Un juif averti en vaut 6 millions…

Yoram

YORAM SALAMON

Je sais mon titre est un peu racoleur, mais je m’en fous. L’important pour moi c’était de t’exprimer ce que je ressens en tant que juif non politisé mais inquiet de son avenir.

Comme tu as pu le remarquer, les élections de 2017 ont déjà commencé. Les candidatures déclarées, les affaires qui remontent, les déclarations fratricides, les sondages de popularité, tout ça quoi…ça ne fait pas un pli : « le changement c’est maintenant », et le temps est venu de commencer à réfléchir à quel futur représentant nous prendra le moins pour des cons en s’engageant le moins possible sur des promesses qu’il ne tiendra pas.

Mais entre toi et moi, …toi mon coreligionnaire juif, avoue-le, on s’en fout des promesses. Ben oui. Parce qu’en tant que juif, la seule question qui nous préoccupe tous les deux, est la sincérité prioritaire que je tenterai de déceler en l’homme ou la femme qui nous représentera, et qui sera liée à sa volonté de me protéger. On en est là… en effet.

Pour être honnête, il y a quelques années, j’aurais pu voter d’abord pour un programme, des idées, une idéologie partisane, mais ce n’est plus le cas. En presque 2015, mon pays qui « abrite » la 3ème communauté juive du monde, est devenu pour moi la terre de la résurgence insécuritaire pour qui est juif. Cet endroit où il y a encore quelques années mon meilleur ami s’appelait Ismaël, mon Haï autour du cou ne m’exposait pas au danger, dire que j’allais en Israël ne suscitait pas la réprobation, voire le dégoût, dire que t’avais des copains feujs était à la mode, apprendre ce qu’était la Shoah à l’école ne suscitait pas au mieux des soupirs, au pire des insultes, et surtout un pays où quand des skinheads déterraient les morts pour leur enfoncer un pieu là où je pense, indignait toute la France qui descendait dans la rue pour soutenir ses compatriotes. Cette France là, je ne la connais plus. En presqu’en 2015, « the place to be » pour ne pas se sentir en sécurité en tant que juif,  s’appelle la France.

J’en reviens à mon vote. On est donc d’accord toi et moi : Le nouveau commandement, le 11ème commandement, inhérent à ta survie, t’ordonnera les termes suivants : « Tu ne voteras pas contre ce que tu es » .

Et pourtant, certains parmi nous sont à deux doigts de l’enfreindre. Oh my god!

Alors quoi ? tu penses avoir trouvé la réponse à ta survie en te déculpabilisant de choisir le FN comme représentant. Tu penses sincèrement que l’extrême n’est plus l’extrême, et que la tentation du pire n’est pas la pire des tentations ? En psychiatrie, on appelle ça un déni. En psychologie aussi, mais tu me permettras de préférer le mot psychiatrie à ce stade terminal de ta réflexion.

Ne me dis pas non. Je le sais. Tu n’as qu’à taper sur Google pour t’en convaincre, tellement les médias ne sont pas restés insensibles à ce phénomène. Une partie de nous-même serait en train de succomber aux sirènes démagogiques de Marine LePen qui voudrait laisser entendre que son parti non seulement n’a rien contre les juifs de France (ou d’ailleurs), mais en plus qu’il les comprend, et les aime. Tu penses que voter pour le FN, c’est comme voter dans « The Voice » ?. T’as cru que parce que la fille du patron a décidé de pousser la chansonnette d’un tube qu’elle réadapte à sa sauce : « « Juifs je vous ai compris », elle venait de jeter 50 ans de tradition antisémite à la poubelle. T’as cru que la situation des juifs en France l’empêchait soudainement de dormir ?

Allez sois honnête. J’ai même vu Prasquier l’ex- président du CRIF, tenter de s’excuser de n’avoir pas été clair sur la question .

En 2012, Marine a déjà recueilli 13,5% des votes chez nous (enquête IFOP). Et comme depuis 2012, on ne peut pas dire que la situation se soit améliorée nous concernant, il y a fort à parier que ce chiffre sera en hausse aux prochaines élections. Alors je sais ce que tu t’apprêtes à faire.

Tous les jours je te vois poser la question sur ton facebook, twitter ou autres, sur la légitimité ou non en tant que juif de voter FN. Tu t’interroges donc… …Un peu angoissé, parfois terrorisé. « Est ce que je dois vraiment presser sur le bouton ? » « Dites les gars vous êtes surs qu’on fait ça. » .  » Je sais que je fais une connerie, mais dites moi pourquoi je ne la ferai pas. « 

Comme le disait à quelques mots près, une intellectuelle du 21ème siècle :  » Allo, mais Allo quoi, t’es juif, et t’as pas de mémoire ? non mais allo »

Donc toi, chti père lorsque tu feras entrer ta décision dans le corps froid et (f)rigide de l’urne…réfléchis bien parce que tu risques fort d’être déçu. Et je vais te dire pourquoi.
Que tu le veuilles ou non le FN ne travaillera pas pour toi. Ni pour tes intérêts, ni pour ta survie. Et tu le sais…tu le sais très bien.

Pour reprendre les phrases d’une journaliste de Libé, Charlotte Rotman, « L’antisémitisme c’est le ciment du FN. Constitutif de son identité, il l’imprègne et le nourrit dès l’origine. Il constitue son «ADN…Ces idées sont inhérentes au capital idéologique de l’extrême droite…L’antisémitisme est encore un moteur du FN…C’est l’antisémitisme de ceux qui trouvent qu’on parle trop de la Shoah, qui pensent que les médias sont contrôlés par les Juifs…Le Fn s’est juste trouvé un ennemi de substitution. »

Rappelle toi cette petite vidéo. Elle ne date que de 2012

Tu entends bien ce qu’elle dit ?
Et puis si tu n’es pas certain d’avoir bien entendu, je te propose d’écouter les premières minutes de cette autre vidéo pour te convaincre de ce que tu sais déjà  (regarde les 4 premières minutes)

On est d’accord ?
En votant Marine Lepen aux prochaines élections, je te le répète, tu ne travailleras donc pas pour ta survie.

Tu te souviens en 2002, quand le désaveu électoral de Lepen (père) au 2ème tour des présidentielles, a permis à Chirac d’établir son pouvoir par un petit coup d’état démocratique tout en douceur ? 12 ans plus tard, tout semble indiquer que l’on va jouer le deuxième round. On a juste changé les personnages, mais le décor et le scénario sont les mêmes. Toi qui voulais défendre tes intérêts tu te prépares peut-être à faire la même connerie. Légitimer un coup d’état ou donner les rennes de ce pays à un parti fasciste, raciste, xénophobe et antisémite. Et rien ne dit que ceux qui auront déjà violé l’urne ne seront cette fois pas plus nombreux. Mais restons optimistes.

Et si toutefois nous décidons de rester optimistes, quoiqu’il en soi, si le FN cristallise ton vote et celui de tous les déçus du système sur lui, sans pour autant être élu , il sera la conséquence d’un président mal élu. Président qui devra tenir compte dans sa politique, et le choix de son premier ministre, donc de son gouvernement, du vote FN. T’as conscience de ça ?

Tu voulais le FN, mais pas vraiment, mais un peu quand même, enfin un peu mais pas trop ? Cette fois, tu l’auras, parce qu’on se prépare à composer avec lui. Ton vote (parmi tant d’autres), aura fait baisser le vote des partis traditionnels sur lesquels tu n’auras pas reporté ton choix, et du coup tu auras donné la parole au FN qui imposera ses désidératas au système démocratique en fondant son programme dans un programme général.

Mais attends. T’en vas pas comme ça mon ami. Ben oui tu croyais que c’était fini ? Il y a un 2ème effet Kiss-Kool à ton vote. Que crois tu qu’il se passera quand l’ombre du FN planera sur la France. Que crois tu qu’il se passera dans la tête de tous ceux qui n’accepteront pas la nouvelle position du FN . Tous ceux qui viscéralement ont choisi de ne pas accepter un tel système. Que crois tu qu’il se passera quand une partie de la France se sentira en danger par le visage de leurs nouveaux dirigeants ? Ils les combattront…et à mon avis pas seulement avec des idées.

Tu crois que je vais trop loin dans mon analyse ? Tu crois que je t’écris le scénario d’un film de sciences fiction ? Et pourtant…la réalité a déjà dépassé la fiction. L’effet Kiss-Cool dont je te parle a un nom :  « Réconciliation Nationale », le nouveau parti de nos potes Soral et Dieudonné. Ces deux gars ont tout compris des futurs enjeux qui se préparent, et on pourra dire tout ce qu’on veut, ces gars là sont des visionnaires. Tu peux te moquer, les prendre pour tes rigolos, mais ces génies de la communication, ont même été très bons dans le choix du nom du parti qu’ils viennent de lancer : le parti qui entend réconcilier les français. Les deux comparses, désadoubés du FN, et conscients de son impact aux prochaines échéances électorales ont bâti leur programme : contre le système, contre le FN (devenu le système), contre les élites, contre la « communauté organisée » (nous) .

Assumé, approuvé est séduisant par déjà une minorité de français, ce parti va prendre de l’ampleur et attirer comme un aimant tous les déçus du système, ou tous ceux qui luttent contre les idées du FN. Donc si tu penses que ce parti ne sera qu’un grouillot de militants/ sympathisants d’extrême-gauche, de certaines populations désoeuvrées d’origine étrangère, de musulmans radicaux, de blacks dieudonnistes,  de royalistes, d’antisémites, et j’en passe et des meilleurs horreurs,  tu te trompes. Le jour où le glas sonnera pour la démocratie, et que le FN pointera l’ombre de son armée, une partie des démocrates républicains de ce pays viendra grossir leurs rangs.

Beaucoup de journalistes ou politiques se rassurent en se disant que tout cela n’est qu’une grosse farce, et que de toutes manières ils ne seront pas éligibles. Mais t’es con ou t’es con ? ils le savent déjà !!!! Ils le disent d’ailleurs dans leur vidéo de présentation de leur parti. (regarde jusqu’à 6,40 mn)

 

Ils savent même très bien que leur parti risque d’être interdit avant même de pouvoir convoquer ses militants et sympathisants aux urnes, et c’est exactement ce qu’ils cherchent. « La stratégie du martyr« . On n’a pas connu mieux pour mobiliser les foules, et en temps d ‘échéance électorale ça marche plutôt très bien. Leur arme ? Internet, seul endroit d’expression libre pour des candidats anti-système. Pour reprendre leurs mots : « ils ne cherchent pas à ce qu’on leur donne la parole, ils vont la prendre ».  Dieudonné et Soral n’ont aucune intention de faire parti du système, Ils feignent de l’utiliser, mais c’est pour mieux démontrer que celui-ci les rejette. C’est le cœur même de leur stratégie. Cela justifiera leur appel à le détruire, ainsi que tous ses partisans. Ca te rappelle quelque chose ? 

S’ il suffit de quelques dizaines d’hommes parfois pour renverser un pouvoir, alors quelques millions…tu imagines ?

3 ans donc, non pas pour être éligibles, mais pour comptabiliser leurs forces, les fédérer, les rassembler et à l’aube du grand jour faire tomber le pouvoir en place, par n’importe quel moyen, voire par l’appel à la révolution, et donner ainsi un vrai leitmotiv pour renverser le système, et la « communauté organisée » qui l’aura soutenue, c’est à dire « nous », (« ils sont partout ») que tu aies voté FN ou pas. Eux ils s’en foutent. (regarde jusqu’à 37,55 mn)

Alors tu l’auras compris mon petit bonhomme. Comme toi je ne fais plus confiance, non pas à la politique qui reste un bel idéal, mais aux politiciens. Comme toi je suis totalement désemparé quant aux solutions qui s’offrent à moi. Comme toi, j’ai bien conscience que nos politiques démocrates font preuve de faiblesse face au problème de la montée de l’islam radical et de son antisémitisme déclaré, mais je sais aussi une chose ;  il reste une qualité à nos dirigeants :  ils restent humains et profondément emprunts d’un équilibre démocratique pour notre société. Et ça en tant que juif, c’est la seule chose que je retienne.

La messe est dite.

Yoram

Yoram

Hum...un jour comme ça j'ai regardé ce qui se passait sur le net, ce qu'on y disait sur Israël. Ce que j'ai vu ne m'a pas plu. Alors j'ai fait quelque chose qui m'a plu : Rootsisrael
Yoram

Laisser un commentaire