J’peux pas, aujourd’hui j’ai Kippa !

Yoram

YORAM SALAMON

En parlant de déconnade, Zvi t’as bien déconné quand même.
Toi président…du Consistoire israélite de Marseille tu as « incité » les juifs de ta ville à « enlever la kippa dans cette période trouble, jusqu’à des jours meilleurs ».

Tu n’avais même pas terminé ta phrase, que Roger C. était déjà en train de te taper sur les doigts.

Qu’est ce que t’as pris peuchère ! « Ammar, vous copierez 100 fois « je ne dois pas dire au gens de virer leur petit chapeau le temps que l’antisémitisme disparaisse de la surface de la planète. »

Roger a rajouté d’ailleurs qu’il trouvait tes propos pas très dignes de toi.
Qu’avec des sorties telles que celles-ci, on donnait déjà la victoire aux djihadistes.

T’as vraiment déconné.
Ta femme a du t’en mettre une violente quand t’es rentré à la maison. « Quelle Hasra tu nous as foutu Zvi. Ils vont dire quoi les gens maintenant ? »

Du coup, histoire de rectifier le tir, ton supérieur Haïm K., a eu la bonne idée marketing de solliciter l’ensemble des supporteurs de l’OM, bien connus pour leur ouverture d’esprit, lors du match qui oppose Marseille à Montpellier, à revêtir  leur couvre-chef», en signe de solidarité.

La blague.

Franchement, Haïm, toi aussi tu déconnes.
Toi t’as jamais été voir un match de l’OM, ou alors peut-être t’as cru que les couleurs « bleu et blanc » du club c’était un signe de solidarité avec Israël, mais je te jure que non. J’ai pas fait de recherches sur Wikipédia, mais je ne crois pas me tromper.

Et puis entre nous, puisque toute cette affaire parle d’assumer le port de la Kippa, pourquoi ne pas employer le mot « kippa » au lieu de dire « couvre-chef ». C’est un peu comme dire d’un juif qu’il est israélite. Tu imagines déjà que la personne qui emploie ce mot doit pas les kiffer tant que ça les youpins israélites..

Le problème Zvi, c’est que quand tu t’es réveillé ce matin, et que toi et ta femme, après une nuit agitée, aviez fait la paix, tu t’es connecté sur ton Facebook, et là où d’habitude tu y lis des choses banales, comme des histoires de machettes, de couteaux, d’attentats, de meurtres,  tu t’es rendu compte que ta petite sortie médiatique de la veille venait de tourner en tendance hashtag 2.0

On frôle pour la énième fois cette frénésie sociale qui n’est pas loin de pousser le peuple du Hashtag à se soulever autour d’un nouveau et très créatif« #JesuisKippa ».

D’un autre côté c’est à cet instant de mon article où je me demande si t’as vraiment tant déconné que ça, ou si tu nous as tous bluffé. Un peu comme ce gars qui parle beaucoup à la table de poker, que tout le monde prend pour un con, et qui avec son 2 et 3 de pique, t’allonge une quinte flush devant ta face à la river.

Ben oui Zvi, que tu le veuilles ou non, tu viens de réveiller les ardeurs des juifs les moins pratiquants d’entre nous, et toi et moi on sait qu’il y en a un paquet !
Tout ceux qui ne portent pas de kippa habituellement ont commencé à dire que si c’était comme ça ils allaient la mettre, si ça leur chantait et quand ils le souhaiteraient. En quelques heures, grâce à toi, la kippa c’était un peu devenu leur étoile jaune, un peu comme l’aziza, mais ça si t’as pas vécu dans les années 80, tu sais pas de quoi j’parle.


Allez, soyons sérieux 2 minutes.

Franchement, entre nous, tout le monde sait très bien pourquoi tu as dit ça.
Tout le monde s’offusque de tes paroles, mais la vérité c’est que depuis 2006, depuis Halimi, depuis Toulouse, depuis l’Hypercasher, tout le monde sait qu’en France on tue de nouveau des juifs parce qu’ils sont juifs.

Alors sous prétexte de ne pas avoir à rougir d’être juif, doit-on faire du port de la kippa un acte de bravoure ?
Parce que perso vu le nombres d’actes antisémites en 2015, et la bonne cuvée qui s’annonce pour 2016, c’est comme si je m’indignais médiatiquement que ma mère me dise tous les jours d’arrêter de fumer, parce qu’elle sait que ce n’est pas bon pour moi. Et si en plus je devais lui dire aujourd’hui que je me suis mis à la kippa quand je sors faire mes courses…je n’imagine même pas l’enfer qu’elle me ferait vivre.

Bon la vérité c’est que j’habite en Israël, enfin à Tel Aviv, c’est presque pareil mais en mieux, et 95% de la population met des capotes plutôt que des kippot, mais ça c’était juste pour avoir au moins un bon mot dans ces quelques lignes histoire de relâcher un peu la pression.

Est ce qu’honnêtement, on peut t’en vouloir à toi, président Consistorial de Marseille? Est-ce qu’on peut t’ en vouloir d’avoir pensé d’abord, sous l’émotion, à la sécurité et à la vie des fidèles de ta communauté, plutôt qu’à leur obligation morale de ne jamais se dévêtir de leurs signes identitaires et religieux.

Moi je dis non !
Toi Zvi, qui la porte toute la journée cette kippa, qui vit et dort dans ton costume de juif toute l’année, ne l’enlevant que pour aller te laver, je dis que je comprends pourquoi tu as dit ça.

Et puis bordel, je vois depuis hier sur mon mur, ce buzz aussi fort qu’une OPA de l’Etat Islamique sur un ville irakienne. Les moins ostentatoires de mes amis (Facebook), ceux qui comme moi ne voient pas où est le problème à manger une glace avant ou après s’être enfilé une bonne entrecôte sauce poivre, ceux qui ne rougissent pas de connaître les bienfaits du saucisson Justin Bridou, ceux qui aiment Shabbat mais ne le respectent pas à la lettre ou tout court …bref tous ceux qui se sentent juifs dans l’âme mais pas dans le geste, t’ont mis à l’amende.
Oui ils t’ont mis à l’amende, mais ça prouve juste encore une fois qu’être juif, se sentir juif, c’est quelque chose qui dépasse le cadre strict de l’acte religieux.

Cette leçon de vie que tu nous as peut-être donné, c’est une belle claque à ceux d’entre nous qui poussent quotidiennement l’intolérance à distinguer le monde entre bons juifs et mauvais juifs.
Face à ceux qui nous veulent du mal, quelque soit notre niveau de pratique et de croyance, de toute manière nous ne serons jamais un bon ou un mauvais juif, mais un juif tout court.

Je la porte pas cette Kippa. Je la porte quand je vais à la syna, lorsque j’ai un mariage, une BM ou un décès, et encore de toute manière je dois la ramasser à chaque fois parce qu’elle ne veut pas rester accrochée sur ma tête. (Il faudra qu’on m’explique un jour comment des gars sans cheveux arrivent à faire tenir leur kippa )

Bref, toi président du Consistoire de Marseille tu n’as fait juste qu’ exprimer une peur légitime eu égard au climat délétère, et évidemment que ceux qui veulent porter ce petit objet du désir, continueront de le porter. La fierté d’être juif, la revendication de son identité, la conviction en ses racines idéologiques, culturelles, identitaires…à mon sens ne sont aucunement liées proportionnellement à notre amour du risque .

Le vrai débat aujourd’hui n’est pas de porter sa kippa comme on marche dans Paris 120 heures pour voir si on va s’en prendre une dans la gueule ou non.

Le vrai débat aujourd’hui, c’est de réfléchir au pourquoi une personnalité aussi importante et influente, touchée par l’émotion en vient lui-même à avoir peur pour ses « paroissiens ».

Il est là le combat permanent !

C’est de ça qu’il faut parler pour enfin l’assumer sur la place publique et obliger non seulement le gouvernement, mais toute la population à réagir.

Parce que porter la kippa est un droit en France, et personne n’ira nous l’enlever jusqu’à preuve du contraire.

Par contre la vie ça c’est beaucoup moins certain…

Yoram

Yoram

Hum...un jour comme ça j'ai regardé ce qui se passait sur le net, ce qu'on y disait sur Israël. Ce que j'ai vu ne m'a pas plu. Alors j'ai fait quelque chose qui m'a plu : Rootsisrael
Yoram

Laisser un commentaire