Sur les 3,5 millions de touristes internationaux (dont 300 000 français) que le pays a accueilli en 2011, la clientèle ethnique et celle des pèlerinages représentent 25 % chacune, soit le double à elles deux des visiteurs purement loisirs. Et la situation est encore plus marquante sur le marché français, 3e vivier émetteur de clientèle après les USA et la Russie. En 2011, sur les 300 000 français qui se sont rendus en Israël, 75 % d’entre arrivaient pour des raisons ethniques et 10 à 20 % venaient en pèlerinage.

 

(293)