser les investigations plus loin et éplucher tout le web. Mais pourquoi faire ? Pensez-vous vraiment qu’en tant qu’internaute lambda ni juif ni israélien, mon but soit de trouver des éléments qui pourraient “éventuellement” évoquer cette affaire ? Sans feu d’artifice ni cotillons, juste le fait quoi. Pas besoin d’être antisioniste ou antijuif : je n’ai tout simplement pas que ça à faire.

Je pensais à faire la même recherche avec des thématiques positives sur Israël qui permettraient de démontrer qu’à défaut de nier l’existence les crimes du Hamas, les sites musulmans en recherche d’informations exhaustives auraient au moins la bonne foi de reconnaître “quelques” points positifs à l’Etat Hébreu. Finalement je ne l’ai pas fait. Si les principaux concernés passent par ici, je les invite à publier directement des liens démontrant qu’ils essaient au moins d’être objectifs.

Ils trouveront au passage sur Rootsisrael (mais pas que) des tonnes de sujets d’articles qui s’intéressent à eux sans les fustiger. Un musulman qui par hasard se retrouverait sur Rootsisrael ne se sentirait ni menacé, ni insulté. Parfois même il découvrirait au hasard de la plume de quelques chroniqueurs des témoignages d’amour et de bienveillance. Il y découvrirait même des critiques ouvertes (à toute discussion) envers Israël. Comme quoi, et là je cite Coluche parce que j’ai pas mieux :

“Pour critiquer les gens il faut les connaître, et pour les connaître, il faut les aimer.”

Lauriane

Lauriane

Globetrotteuse virtuelle née à Léningrad en ex-URSS, je conseille les touristes sur des destinations qui me sont inconnues et je donne des cours de communication à des milliers d’internautes auxquels je n’oserai jamais parler. « Nègre littéraire 2.0», j’écris sur tout , tous les jours et surtout sur ce que je ne connais pas. Venue d’ailleurs et de très loin, j’irais ailleurs, j’espère aussi loin. Graphiste congolaise célèbre à Owando et webdesigner bulgare reconnue à Dimitrovgrad, j’attends de mourir pour vivre de mes peintures. Autodidacte, j’apprends, je digère et je partage tout ce que j’ai appris. Mon kiff : regarder les termes de recherche tapés sur Google. A chaque fois la même question : POURQUOI  ? D’après mes statistiques, les antisémites sont les plus doués à ce jeu-là, je pense même à publier un collector.
Lauriane

Laisser un commentaire