Triste anniversaire que sont aujourd’hui, les dix ans du déclenchement de la « guerre de juillet » entre Israël et le Hezbollah.
Quelques mois après le retrait de Gaza,  le 25 juin 2006, le Hamas enlève le soldat Gilad Shalit. Peu après, le Hezbollah capture soldats de Tsahal.
Le 12 juillet 2006, Israël lance une opération contre le Hezbollah.
Un peu plus d’un mois de conflit, qui finissent par mener à (selon l’Etat hébreu lui-même),  une lourde défaite symbolique.

Une décennie après le cessez-le-feu permis par le vote de la résolution 1 701 de l’ONU, le nouvel équilibre dissuasif né de ces trente-trois jours d’affrontements a ouvert la plus longue période de non-violence sur le front israélo-libanais depuis 1968.

Hezbollah1 Hezbollah2 Hezbollah3  Hezbollah5

Israeli soldiers carry a wounded comrade on a stretcher near Israel's border with LebanonHezbollah7

MIDEAST-ISRAEL-LEBANON-UNREST-ARMY

Hezbollah9  Hezbollah12 Hezbollah13

Hezbollah6Hezbollah14  Hezbollah17

(propos ci-dessus recueillis dans Causeur) (42)