Haverim, Yedidim, Yezizim … des relations sans queues ni têtes ?

Vous qui suivez mes tribulations sexuelles à travers tout Israël vous savez forcement que je suis a la recherche du beau, du sexy, de l’alchimie des corps, d’une joyeuse copulation, sans embrouilles, sans comptes à rendre, une histoire de jeunes adultes qui s’apprécient et se découvrent bibliquement, mélangeant sucs et salives dans des relations sans queues ni tête. (prenez une seconde je vous en prie à savourer mon jeu de mot)
Il fait chaud dans ce pays… très chaud. La température monte et les sangs bouillonnent. Les israéliens font un travail de rentre-dedans remarquable avec une insolence qui vous fait hésiter entre l’éclat de rire et la gifle. De plus les israéliennes ne sont vraiment pas farouches… Ici on ne fait pas de chichis, on fait surtout des chichas (citron menthe un délice)

 


 

Aujourd’hui on en jure que par le principe des yézizim

J’explique :

En Israël les relations Garçons/Filles se désignent sous trois appellations :

  • HAVERIM : un couple amoureux, qui parle d’appart et d’enfants (pas spécialement de mariage) fidèles, bien sous tout les rapports, on va manger chez la famille de l’autre le vendredi soir, on s’aime, on s’achète des nounours rouges ridicules avec écrit en lettre blanche AHAVA, on va dans des Tzimers le week-end avec d’autres couple d’amis. En général un des deux est soit religieux, soit kibbutznikki. Souvent ils se sont rencontré à l’armée et sont toujours ensemble. Bref une forme d’utopie dans ce pays de débauche.
  • YEDIDIM: des amis tout simplement, aucune attirance, on sort se cuiter ensemble, des cinés, des soirées chicha, des concerts et des restos, on se vole les briquets, on s’emprunte de l’argent, on se rejoint le vendredi a la plage, on se tape dans le dos bref la définition de la relation platonique amicale.
  • YEZIZIM !!!! Merveilleuse doctrine permettant a des amis, garçon/fille de se découvrir sexuellement sans s’engager dans quoi que ce soit.  On est tous potes mais avec plus ou moins d’affinités. Les règles sont établies d’avance : pas de relation durable, pas de crises de jalousie, pas de complications, pas d’embrouilles, tu es disponible, je suis disponible, chez toi ou chez moi ce soir ?

Les soixante-huitards n’ont qu’à bien se tenir en Israël !  Toutes les barrières (et les fringues) sont tombées. On est jeunes, insouciants, beaux et libres et… Mon d.ieu ce que l’on sait faire la fête ! On se fait draguer n’importe où, dans le bus, pendant le footing matinal, lors de la promenade du chien (ou du bébé), au marché, en voiture, au supermarché et surtout dans ces gigantesques fêtes de plage le vendredi apres-midi avec la musique a fond et la bouteille a la main (visualisez le bonheur, oui c’est cela). Bref de ville en ville, avec un grand plus pour Tel aviv (ville de la joie, des bars, de la drague ou personne ne dort jamais en tout cas jamais seul). Ma perception de cet INDIVIDU SEXUEL qui fera découvrir mon moi antérieur dans l’antre d’un lit s’amenuise. Je les repère au loin, je suis comme un papillon de soie qui détecte les phéromones d’invitation depuis une distance de 11 km.



Depuis peu, je découvre que les besoins féminins sont autant différents qu’éclectiques. J’ai pris l’habitude dans mes voyages de me renseigner auprès des israéliennes. Celles-ci ont cette faculté d’accepter leur féminité et en parle sans aucun tabou. Cela me permet de connaitre leurs critères et donc de mieux définir LA BOMBE AU LIT . Voici les propos recueillis


Un bon coup c’est quoi?

 

  • un homme bien doté par la nature 
  • un homme pas spécialement bien doté par la nature mais qui sait se servir des atouts qu’on a en main
  • un homme qui me regarde bouger et qui aime ca
  • un homme qui prend les initiatives
  • un homme sans complexe ni limites
  • un homme qui prend le temps de faire venir les choses
  • un homme qui ne pense pas qu’a lui
  • un homme qui ne pense pas qu’a moi
  • un homme qui aime tout gouter de mon corps 
  • un homme qui sait faire preuve de dextérité tout en mélangeant la tendresse
  • un homme qui me conduit a un bienheureux épuisement
  • un homme attentif, a mon écoute 
  • un homme que j’inspire
  • un homme qui connait la différence entre virilité et bestialité
  • un homme qui sait murmurer, crier, gémir, soupirer, hurler prier, l’expression de son désir

Un Israélien c’est tout cela à la fois;  brûlant comme de la braise, ils vous feront découvrir des choses incroyables sur l’art de l’amour dont vous ne soupçonniez même pas l’existence.
Alors mesdames vous avez froid ? Vous vous ennuyez ? Votre amant ne vous satisfait pas ? Vous savez ce qu’il vous reste à faire…
Les températures de ce pays et de ces autochtones vous … satisferont… promis

Pil-Pel

Pil-Pel

Julie 24 ans. Je dévore la vie, les livres, les hommes, comme les bambas à 2h00 du mat', en revenant d’une boite de nuit sur Rothschild. Je croque tout ce qui bouge. Mon métier? dessiner les gens dans la rue… les gueules comme on dit dans le milieu. Et dans ce pays je suis servie...
Pil-Pel
There are 8 comments for this article
  1. PASCAL at 15:20

    J’apprécierai que l’Etat d’ISRAEL puisse avoir des représentants valorisant l’image de ce très beau pays. On doit cesser d’avoir cette image de conflit permanent et mettre en avant les diverses qualités.

  2. PASCAL at 15:20

    J’apprécierai que l’Etat d’ISRAEL puisse avoir des représentants valorisant l’image de ce très beau pays. On doit cesser d’avoir cette image de conflit permanent et mettre en avant les diverses qualités.

  3. Ashera at 17:45

    Yezizim! Grâce à cette chronique, je viens de découvrir le mot d’hébreu pour les fucking friends israéliens…en attendant de les goûter en vrai…miam et remiam!

  4. Ashera at 17:45

    Yezizim! Grâce à cette chronique, je viens de découvrir le mot d’hébreu pour les fucking friends israéliens…en attendant de les goûter en vrai…miam et remiam!

Laisser un commentaire