Le juif qui criait au loup

Lauriane

LAURIANE ITOUA

Vous les juifs n’êtes pas assez nombreux en France à regarder la télévision. Non pas que vous n’aimiez pas ça mais c’est un fait : vous n’êtes qu’une infime partie de la population Française et mondiale. Il serait donc stupide de s’adresser à si peu de ménagères de moins de 50 ans.

D’ailleurs si on fait les calculs, qu’on enlève les enfants, les hommes, les adolescents et les personnes de plus de 50 ans, il ne reste plus beaucoup de ces fameuses ménagères. Et si encore il ne s’agissait qu’une question de lessive et de dentifrice…mais passons.

Pour lutter contre la désinformation, on sait d’avance qu’il va nous falloir « le Kit de défense d’Israël sur Internet » à portée de main et surtout on se demande si ça va changer quelque chose.

Et puis un jour on m’a dit « tu ne sais pas ce que c’est, tu ne sauras jamais ce que c’est d’être juif ».

Si, je l’ai su, une fois. Une fois m’a suffit. Pourtant je ne le suis pas, mais j’ai dit que je l’étais. Parce qu’on m’a posé la question sur un ton mi-menace, mi-moquerie qui m’a fait froid dans le dos.
Ce jour là une copine avait laissé un livre de prière en hébreu sur une étagère. Des jeunes sont venus chez moi pour acheter un scooter, mais autant dire qu’ils ont fait l’état des lieux. Ils ont inspecté tout ce qui se trouvait chez moi et ont vu le livre.
Au moment où j’ai voulu les raccompagner à la porte, ils se sont arrêtés.
D’un coup le plus vieux des quatre s’est retourné vers moi et m’a dit : « Vous êtes juive… ? » et je lui ai répondu : « oui, pourquoi ? ».
Il m’a dit : « le livre là bas ».

Croyez-moi ça n’avait rien à voir avec quelqu’un qui s’intéressait à mes origines et je sais de quoi je parle, on me pose la question dix fois par jour.
Il y avait de la haine dans sa voix, dans ses yeux. Et de la moquerie dans le rire de ses cousins.

Les deux secondes où j’ai hésité à répondre m’ont presque fait honte.
Certes c’était faux, et alors ? Et si je l’avais été, j’aurais du le cacher ? Comme ce mec, quand j’étais à l’école qui s’est absenté le jour de Kippour mais qui m’a dit de ne le dire à personne ?

Ce que j’ai ressenti là ce n’était pas que du racisme.
Si c’est ça l’antisémitisme, je confirme : c’est autre chose que du racisme.

Un raciste ne te demande pas si tu es bien ce qu’il croit que tu es en te faisant comprendre que tu n’as pas intérêt de l’être sinon t’es dans la merde.
Ta couleur lui suffit.

Avant je pensais que c’était pareil, mais ça c’était avant. Ce n’est ni moins grave ni plus grave, c’est différent.

Quand j’ai vu la date de diffusion du reportage : « Les Juifs ont-ils raison d’avoir peur », j’ai ri. Jaune.
C’est fou quand même cette obstination de parler des gens quand ils sont absents.
Ce n’était pas Rosh Hashana par hasard ? Ah donc si je comprends bien, pendant que nombre d’entre vous étiez en train de prier chez vous ou à la syna, pour vous mais pas seulement, pour les « Justes » aussi et pour la rédemption de l’humanité (pour moi aussi j’espère), la télévision publique française diffuse un reportage pour demander à tous les français (mais pas à vous) si VOUS avez raison d’avoir peur. Et c’est pas la présence d’un BHL qui va changer mon opinion.

Il est étrange de constater qu’à chaque fois qu’un documentaire ou une émission parlait de vous, elle était diffusée un soir de fête, ou pendant Shabbat.
Preuve en est que vous n’êtes tout simplement pas la cible. Et puis pourquoi le seriez-vous ? Avez-vous besoin de savoir ce qu’est la Shoah, le conflit israélo-palestinien et comment Moïse a ouvert la mer en deux ? Non, vous savez déjà tout ça.

J’ai remarqué un truc assez chelou : on ne vous demandait jamais votre avis sur rien.
A part depuis que France 2 a engagé Léa Salamé qui évoquait systématiquement la judéïté des invités qu’elle soit identitaire, historique, religieuse, cachée, assumée, inconnue, intéressante, étonnante, suspecte, amusante, lointaine, évidente….bref. Pendant les manifestations pro-palestiniennes à Paris, en particulier celles où on pouvait voir flotter des drapeaux du Hamas dont la charte officielle indique clairement la détermination d’exterminer tous les juifs et de détruire Israël, rien.

Pendant la tuerie à Toulouse, on a coupé la parole d’un Juif au montage.
Manque de pot, je suis tombée pile poil sur le direct, lorsqu’il commençait à évoquer la peur de certains juifs face à la montée de l’antisémitisme. On lui a coupé la parole. J’ai écrit à la chaîne en question, concurrente d’I-Télé pour ne pas la citer, pour lui demander pourquoi alors qu’elle mettait les mêmes images en boucle où on ne voyait rien si ce n’est l’appartement de Merah et le cul d’un camion, n’avait-elle pas retransmis au moins une fois, le message de ce monsieur. Pas de réponse.

Pendant le rassemblement des musulmans contre les terroristes islamistes, rien. Je précise : il y avait un imam, un évêque et un rabbin (oui on dirait une blague). Je m’attendais à assister aussi au speech du juif (je ne sais pas si c’était vraiment un rabbin mais un homme qui porte une kippa à côté de deux chefs spirituels de leurs cultes respectifs, ça ressemble à un rabbin). Peu importe,

je n’ai rien vu, rien entendu : ils ont préféré brusquement zapper et parler de foot. On pourrait se dire que de toute façon le sujet était : le massacre des chrétiens en Irak et ne trouver aucun rapport avec les juifs. Sauf que.

Sauf que les chrétiens, eux, s’expriment sur tous les sujets lorsqu’il s’agit de transmettre un message de paix. Alors quoi ?
Les juifs n’avaient pas leur mot à dire ? Ils ne sont pas assez bien placés pour parler de paix ? Ils ne sont pas assez bien placés pour parler de foi non plus ?
Mais attendez. Que quelqu’un m’explique pourquoi le Pape qui vénère un juif a-t-il la permission de donner son opinion sur les juifs mais qu’encore une fois, l’opinion des juifs n’intéressait que les juifs.

Moi elle m’intéresse votre opinion. Et je vais vous dire pourquoi.

Elle m’intéresse parce qu’elle n’est pas unique. Elle m’intéresse parce qu’elle est discutable. Mais surtout parce qu’elle peut l’être. Elle m’intéresse parce qu’elle n’est pas nombriliste. Mais qu’elle peut aussi l’être. Elle m’intéresse parce qu’elle est ouverte et qu’elle peut ne pas l’être.
Elle m’intéresse parce qu’elle s’intéresse à moi et à l’Autre, et qu’elle peut ne pas m’intéresser sans qu’on m’en fasse le reproche.
Elle ne s’impose pas, elle a le choix, elle est contradictoire, diverse, riche, évolutive et parfois même carrément visionnaire.

Il a fallut qu’on s’attaque à Charlie Hebdo pour vous demander votre avis et que tous les journaux se mettent à prendre la température.

Aurait-t-on peur que vos ménagères deviennent israéliennes ? Prochaine étape : « Pourquoi les Juifs sont partis ? »

Lauriane

Lauriane

Globetrotteuse virtuelle née à Léningrad en ex-URSS, je conseille les touristes sur des destinations qui me sont inconnues et je donne des cours de communication à des milliers d’internautes auxquels je n’oserai jamais parler. « Nègre littéraire 2.0», j’écris sur tout , tous les jours et surtout sur ce que je ne connais pas. Venue d’ailleurs et de très loin, j’irais ailleurs, j’espère aussi loin. Graphiste congolaise célèbre à Owando et webdesigner bulgare reconnue à Dimitrovgrad, j’attends de mourir pour vivre de mes peintures. Autodidacte, j’apprends, je digère et je partage tout ce que j’ai appris. Mon kiff : regarder les termes de recherche tapés sur Google. A chaque fois la même question : POURQUOI  ? D’après mes statistiques, les antisémites sont les plus doués à ce jeu-là, je pense même à publier un collector.
Lauriane

Laisser un commentaire