Différents cultes, cultures, nations

Vous ne le savez pas encore, mais ceci est l’article le plus compliqué de tout Rootsisrael.com.

Rien que sur Wikipedia, il y a 61 nationalités listées à la page « Immigration en Israël », et c’est sûr et certain qu’ils en ont oublié. Car quand on a un papa et une maman de la même nationalité, c’est facile de savoir quelle est la nationalité de leur enfant. Mais les Juifs, oh les Juifs! Papa du Maroc, maman d’Algérie, Pépé de Pologne, Mémé d’Hongrie, l’autre Pépé de Tunisie, l’autre Mémé de Libye, les arrières grands-parents d’Espagne en passant par l’Egypte, et leurs parents à eux Vénusiens en passant par la Lune… Puis il y a les Juifs Séfarades, et les Juifs Ashkénazes, et les Italiens qui se considèrent ni l’un ni l’autre, et les Yéménites et les Ethiopiens et les Tsabarim, c’est-à-dire les Israéliens qui sont en Israël depuis avant la création de l’état. Puis il y a les Juifs laïques, et les Juifs traditionalistes, et les Juifs religieux, et les Juifs très religieux, et les Juifs Ultra-Orthodoxes, et les Juifs fous furieux, et n’oublions certainement pas  ceux qui sont issus d’un quelque mélange de tout ce qu’on vient de nommer.

Mais bon il ne faut pas oublier qu’en Israël il n’y a pas que des feujs!

Alors il faudrait parler aussi des Arabes Israéliens, qui bien évidemment se divisent en Arabes Musulmans et Arabes Chrétiens, et entre Arabes Israéliens qui se sentent très Israéliens et Arabes Israéliens qui se sentent très Palestiniens, et puis Arabes Israéliens qui aiment Israël et Arabes Israéliens qui détestent Israël, et n’oublions certainement pas  ceux qui sont issus d’un quelque mélange de tout ce qu’on vient de nommer… pour ne pas parler de ceux qui se marient avec les Juifs, alors là, là c’est encore plus compliqué.

Mais bon il ne faut pas oublier qu’en Israël il n’y pas que des feujs et des Arabes!

Alors il faudrait parler aussi des Chrétiens Israéliens, et à propos des Chrétiens il y a des Chrétiens Catholiques, des Chrétiens Orthodoxes, des Chrétiens Maronites, des Chrétiens Protestants et plus si affinité. Et n’oublions certainement pas ceux qui sont issus d’un quelque mélange de tout ce qu’on vient de nommer… pour ne pas parler de ceux qui se marient avec les Juifs ou les Musulmans, alors là, là c’est encore plus compliqué.

Mais bon il ne faut pas oublier qu’en Israël il n’y pas que des feujs, des Musulmans, et des Chrétiens!

Car vous savez, en Israël il y a aussi des Druzes, et des Bahaïs, et des Bouddhistes, et des Samaritains, et comment ne pas parler des Hare Krishna qui dansent sur la Promenade de Tel Aviv tous les samedis après-midi? Et n’oublions certainement pas  ceux qui sont issus d’un quelque mélange de tout ce qu’on vient de nommer… pour ne pas parler de ceux qui se marient avec les Juifs ou les Musulmans ou les Chrétiens, alors là, là c’est encore plus compliqué.

On ne sait pas si vous avez bien saisi que, comment dire… C’est compliqué. Et passionnant.

Mais revenons aux nationalités des Israéliens.

Il y a assez de Russes en Israël (1,500,000 sont immigrés dans les années 1990, ils ont certainement dû proliférer entretemps, vous faites le calcul) pour que l’on ait une chaine télévisée en Russe et que l’on vous arrête en plein milieu de la rue pour vous demander un renseignement en Russe (en s’indignant du fait que vous ne les comprenez pas). En même temps, il y a assez d’Arabes (20% de la population totale, vous faites le calcul) pour que l’Arabe soit la deuxième langue officielle du pays et que vous les arrêtiez en plein milieu de la rue pour leur demander un renseignement en Hébreu (en vous indignant du fait qu’ils ne vous comprennent pas). En même temps, il y a assez d’Ethiopiens ({2 + [ 55 * 0.55 – (87,000 * 5,234) – X2 : (2y * ) + 1056] – 1 + 1}, vous faites le calcul) pour que vous entendiez a tous les coins de rue des gens pris dans une conversation passionnante dans une langue totalement incompréhensible (et que tout le monde sauf eux s’indigne de ne pas pouvoir comprendre leurs ragots). En même temps, il y a assez de Français au mois d’Août en Israël pour que tout le pays ait envie de prendre un avion et s’enfuir ailleurs le temps que l’été se termine (l’été israélien couvrant huit mois sur douze, vous faites le calcul), en s’indignant du fait qu’ils achètent trop d’appartements en Israël et qu’ils font monter les prix de l’immobilier (là, ne faites pas le calcul, ça fait mal au cœur).

Bref, si vous voulez voir un vrai Melting Pot, venez en Israël. Des Juifs d’Inde, de Chine, d’Europe, des Amériques, d’Afrique, d’ici et de là-bas. Des Juifs arabes et des Arabes Israéliens. Des Arabes Chrétiens et des Chrétiens Européens. Des Européens qui sont devenus Israéliens et des Israéliens qui ont leurs racines en Europe et ailleurs. Des gens du monde entier, tous ne partageant en fait qu’une seule chose: l’acceptation de leur diversité. Et leur envie de garder, ou planter, leur Roots en Israël.

Nadia

Nadia

Italienne, Américaine et Israélienne (il y avait une offre au Ministère : 3 passeports au prix de 2), Nadia aime faire semblant d'être Française mais elle ne mange pas assez de Camembert pour être crédible. Nadia vit en Israël depuis 2008 et, pour son travail, elle écrit beaucoup sur Israël et sur les femmes Juives; à ses heures perdues, elle écrit sur Israël et sur les femmes Juives. Du coup, Nadia est un peu obsédée avec Israël et les femmes Juives. Mais à part ça, parfois elle est sympa.
Nadia

Laisser un commentaire