Bien que son nom signifie la sirène, la perception que l’on a de Bat-Yam est souvent celle d’une banlieue sans âme, et sans vie. Ce petit film grace à son esthétisme permet de nous offrir un autre regard.

(104)