Le sexe, la drogue, l’alcool, la clope en Israël, j’en passe et des meilleures…

Israel Tavor

ISRAEL TAVOR

Ah! L’Alyah, une nouvelle vie en Israël, pour devenir une nouvelle (et meilleure) personne, se ressourcer et laisser derrière soi toutes ses mauvaises habitudes… fini la drogue, la promiscuité avec des filles de mauvaises vies (ou des gars…). Promis, je fais shabbat, je mets les tefilines, j’arrête de boire de la vodka pour un oui ou pour un non.

Ça c’était la première semaine.

On dit qu’en chassant le naturel, il revient au galop… et souvent, c’est toute la cavalerie qui vient avec. Je ne parle pas du tout de mon cas (non non, pas du tout), mais 6 ans d’expérience en Israël m’ont permis de réunir témoignages, expériences et récits afin de vous en présenter le résultat dans le cadre de ce guide, l’indispensable:

¤¤¤¤¤

1/ Le sexe

Pour ceux qui cherchent impérativement à assouvir leur addiction sexuelle, je vous propose plusieurs solutions:


LE OU LA CONJOINTE 

Cela reste la meilleure option. Je sais, on en déjà fait le tour depuis des années et parfois même la première soirée, mais il serait idiot de négliger cette solution qui comporte de nombreux avantages. Un rapport qualité prix imbattable, pas de perte de temps avec drague, resto, et il suffit de s’assurer que les préliminaires soient correctement effectués pour passer une bien agréable soirée. Autre point positif pour les paresseux; le temps de trajet est court, entre le canapé et le lit. 

  • 9/10 pour l’accessibilité
  • 8/10 pour le prix
  • 3/10 pour l’originalité
  • 0/10 pour le risque
  • 10/10 pour le plaisir (je suis marié les mecs, je vais pas gâcher tout en mettant une mauvaise note sur le plaisir).

 


 

LA MAÎTRESSE OU L’AMANT

Solution plus hasardeuse. Pour tout dire, il n’y a que des défauts. Les mêmes problèmes qu’avec son ou sa conjoint(e), avec en prime le risque de se faire choper et le chantage. En Israël, vous pouvez vous arranger pour que d’une part votre femme (ou mari) ne progresse pas trop en hébreu et que d’un autre côté, votre maîtresse ou amant ne parle qu’hébreu. En revanche ça peut coûter cher si vous êtes un mec, elle vous fera payer de ne pas quitter votre femme pour elle… Un avantage:  Si ils ou elles se croisent vous pourrez faire la traduction et donc filtrer les infos.

  • 7/10 pour l’accessibilité
  • 3/10 pour le prix
  • 0/10 pour l’originalité
  • 10/10 pour le risque
  • 5/10 pour le plaisir (ça c’est parce que ma femme me lit).

 


LE COUP D’UN SOIR 

Une option intéressante… surtout à Tel Aviv, du fait de son taux impressionnant de célibataires (qui ont malgré tout des besoins à assouvir)/ Un bar, une boîte de nuit (en fonction de votre âge) suffiront. Ensuite la magie de l’alcool fera le reste. Il faudra sans doute faire un peu la conversation (pas beaucoup si vous êtes une fille… plus si vous êtes un garçon) et payer les verres et le taxi pour les mecs. Financièrement plus avantageux si vous êtes de sexe féminin.

  • POUR LES MECS : 
    • 5/10 pour l’accessibilité
    • 3/10 pour le prix
    • 2/10 pour l’originalité
    • 6/10 pour le risque
    • 8/10 pour le plaisir.

 

  • POUR LES FILLES : 
    • 8/10 pour l’accessibilité
    • 10/10 pour le prix
    • 2/10 pour l’originalité
    • 8/10 pour le risque (si on tombe sur un grand malade)
    • 6/10 pour le plaisir. Aucune note si vous êtes à Jérusalem, on n’est pas là pour ça (soyons un peu hypocrite…)

 


 

LA PROSTITUEE 

…ou celle qui fait tomber ses cartes de visite et oublie de les ramasser devant les grands hôtels de Tel Aviv. Techniquement, ça reste de loin la solution la plus avantageuse. Discrétion, professionnalisme, rapidité, tout est carré, on sait à quoi s’en tenir.

  • 8/10 pour l’accessibilité
  • 0/10 pour le prix
  • 0/10 pour l’originalité
  • 2/10 pour le risque
  • 5/10 pour le plaisir.

 


LE SHIDOUR

Une option intéressante, surtout à Jérusalem… Vous pensiez que j’allais l’oublier? Mais non! le Shidour, c’est quoi? Ce sont ces soirées où deux jeunes gens religieux (et presque toujours vierges) vont se rencontrer pour voir s’ils s’entendent, s’estiment, sont sur la même longueur d’onde. Le but ultime étant donc le mariage, à la suite duquel il y aura un acte sexuel. Faudra être patient. 

  • 0/10 pour l’accessibilité
  • 0/10 pour le prix (faut voir combien ça coûte de se marier)
  • 10/10 pour l’originalité
  • 10/10 pour le risque (car une fois que tu as signé, tu peux pas retourner en arrière)
  • 10/10 pour le plaisir (forcément, c’est ta première fois, tu attends ça depuis des années… donc même si c’est nul, ça sera le top)

 

 

2/ La drogue

Si je devais commencer comme une rédaction de terminale, j’aurais écrit: « De tous temps les hommes ont eu besoin de rechercher les paradis artificiels »… Connerie! Moi, JAMAIS… enfin.. ça dépend si c’est de la bonne.

 

LES ILLEGALES 

Shit, cannabis, résines, feuilles, héroïnes, cocaïnes On va pas faire long sur les drogues illégales, justement car elle le sont. Tout le monde en Israël sait très bien (même moi qui ne prend rien) que le supermarché des drogues illégales se trouve à la Tahanat Merkazit de Tel Aviv, une sorte de quartier de la Goutte d’Or, version casher. Mais vous en trouverez aussi dans le Nord du pays (merci à nos charmants voisins libanais qui préfèrent parfois nous envoyer du shit que des roquettes). N’étant pas là pour inciter mais pour informer, vous voici donc informer sur l’endroit où vous ne devez absolument pas vous rendre…

  • 2/10 pour l’accessibilité
  • 5/10 pour le prix
  • 0/10 pour l’originalité
  • 10/10 pour le risque
  • entre 0 et 10/10 pour le plaisir (selon ce que l’on prend et les individus)

 

 

LES « LEGALES  »

Paradoxalement, ce qui est légale n’est pas forcément mieux que l’illégal…

 

Mister Nice Guy and Co

On en trouve partout, dans ces petites échoppes au couleurs délicieusement bariolées, entre le sex-shop et la confiserie. Le problème, et là je déconne pas les enfants, avec ces saloperies chimiques, proviennent justement de la chimie de ces produits. Mister Nice Guy, c’est quoi? Ce sont des herbes de provences sur lesquels on aurait pulvérisé des produits stupéfiants, mais dont la composition est modifié tous les 3 mois afin de rester dans un cadre légal, ou du moins de profiter d’un certain flou juridique. Tu fumes un truc, qui est l’équivalent en drogue de ce que la fraise Tagada est aux authentiques fraises de ton jardin. A éviter absolument. 

  • 8/10 pour l’accessibilité
  • 0/10 pour le prix (forcément, comme c’est de la merde, même à 1 shekel, c’est trop cher)
  • 7/10 pour l’originalité
  • 10/10 pour le risque
  • 2/10 pour le plaisir.

 

 

L’Alcool

Israël, malgré les Russes, n’est pas pour autant un pays d’alcooliques (surtout comparés à la France). J’ai été le témoin d’un phénomène étrange touchant certains Russes faisant leur Aliyah. Premier mois en Israël, Vodka. Deuxième mois… bon, aussi Vodka.Troisième mois, Bière… pareil pour le quatrième et le cinquième mois, puis le Café afoukh (un café au lait israélien inimitable) commence à prendre sa place… et de plus en plus de place. Mais si vous souhaitez vous prendre une murge, no problemo. Vous aurez même la chance (ou pas) de trouver de l’alcool à 96%. Forcément, les alcools forts venus des pays de l’Est ainsi que les arack ont une place importante…(à ce propos vous connaissez le deuxième business de la rédac chef?). 

 

  • 10/10 pour l’accessibilité
  • 5/10 pour le prix
  • 0/10 pour l’originalité
  • 8/10 pour le risque (Vodka oblige)
  • 2/10 pour le plaisir.

 

Côté bière, on a le choix entre les bières locales, genre Nesher ou Maccabi, ou en importé, la danoise Tuborg (car officiellement casher) se trouve partout. Pour les amateurs de boissons de jeunes filles (dont je fais parti), Maccabi a lancé des bières parfumés à la pomme, la pêche et au citron vert. 

  • 10/10 pour l’accessibilité
  • 6/10 pour le prix
  • 3/10 pour l’originalité
  • 2/10 pour le risque
  • 6/10 pour le plaisir.

Mais pour l’alcool, depuis maintenant quelques années, les vins israéliens se distinguent régulièrement, et la qualité du vignoble a permis de faire passer la production d’un dégueulasse breuvage sirupeux à d’excellents vins: Tishbi, Carmel, Golan, Domaine du Castel, Yatir etc. Ce sont très majoritairement des vins de cépages, et on attend dans les années à venir de voir comment les viticulteurs locaux vont faire progresser leur produit. Vous avez même la possibilité d’avoir accès au classement des meilleurs vins israéliens grâce à Daniel Rogov (http://www.danielrogov.com/EN_usd.php). 

  • 10/10 pour l’accessibilité
  • 7/10 pour le prix
  • 8/10 pour l’originalité
  • 3/10 pour le risque (juste ces 3 points pour le risque sur votre portefeuille)
  • 9/10 pour le plaisir.

 


 

Le tabac

Malgré vos 356 tentatives pour arrêter, vous êtes donc définitivement accrocs et avez fait le deuil du sevrage, bien avant que nous fassions le vôtre.. c’est triste. Si la clope est votre drogue, vous constaterez que la vente du tabac est bien plus libre qu’en France, car n’étant pas soumis à un monopole comme en France…  acheter ses cigarettes au supermarché? C’est possible. 

  • 10/10 pour l’accessibilité
  • 6/10 pour le prix
  • 0/10 pour l’originalité
  • 10/10 pour le risque
  • 5/10 pour le plaisir.

 

 

Le fromage

Dans les addictions, j’en rajouterai une, particulièrement chère au Français: le fromage. Israël? L’autre pays du fromage? Clairement non. Ne vous faites pas abuser par la mention « camembert » sur les emballages, il n’en est rien. Les seuls fromages qui en vaillent la peine, restent le bulgarit et le halumi… industriel comme on aime. Ne pleurez pas tout de suite! Il y a fort heureusement des boutiques importants vos fromages français préférés: comté affiné 24 mois, reblochon fermier, véritable gruyère et autre camembert (cette fois-ci, des vrais, pas ceux parfumés au jus de noix!). Je citerais à titre d’exemple Basher (http://basher.co.il) à Jérusalem, Tel Aviv et Ra’anana… Bon, on va pas se fâcher et on n’évoquera pas les prix pratiqués qui font passer le caviar russe pour de vulgaires œufs de lompes. 

  • 3/10 pour l’accessibilité
  • 1/10 pour le prix
  • 8/10 pour l’originalité
  • 4/10 pour le risque (toujours le portefeuille…)
  • 10/10 pour le plaisir.

 

 

Et voilà, vous êtes enfin prêts à survivre en milieu hostile israélien, vous, français aux pieds tendres. Ne me dites pas merci.. ou alors en m’offrant de la drogue, du sexe, de l’alcool, des cigares et du fromage.  

 
Israel Tavor

Israel Tavor

Né entre l'Europe et l'Amérique, juste au milieu de l'Asie, Israel Tavor sort diplômé de neuro-physique quantique à l'Université du MIT à Harvard. Parti soigner des enfants malades en Afrique au Vietnam, il retire de cette expérience de vie un livre,qui deviendra un best seller, La Bible. Sentant l'appel du Moyen Orient, Israel Tavor vient s'y installer, qui, grâce à sa seule présence, est connu dans le monde entier sous le nom de "Terre Sainte". En son honneur, le pays a voté à l'unanimité un changement de nom afin de s'appeler comme lui. C'est à la fois sa sagesse et son savoir qu'il a décidé de partager avec nous... Merci à toi.
Israel Tavor

Laisser un commentaire