Vous pourrez dire ce que vous voulez, un des moments qu’on préfère tous pendant les vacances, c’est le passage – on a envie de dire – obligatoire, par le duty-free. Des bonbons, des parfums, des cigarettes, de l’alcool, du maquillage à ne plus savoir où mettre la tête ! Le duty-free, chers lecteurs Trip, c’est le paradis du touriste. 

dutyfree1

La question qui se pose toutefois, pour vous chers voyageurs, est de savoir si il est plus intéressant d’acheter vos souvenirs / cadeaux / boissons alcoolisées / cigarettes / soeur  au duty-free de Ben Gourion avant de reprendre l’avion pour la maison, ou au Shouk.

Pour t’apporter la réponse, la team RootsTrip a envoyé ses meilleurs enquêteurs découvrir ce qui est mieux pour vous, et voilà ce qu’ils ont trouvé :

 

Ce qui est intéressant :

– Pour les gourmands et les fumeurs : Tenez-vous bien haverim, le duty-free de Ben Gourion propose des biens meilleurs deals que ceux de Londres, Paris, Berlin ou Rome ! La boutique James Richardson, parce qu’elle fait telleme, par exemple, affiche  « Pour 5 boîtes de chocolats achetées, 2 offertes !» ou «Pour 3 cartouches de cigarettes, la 4ème gratuite ! ».

– Pour ceux qui aiment s’entretenir : vous avez envie de continuer les bains de boue dans votre bain à Paris?  Pas de problème, c’est sur les parfums et les produits cosmétiques de la Mer Morte, que les prix sont les plus avantageux ! Donc si vous avez un cadeau à acheter à votre amoureuse, ou que vous avez un message subliminal à faire passer subtilement à une personne qui se laisse un peu aller, c’est au duty-free qu’il faut l’acheter ! Ceci dit, n’oubliez pas que sur les produits de plus de 200$, les exemptions de taxes ne s’appliquent plus !

dutyfree2

 

Ce qu’il faudra trouver en dehors du duty-free :

– Pour tous les touristes en manque de marchandage : Autant vous le dire tout de suite, le duty-free de Ben Gourion, ce n’est pas exactement l’endroit où tu vas négocier le prix de ton paquet de Bamba. À moins que vous ne vouliez vous taper lahachouma internationale, c’est au shouk seulement que le marchandage est possible (et conseillé) !


– Pour ceux qui veulent se rapprocher de Hachem : Mauvaise nouvelle pour les indignés en révolte par rapport aux prix des Téfilines et des Talits à Jérusalem ! Il n’y a pas, malheureusement, moyen d’en acheter à la dernière minute avant d’embarquer pour Paris ! Mais ne vous en faites pas, un petit tour au Kotel, avec l’air de la montagne aussi clair que vin, est vivement recommandé par toute la Team.

Voici chers touristes, nos petits tips pour ne pas que vous vous ruinez ! Enfin, si vous voulez vraiment ramener des beaux souvenirs de votre séjour en Eretz, le meilleur moyen est encore de vous éclater pendant les vacances, en attendant l’été prochain pour de nouvelles aventures…

 

(95)