L’avenir des Juifs de France … est-il hors de France ?

Il y a quelques mois, je prenais un taxi à Tel Aviv et évidemment, je discutais avec le chauffeur.

« Tu es olé hadash?
– Oui
– Tu viens d’où?
– De France.
– Ah la France… c’est difficile avec l’antisémitisme.
– Ouais… mais bon…c’est pas juste ça, malgré tout c’est pas l’image que l’on en a…
 
Il m’interrompt, se tourne vers moi.
 
– On tue des enfants Juifs dans une école à bout portant et tu viens me dire que tout ça est exagéré? »
 
J’ai eu honte.
Honte de moi, de mon aveuglement.
 
Pas plus tard que la semaine dernière, un Juif a été  agressé violemment, il a été marqué d’une croix gammée sur le torse car  identifié comme Juif.
 
Dans cet article je voudrais juste rétablir certains faits, ne faire appel  qu’à eux. Je voudrais aussi partager avec vous ma désillusion vis-à-vis de ce pays que j’ai  vraiment aimé.
 
1) La réalité au-delà des raccourcis
Youssouf, Jean-Christophe, Cédric, Fabrice, Nabil, Jérémy, Gilles, Guiri, Franco, Yahia, Samir, Alcino, Jérôme, Christophe, Alhassane, Christine… La France dans toute sa diversité… 

Le Gang des Barbares. Ceux qui auraient voulu réduire l’antisémitisme à  une simple affaire de « muzz » (avec toute la xénophobie que renferme ce  mot) contre Juifs n’ont rien compris.

Qu’il y aient des musulmans antisémites, oui.  Que cet antisémitisme soit plus présent chez les musulmans qu’ailleurs, oui, je l’ai vu et entendu.
Le milieu où j’ai entendu le plus de paroles antisémites est le milieu catho  bourgeois de Bretagne, et pourtant il ne me viendrait pas à l’idée de dire  que tous les cathos, tous les bourgeois et tous les Bretons sont  antisémites.
Dire que tous les musulmans le sont, c’est aussi idiot que de croire que  tous les Juifs sont riches, LE cliché antisémite par excellence qui a  tué Ilan.
 
Le Gang des Barbares n’était pas composé uniquement de « nazis » formés  idéologiquement à avoir la haine du Juif. C’est bien différent, mais  tout aussi terrible. Ils étaient prêts à croire que les clichés sur les  Juifs et l’argent étaient vrais. Et pour l’argent, ils étaient prêts à mettre leur morale de côté, s’ils en avaient encore une.
Ils étaient anesthésiés et immobiles.
En ce sens, le parallèle est frappant avec le public de Dieudonné: la  diversité, l’aveuglement et cette anesthésie face à l’évidence.
 
2) La réalité d’un peuple français qui ne déteste pas les Juifs.
Tous les Français sont-ils antisémites? Non, non, et non.
Je peux vous faire une liste longue comme mes deux bras de mes amis en  France qui ne sont pas, j’en suis certain, antisémites: Alban, Nabil, Guy, Michel,  Aurélie, Mohammed, Frédéric, Djamila, Noémie, Djamel, etc.
Plus généralement, toutes les enquêtes montrent qu’il n’y a pas de sentiment de haine vis-à-vis des Juifs.
Je suis d’ailleurs convaincu que dans les années 30, si l’on avait  demandé aux Allemands s’ils avaient envie d’exterminer les Juifs, ils  auraient trouvé cela absurde.
Hélas, cela ne suffit plus.
Edmund Burke disait très justement « Il suffit que les hommes de bien ne fassent rien pour que le mal triomphe ».
Nous y sommes.
 
3) La réalité: peu de discrimination mais une violence présente
Ainsi en France, tu ne seras que très rarement discriminé à l’embauche si tu  es juif, on ne te refusera que rarement l’entrée dans une boite de nuit. De plus, les différents gouvernements français depuis 10 ans n’ont pas  manifesté la moindre ambiguïté vis-à-vis de la lutte contre  l’antisémitisme. C’est une différence indéniable par rapport aux  musulmans et aux noirs, il faut avoir la lucidité de le dire, de le  reconnaître et de lutter aussi contre ces discriminations.
Ce n’est donc pas de la discrimination mais de la violence dans les gestes, les écrits et les paroles qui visent les Juifs de France… 40% des actes  xénophobes sont perpétrés contre des Juifs. Pas mal quand on sait que les Juifs  représentent moins de 0,5% de la population française.
 
4) La réalité d’une atmosphère devenue pesante.
C’est la torture de la goutte d’eau sur le front. Une goutte d’eau, c’est  rien. Juste une goutte sur le front… puis une autre, encore une autre  et encore des dizaines d’autres, des centaines d’autres… ce n’est  pourtant qu’une goutte d’eau… et des milliers d’autres. « Mais ce n’est  rien » nous dit-on. « Franchement, c’était juste une blague » entend-on.  « Vous avez perdu le sens de l’humour »… Désolé de ne pas être écroulé de rire par les blagues sur la Shoah… En fait non, je ne suis pas  désolé du tout. « De toute façon, on ne peut rien dire sur Israël sans  se faire traiter d’antisémite »… Il suffit simplement de ne pas raconter des mensonges. Même les critiques passeraient sans problème mais lorsque  ces critiques contre Israël ressemblent furieusement à celles qu’on  entendait contre les Juifs, ça ne laisse que peu de place au doute.

Au bout de la millionième goutte, soit tu deviens fou, soit tu t’habitues… voir même les deux, tu t’habitues à devenir fou.
 
5) Une réalité: Les mêmes critiques entendues contre les Juifs s’entendent aujourd’hui contre Israël.

Et Israël dans tout ça? Israël est totalement indissociable de ce phénomène. Il faudrait pousser l’aveuglement jusqu’à la cécité (comme le disait  Desproges) pour ne pas observer comment la critique acharnée d’Israël  nourrit cet antisémitisme, qui n’a nul besoin de se cacher derrière  l’antisionisme car il en est l’équivalent.

Perversité ultime: c’est devenu la faute d’Israël si les Juifs sont en danger. Il  n’y avait pourtant pas d’Israël dans les années 30, pas plus que pendant l’affaire Dreyfus ou pendant les pogroms dans l’empire russe ou dans  les mellah du Maroc.
Ne pas voir derrière la haine du BDS à Paris 8, le refus de l’autre pour  ce qu’il est, sans même savoir ce qu’il pense, en refusant le dialogue.

Exemple récent qui illustre parfaitement le rejet de l’autre pour  ce qu’il est, sans même savoir ce qu’il pense, et le refus de dialoguer: les propos haineux du BDS (Boycott Desinvestissement et Sanction) à l’université Paris 8.

Ce ne sont plus des gouttes d’eau mais des torrents.
 
 
6) La réalité d’une responsabilité des médias dans l’image d’Israël
Oui, les médias sont responsables lorsque ensuite les propos contre les Juifs sont systématiquement associés à Israël.
Alors que j’étais à Jérusalem il y a 3 ans, je discutais avec une femme dont  le cousin était journaliste pour un media français. Il avait tourné des  images sur des violences entre l’armée israélienne et des Palestiniens.  Après avoir envoyé les images en France, il constate que le montage fait à Paris montre le contraire de ce qu’il a vu. Il demande des explications à sa rédaction. La réponse fut pour lui un choc « Nous ne pouvons pas  faire autrement… »
Comment expliquer la situation si même les informations et les reportages ne disent pas tout d’une réalité tellement complexe?
Une chaîne comme Arte n’aura pas plus de crédibilité à bassiner la France  et l’Allemagne avec des documentaire sur la Shoah si d’un autre côté  elle ment sur Israël… Elle ne peut pas se prévaloir d’un esprit  d’équilibre. La réalité et la vérité doivent passer avant les équilibres.
« Dites simplement la réalité sur Israël et vous pourrez critiquer sa politique comme bon vous semble. »
C’est étrange comme ces gens-là arrivent à avoir de la compassion et du respect  pour les Juifs lorsqu’ils sont morts, difficilement quand ils sont  vivants… et jamais quand en plus, ils se défendent eux-même.
Le temps où notre sécurité dépendait de la générosité  d’un souverain chrétien, d’un Calife ou d’une République qui s’effrite  est révolue.
 
 
7) Une réalité: Israël un droit du peuple Juif qui est aussi devenu une nécessité.
Il y a encore quelques mois, je ne pensais pas avoir à dire cela… 
Il y a quelques semaines, je n’étais pas sûr que cela soit vrai…
Je le pense maintenant et j’en suis sûr. Les Français ne sont pas antisémites, ils sont  simplement immobiles. Cela ne suffit pas pour aider leurs compatriotes  qui les appellent à l’aide.
Je suis d’un pessimisme mesuré au sujet de la diaspora en Europe… d’un optimisme  tout aussi mesuré au sujet d’Israël. Juifs de France vous verrez qu’en  Israël il y a énormément de problèmes à résoudre, mais au moins ce  seront vos problèmes, pas ceux des autres.
Vous pensez que je suis parano? Oui… mais j’ai de bonnes raisons de l’être. Les votes extrêmes en France, qui a pourtant connu déjà le pire il  y a quelques décennies, ne risquent pas d’arranger mon cas… Une France  anesthésiée… et volontairement amnésique.
 
 
Juifs de France, vous avez d’autres compatriotes qui sont prêts à vous écouter ici, en Israël. C’est vrai, ici, la vie est difficile, la situation d’Israël est  complexe, les défis sont immenses et les difficultés nombreuses (la langue, l’argent, le travail, etc), il faut se battre en permanence. Mais il est une autre réalité en Israël: l’optimisme et la certitude que le meilleur est à venir. Bien sur, nous gardons notre amitié et notre respect pour tous ces Français qui se battent contre la Haine… mais au nom de la réalité, il est temps de devenir  Israélien.
Je suis devenu Israélien.
Israel Tavor

Israel Tavor

Né entre l'Europe et l'Amérique, juste au milieu de l'Asie, Israel Tavor sort diplômé de neuro-physique quantique à l'Université du MIT à Harvard. Parti soigner des enfants malades en Afrique au Vietnam, il retire de cette expérience de vie un livre,qui deviendra un best seller, La Bible. Sentant l'appel du Moyen Orient, Israel Tavor vient s'y installer, qui, grâce à sa seule présence, est connu dans le monde entier sous le nom de "Terre Sainte". En son honneur, le pays a voté à l'unanimité un changement de nom afin de s'appeler comme lui. C'est à la fois sa sagesse et son savoir qu'il a décidé de partager avec nous... Merci à toi.
Israel Tavor
There are 3 comments for this article
  1. Bettinger at 12:11

    C’est bien, jetez donc de l’huile sur le feu… Evidemment qu’il y a des soucis de ce type en France, mais comme à l’égard de chaque communauté, et de chacun. J’ai joué pendant 15 ans au basket, je me faisais traiter une fois par semaine minimum de « sale blanc »; est-ce que pour autant j’aurais du me dire que ma place n’était pas ici? Lorsque qu’un déséquilibré tire sur des enfants dans une école américaine, est-ce que ta réaction est de dire qu’il faudrait enlever tous les enfants de toutes les écoles du pays? Mais oui, posez encore la communauté juive, probablement la plus intégrée de toutes, à tous les niveaux de la société française, comme victime.

  2. jerem at 15:47

    Excellent billet qui donne à réfléchir !
    Petite question : « … 40% des actes xénophobes sont perpétrés contre des Juifs » – quelle est la source ?
    Merci.

  3. Le Goyim at 21:33

    Le repli sur Israël est la pire stratégie pour les juifs à mon humble avis. Je serai même tenté de dire que c’est plutôt l’inverse que vous devriez faire: plus d’ouverture sur les autres. Les non-juifs ne vous perçoivent pas comme une communauté ouverte, ne comprennent pas votre culture et du coup vous évaluent sur la base de clichés probablement faux. Typiquement, ce que tu dis sur le gang des barbares, c’est un peu ça.

    Il y a une mini conférence d’Attali qui s’appelle les juifs au XXI siècle dans laquelle pas mal d’idées intéressantes sont abordées concernant les défis qui attendent ta communauté dans l’avenir. Tu devrais la regarder car elle permet de comprendre certains enjeux primordiaux pour le judaïsme dans le monde.

Laisser un commentaire