Heureux qui comme Jean-Jacques découvre Israël pour la première fois !

Jean-Jacques Le Guide

JEAN-JACQUES

 Jean-Jacques 39 ans, bourlingueur professionnel, je bosse comme auteur pour une maison d’édition de guides de voyages. J’ai du faire 15 fois le tour du Monde et pourtant je ne me suis jamais arrêté en Israël. J’aime tester les boites de nuits, les piscines des hôtels, les plages, les supermarchés, partout où je vais… et en plus je suis payé pour ça. Quand on m’a demandé de venir en Israël pour tester le pays, j’ai pas hésité une seconde… juste après avoir vérifié mon assurance-vie.

Quand on m’a demandé de visiter Israël, les premières réactions autour de moi furent des plus nuancées…. « Mais tu n’as pas peur ??!! Tu as conscience des risques ?! » … Et pourtant j’en ai fait des pays.

En effet, dans la série des chanceux, vernis, veinards (rayer la mention inutile), y’a moi… Jean-Jacques D. auteur pour une série de petits guides sur les voyages, vous voyez le genre, le style du guide du bledard et autres StrangelyPlanet… République Dominicaine, Egypte, Turquie, Grèce, Les Grenadines, les USA, le Brésil, l’Inde, la Thaïlande, etc. j’ai eu l’occasion en quelques années de voir du pays, mais bizarrement, pas encore Israël.

Jusqu’à présent mes seuls contacts avec les Israéliens se limitaient à ces quelques jeunes, fraichement sortis de l’armée que l’on croise sur les routes d’Inde et de Thaïlande, à tel point qu’une fois, du côté de Chiang Mai, en demandant à un Thaïlandais ce qui était écrit sur le panneau d’une boutique me répondit « I don’t know, it’s in hebrew… »

Peu avant mon départ pour Israël, un de mes amis, tout étonné de me voir y aller, me dit « Ah bon ? On peut y aller même si on n’est pas juif ? » … J’avais compris donc pourquoi j’avais été missionné : Y’a du boulot.

J’avais décidé de me renseigner sur Israël, au-delà des images des journaux télés, des passions, des partis pris. Ma chance (décidément, j’en ai beaucoup) est que rien de ce pays ne semble me concerner  : je ne suis ni juif, ni arabe, ni anti, ni pro… Ma position sur tout cela n’est même pas celle du missionnaire car je ne suis pas croyant. Je m’y rends donc, à défaut d’un œil vierge, avec un esprit relativement indépendant.

Je suis arrivé pour la première fois en Israël en Mars. J’avais pris un vol sur une compagnie israélienne afin de tester le fameux questionnaire des agents de contrôle à Paris (qui sont tous israéliens), juste avant l’enregistrement des bagages. Pour moi ce fut une charmante agent



La charmante agent
: « – Qui a fait votre valise ? »  (Pour l’instant rien d’anormal)

Moi: « – Moi-même. »

La charmante agent : « – Votre valise est-elle toujours restée avec vous ? » (Toujours question classique)

Moi: « – Oui »

La charmante agent : « – Y’a-t-il un moment où les valises sont restées sans surveillance ? » (Elle insiste la bougresse)

Moi : « – Non »

La charmante agent : « – Quelqu’un vous a-t-il donné un objet, un paquet, un colis ou tout autre chose ? »(On se calme Jean-Jacques, elle fait juste son boulot)

Moi : « – Non »

La charmante agent : « – Si je vous pose la question c’est que l’on a déjà eu le cas où des gens ont reçu un paquet et il s’agissait d’une bombe « (Je sais, je t’ai entendu le dire au mec juste avant moi)

Moi : « – Ah bon ? »  dis-je en faisant l’étonné…

La charmante agent : « – Un objet dans votre valise peut-il, de par sa forme ressembler à une arme ou à un explosif ? «  ( ??? J’ai peur de savoir à quoi elle pense…)

Moi : « – J’espère pas » (On va pas faire le malin avec elle) » Non ».

La charmante agent : « – Vous avez de la famille en Israël ? « (A part du temps des croisades ?)

Moi : « – Non »

La charmante agent : « – Des amis ? « (Si elle insiste, je peux être ami avec elle…)

Moi : « – Non »

La charmante agent : « – Vous venez pour quelle raison ? »

Moi : « – Voyage d’affaires »

La charmante agent : « – Vous êtes né où ? » (Euh…  et aussi si j’habite encore chez mes parents ?)

Moi : « – A Rennes, en Bretagne… »

La charmante agent : « – Savez-vous d’où vient le nom de famille de votre père ? « (Quoi ? Pourquoi elle ne me demande pas directement mon téléphone… pas besoin de faire la timide avec moi)

Moi : « – Bah… de Bretagne… »

La charmante agent : « – Et votre mère ?  » (Oh non, pas môman…)

Moi : « – De Normandie… j’espère que ça pose pas de soucis ? « 


Finalement, je suis passé…

A mon arrivée, je me suis dit  « Avant de partir, le questionnaire était déjà costaud, là je sens que je vais avoir affaire au Julien Lepers des douanes. »… Mais finalement rien. « Décidément, on y rentre comme dans un moulin dans ce pays… » .Après être sorti de l’aéroport, un des contacts d’un réceptif local m’accueille et me prend en charge…

 » – Bonjour Jean-Jacques, je m’appelle Lior « , me dit-il dans un français impeccable, teinté d’un léger accent.

« – Bonjour Lior « 

Puis nous avons engagé la conversation.


 » – Tu connais déjà Israël ou c’est la première fois que tu viens ? « 

« – Ah, c’est ma toute première fois ici, pourtant je suis souvent passé à côté.« 

 » – Chez nos voisins ?« 

« – Oui, j’ai fait 7 ou 8 fois l’Egypte, d’ailleurs même dans les hôtels du Caire on reçoit les chaines de tv israéliennes. »

 » – Mais tu n’es pas juif ?  » (La question a le mérite d’être claire et direct…)

« – Euh non, j’ai le droit rester ? « dis-je avec une pointe d’ironie…

« – Mais pas de problème ! « répondit-il dans un éclat de rire avec une grande claque sur mon dos.

C’est une chose que j’allais comprendre… les Israéliens ont la réputation de ne pas être très diplomates (c’est le moins qu’on puisse dire)… et c’est vrai, ils n’y vont pas par quatre chemins.

 » – Pourtant, ton prénom est juif ?  » me dit-il avec un clin d’œil

 » – Gné ? Ah non, Jean, c’est Jean, c’est très français, Jean-Sébastien Bach, c’est français ! Et Jacques, hein ? Jacques Vabre, c’est la France ça ! « 

 » – Je te taquine. Je te dis ça car Jean, en fait ça vient du prénom hébreu Yohanan, et Jacques, c’est Jacob… « 

Décidément… ils sont partout, même dans mon nom… ça promet pour la suite…

(A suivre…)

Jean-Jacques Le Guide

Jean-Jacques Le Guide

Jean-Jacques 39 ans, bourlingueur professionnel, je bosse comme auteur pour une maison d’édition de guides de voyages. J’ai du faire 15 fois le tour du Monde et pourtant je ne me suis jamais arrêté en Israël. J’aime tester les boites de nuits, les piscines des hôtels, les plages, les supermarchés, partout où je vais… et en plus je suis payé pour ça. Quand on m’a demandé de venir en Israël pour tester le pays, j’ai pas hésité une seconde… juste après avoir vérifié mon assurance-vie.
Jean-Jacques Le Guide

Laisser un commentaire