Gaza : les images que personne ne vous montre

Sophie Taieb

SOPHIE TAIEB

On voit très souvent Gaza à la télévision. Et toujours, ces mêmes images. Des enfants qui pleurent, des femmes qui crient, des champs de ruines, voire des enfants qui pleurent et des femmes qui crient dans un champ de ruines.

D’ailleurs, il suffit de lancer une recherche google image pour avoir droit aux clichés habituels :

gaza

Nous savons tous que Gaza ne se résume pas à cela. Il restait à le prouver. Nous avons décidé aujourd’hui de vous montrer un Gaza que vous n’avez vu nulle part ailleurs. Voici les quelques trucs que chaque défendeur de la cause palestinienne devrait savoir :

 

1/ Il y a des hôtels, des restaurants et des boutiques à Gaza.
Oui, aussi fou que cela puisse paraître, il y a une activité hotelière à Gaza. Certains hôtels de Gaza n’ont rien à envier aux hôtels de bord de mer d’autres pays.
Il y a même un « roots hôtel » ! Promis il ne nous appartient pas ! En revanche, vous pouvez lire les avis des voyageurs sur trip advisor :

http://www.tripadvisor.fr/Hotel_Review-g663088-d7021114-Reviews-Roots_Hotel-Gaza_City.html

Pour tout vous dire, l’Arcmed hôtel a notre préférence. Est-ce son petit côté Eilat ? Sa piscine (pas ouverte aux hommes et aux femmes en même temps) ? En tous cas, c’est notre préféré !
Voici la vidéo de présentation de l’hôtel : https://vimeo.com/26288397 et quelques photos !

 

arcmedhotel1

arcmed2

 

Côté restos, il y a aussi ce qu’il faut : en même temps, étant donné que les palestiniens sont la 8ème population la plus obèse du monde (source : the economist), il faut bien y trouver une explication ! Donc non, malgré ce que vous voyez à la télé, les gazaouis ne mangent pas de cailloux et ne boivent pas les larmes d’enfants !

Parmi les restaurants de Gaza, voici notre préféré : Mahran Kitchen, avec une page facebook à 8000 fans, nous a mis l’eau à la bouche :

11694896_1637139336528828_8802636613606065233_n

Voici leur page : https://www.facebook.com/mahranKitchen

 

Et vous savez quoi, à Gaza, on peut même faire du shopping : la Bonita Fashion vient d’ailleurs de recevoir sa nouvelle collection !

11407076_742285732551071_8980350110273866348_n

Leur page facebook : https://www.facebook.com/LaBonitaFashion

 

2/ Il y a aussi des immeubles debout, des enfants qui rient, et des champs !
Nous avons découvert un site que nous aurions pu lancer si nous étions de l’autre côté de la frontière : gazatoday.com

Sur ce site, guide « non officiel » pour les visiteurs, des infos pratiques, l’annonce d’événements… et surtout des photos qui ressemblent à tout sauf à ce que l’on nous montre  d’habitude :

 

enfantsgaza
(c) Hosam Salem

Capturegaza
(c) Hosam Salem

marchegaza
(c) Hosam Salem

enfantsgaza2
(c) Basel El Maqousi

naturegaza1
(c)Mohamed R. El-Reefi

buildingsgaza
(c) Hosam Salem

arcmed3
(c) Mohamed Abusal

buildingsgaza2
(c) Majed Shala

 

Capturehosam

 

3/ Il y a un semblant de vie culturelle.
Connaissez-vous l’institut français de Gaza ? Situé rue Charles de Gaulle, il propose régulièrement des événements, ateliers, et autres rencontres.

Voici leur page facebook : https://www.facebook.com/InstitutFrancaisGaza?fref=ts

11115587_1028586523821510_9374196687284429_n

Voici un exemple d’événement qui a été organisé par eux :

image001_3

Ca change tout de même de la vidéo qui avait tant buzzé lors du festival de Cannes où les pauvres gazaouis n’avaient pas d’autre solution que de dérouler un tapis rouge (sic) au milieu des ruines !

28AC878800000578-3083565-image-m-86_1431707092597

ils avaient d’ailleurs immortalisé ce festival dans une vidéo que voici :

https://www.facebook.com/ajplusenglish/videos/559487844192727/

 

4/ Il y a même du AirBnB !
Oui, à Gaza, tu peux te louer un penthouse via AirBnB !

Capture

Pour réserver c’est ici ! https://www.airbnb.com/rooms/6256116?s=ud7l

 

Evidemment que tout n’est pas rose à Gaza, évidemment que la population souffre, et évidemment qu’il y a urgence à débarasser cette bande de terre des divers groupes terroristes qui y pullulent. Néanmoins, on pose la question : pourquoi ne montre-t-on jamais et nulle part cette autre réalité de Gaza ?

Et surtout, comment les militants des associations anti Israël peuvent avoir le culot d’afficher en plein Paris (hier encore place Saint Michel) de telles banderoles ? Quelle insulte aux victimes qui ont péri dans les camps ! Ont-ils besoin de voir des photos de victimes de camps de concentration ? De relire les crimes commis en Afrique du Sud au plus fort de l’apartheid ? Qui peut aujourd’hui oser salir la mémoire de ces millions de victimes en comparant la situation à Gaza et celle des heures les plus sombres de l’histoire contemporaine ?

gaza_camp_de_concentration_et_affiches-3a566

 Gaza n’est certes pas un paradis mais ce n’est certainement pas un « camp de concentration » composé exclusivement de ruines, de cadavres, et de gamins en pleurs dont la vie tourne autour de l’apartheid et du génocide comme le martèlent des militants conditionnés qui n’ont jamais pris le temps de creuser derrière les images que l’on veut bien leur montrer.
Il est temps de rétablir la vérité !

 

Sophie Taieb

Sophie Taieb

Le vrai plaisir des bons plans, c'est de les partager. Voyageuse invétérée à la soixantaine de pays à mon actif, curieuse de tout, je compte bien vous emmener avec moi dans mes pérégrinations. Une cabane dans le désert au milieu des kangourous ? A la quête de la méthode ultime pour baragouiner l'hébreu ? La quête du gefiltefish comestible ? Sur ce coup, on sera ensemble amis lecteurs. Installez-vous confortablement, le voyage commence ici.
Venez, je vous emmène...
Sophie Taieb

Laisser un commentaire