Ce que tu dois savoir avant d’aller à Haifa

Les jardins verdoyants, le port, l’université : Haïfa c’est un décor de carte postale.  Mais pas que… Moins connu des touristes, la 3e ville du pays a ses codes, ses tabous. Alors pour te fondre dans la masse, lier avec l’habitant et ne pas recevoir dans la tête le pita-houmous que t’as commandé, sache qu’il y a des règles à respecter.

 

IL EST DECONSEILLE DE DIRE …

 

  • ·         « Mike Brant, c’était quand même de la grosse soupe » : alors ok, on n’est pas obligé de connaitre par cœur « Laisse-moi t’aimer », de chanter à tue-tête « L’oiseau noir et l’oiseau blanc » et de pleurer aux deux premières mesures de « C’est ma prière » mais ce n’est pas une raison pour critiquer l’enfant du pays.  Depuis sa mort en 1975 et son enterrement dans le cimetière de la ville, le chanteur des années 70 fait l’objet d’un véritable culte. On évite donc de se moquer des costumes à paillettes et des chemises à col pelle à tarte. En plus, si on avait vécu à cette époque, on aurait sans doute été habillé pareil.

 

  • ·         « C’est bien ce Carmelit, mais bon 6 stations… ils auraient pu finir le boulot » : Ok, on te l’accorde le carmelite de Haïfa, c’est un peu comme si le plan de métro de Paris se limitait à la ligne 11bis, tu sais la toute petite qui dessert « le trou du cul de monde », « Pétaouchnock » avec comme terminus «  le bout du monde ». Au lieu de dire du mal, tu ferais mieux de louer cette initiative trop rare dans ce petit pays qui a tout misé sur le bus. Oui un comme ce mec bourré à la table 9 du Cercle Wagram qui dit « Tapis » avec une paire de 7.

 

  • ·         « Les mecs qui disent avoir vu une sirène, ils avaient combien d’alcool dans le sang » : Depuis 2009, ils sont des dizaines à affirmer avoir vu des sirènes dans les eaux de la ville. « Les témoins parlent d’un poisson avec un visage féminin » explique très sérieux un employé de la mairie. Toutes « les apparitions » ont  lieu en soirée. Bon y a pas encore autant de monde qu’autour du Loch Ness mais cette légende urbaine persistante est à prendre très au sérieux. Si personne n’a envie de rire, c’est surtout parce que le maire d’une ville voisine a offert 1 million de dollars à toute personne capable de prouver l’existence de la créature.

 

IL EST CONSEILLE DE…

 

  • ·         Ne pas s’appesantir sur Marseille : « Ouais ca ressemble à Marseille quoi », ok y a un joli bord de mer, un port, des restaurant de poisson. Mais bon la comparaison s’arrête là. Même si les deux villes sont jumelées, il n’y a finalement pas grand chose de commun entre Haïfa et la cité phocéenne. Quand la Chaine n°2, lancera un feuilleton quotidien sur la vie des habitants, on en reparlera.  En attendant, tu comprendras que le mec de Haïfa n’a pas très envie qu’on compare sa ville à celle où le règlement de compte à la Kalachnikov est devenu plus célèbre que la bouillabaisse.

 

  • ·         Ne pas oublier sa pilule : Oui je sais, là tu te dis, à Haïfa ou pas, il est bon de ne jamais oublier de prendre son contraceptif. C’est vrai. Mais à Haïfa plus qu’ailleurs. D’ailleurs les chiffres le prouve, le taux de fécondité des femmes de la ville est faible : 1,9 enfant par femme. A titre de comparaison, dans la localité orthodoxe de Modiin Illit, il est de 8 enfants par femme. A Haïfa, pas de surnatalité. Sauf en juillet 2012 où les équipes de la Maternité de Rambam ont mis au monde en quelques jours 3 triplés.  Au total : 9 bébés. Personne ne sait si les pères ont décidé de monter une équipe. Et justement en parlant de foot …

 

  • ·         Connaitre deux trois trucs sur le Club de foot de la ville : fondé en 1913, le club Maccabi de Haïfa est une institution. 12 fois champion d’Israël, 5 fois  vainqueur de la coupe d’Israël, le club aux couleurs vert et blanc est l’une des équipes israéliennes les plus connus à l’étranger. En 1993, il participe pour la première fois à la Coupe d’Europe. Bon, en 2009, son parcours en Ligue de des Champions se résume à six défaites et 0 buts mais ça t’es pas obligé d’en parler.
Team

Team

Découvrez Israël sans freins, sans filtres, sans faux-semblants :  chroniques, décryptages, news, infos, actus, hôtels, restaurants, activités, tourisme.
95% des personnes qui écrivent sur Israël dans ce monde, le font de l'extérieur, sans avoir jamais mis un pied dans ce pays. Nous avons pensé, en toute logique, que pour se faire une idée sur les choses, il était préférable de les vivre...et de les partager...Israël sans freins, sans filtres, sans faux-semblants
Attention, l’utilisation prolongée de ce site peut provoquer des effets indésirables et inattendus : 
Montée soudaine de désir,  envie violente d’évasion, crise de rires incontrôlée, sentiment de manque ... 
Team

Laisser un commentaire