Kit d’improvisation touristique

Israël est un tout petit pays, mais si riche en ressources, sites historiques, lieux de loisirs et activités, qu’on a du mal à du mal à tout faire rentrer dans le séjour qu’on a planifié.

Pour vous aider à relever le défi, voici un petit kit d’impro touristique avec astuces et conseils pratiques pour profiter des basiques du pays et les twister avec des plans décalés.

¤¤¤¤ 

Si vous êtes là pour une semaine :

Avant toute chose (et surtout si c’est votre première fois en terre sainte), sachez que c’est beaucoup trop court ! On aura plutôt tendance à vous conseiller un parcours basique (car il y a des incontournables à ne manquer), à savoir :

–       3 jours à Jérusalem : pour se balader dans la vieille ville et se rendre au Kotel (au passage on visite les fondations temple*) ; pour visiter Yad Vashem (rénové il y a quelques années) ; pour aller au Musée Israël* et avoir une vision de l’histoire du pays à travers l’archéologie (depuis l’apparition de l’homme préhistorique jusqu’à nos jours) ; pour se promener au Makhané Yehuda (le marché de Jérusalem) ou sur Ben Yehuda ; pour faire du shopping à Mamila.

On pimente le tout avec des petites soirées dans le quartier de Emek Refaïm ou dans le coin tout récemment ressuscité de la Takhanat Rakevet HaYeshana.

C’est chargé, mais en vrai, il y aurait encore des millions de choses à faire.

–       1 journée aux alentours de la Mer Morte : on se lève aux aurores et on va assister au lever du soleil à Massada, on visite les ruines et découvre l’histoire du site ; on fonce ensuite pour un petit treck qui se termine en mode baignade dans les piscines naturelles de Ein Gedi ; puis on finit par une séance de repos total (et éventuellement quelques soins) à Yam HaMelakh, histoire de flotter dans la mer qui se trouve au point le plus bas du globe terrestre.

Si on a encore des forces, on se fait un kiffe et on prévoit un tour en quad* dans la région de Qumran.

–       On termine par un petit week-end à Tel Aviv (attention, notez que le week-end commence ici le jeudi soir et se termine le samedi soir) : au programme farniente, restaus, fiesta et sorties, en mode, on ne dort plus parce que c’est-la-ville-qui-ne-s’arrête-jamais.

Je vous renvoie à la ribambelle de fiches sur Tel Aviv et ses options night out.

On peut aussi pimenter le week-end par une séance de catamaran* histoire de prendre un peu le large, ou par une session shopping au Shuk HaNamal*, histoire de se donner l’impression qu’on vit ici.

Certes, tout ça ressemble un peu à un voyage Taglit, mais pas le choix, il faut bien voir les sites clés du pays (sinon, vous risquez de vous retrouver avec vos collègues au retour, horrifiés parce que vous n’avez pas été à la mer morte, alors que, dans le fond, Israël, ils n’y sont jamais allés).

¤¤¤¤  

Si vous êtes là pour deux semaines :

on rempile pour les mêmes basiques que dans le circuit n°1, mais on ajoute des éléments, histoire de varier les plaisirs.

On prolonge donc le séjour de Jérusalem de un ou deux jours, pour se balader dans les ruelles du quartier de Yemin Moshé (un des plus anciens quartiers hors les murs de la vieille ville), on se fait la tournée des lieux saints chrétiens (notamment la Via Dolorosa et le Saint Sépulcre) et musulmans (l’esplanade des mosquées et le dôme du Rocher si la situation le permet), on fait un tour à la Knesset, et on part pique-niquer sur le Mont des Oliviers.

On prévoit aussi 3 jours pleins pour découvrir le désert : direction Ezouz*, on commence par une longue balade à chameaux, histoire de tâter la température du Negev (…et, oui, il fait 40°C), on passe la nuit dans le Khan Beerotayim où on se délecte d’un repas bédouin ; le lendemain on se rend à Sdé Boker* pour visiter la maison de Ben Gurion, on fait une halte sur sa tombe* devant le plus beau point de vue du monde ; on enchaîne, après un break-déj à la ferme à fromages Kornmel*, avec une visite des ruines nabatéennes de Avdat*. Le lendemain, on commence par une cueillette de tomates cerise à Ein Yahav* (si, si, je vous jure), puis on part trecker au Nahal Barak*, un canyon tout en dégradé de rouges dans la Arava.

C’est beau, ça change et ça vous permet de découvrir le Negev d’ouest en est.

On s’accorde ensuite un nouveau week-end à Tel Aviv (vous l’aurez  compris, les week-ends, c’est à Tel Aviv que ça se passe). On met quand même un peu notre temps à profit (Tel Aviv, ça ne vit pas que la nuit) et on se fait une journée de visite-balade dans la vieille ville de Yafo. On peut clôturer le tout par un apéro face au coucher du soleil sur la Tayelet (la promenade qui relie Tel Aviv à Yafo).

Après ces deux semaines, inutile de dire que vous ne voudrez déjà plus repartir, et encore moins pour retrouver le boulot, votre ordi, vos collègues, la grisaille, la chaleur des Parisiens… (allez, courage, c’est quand même beau, Paris).

¤¤¤¤  

Si vous êtes là pour trois semaines :

je commence par vous remettre une palme car c’est la durée idéale !

En effet, ça vous donne l’occasion d’ajouter au circuit n° 2 une petite semaine dans le nord du pays.

Au programme : on fait une partie de la route des vins israéliens (notamment à Binyamina* dans la région du Sharon) ; on visite le Makhané HaMaapilim* (l’ancien camp de détention des Juifs immigrant illégalement vers la Palestine pendant la période du Mandat Britannique) pour en savoir un peu plus sur l’histoire de ce pays ; on prévoit une journée sports extrêmes au Nahal Yehudia*, et on se rend dans le Golan pour profiter des étendues vertes et cueillir des fruits et légumes* afin d’agrémenter le barbecue du soir.

Le troisième week-end à Tel Aviv (oui, vous avez compris la musique), vous prévoyez une journée promenade à vélo et pique-nique au parc Hayarkon, et faites un saut au musée d’art moderne de Tel Aviv.

La veille de votre départ, vous vous mettez bien en faisant la tournée des bars de la ville. Ça dure jusqu’au petit matin, et, au moment de décoller, vous versez presque une larme parce que vous vous dîtes que c’est (déjà) fini.

 

Si vous venez pour 1 mois

non, je déconne, mon kit s’arrête là.

Sachez cependant : qu’il s’agisse d’un mois, de six, de quelques années ou d’une vie entière, vous n’aurez jamais fini d’explorer Israël, son histoire, ses potentialités et ses horizons ensoleillés…

 

Team

Team

Découvrez Israël sans freins, sans filtres, sans faux-semblants :  chroniques, décryptages, news, infos, actus, hôtels, restaurants, activités, tourisme.
95% des personnes qui écrivent sur Israël dans ce monde, le font de l'extérieur, sans avoir jamais mis un pied dans ce pays. Nous avons pensé, en toute logique, que pour se faire une idée sur les choses, il était préférable de les vivre...et de les partager...Israël sans freins, sans filtres, sans faux-semblants
Attention, l’utilisation prolongée de ce site peut provoquer des effets indésirables et inattendus : 
Montée soudaine de désir,  envie violente d’évasion, crise de rires incontrôlée, sentiment de manque ... 
Team

Laisser un commentaire