Les leçons d’hébreu

Après avoir re-ouvert tous nos livres d’ulpan, avoir parcouru page par page ceux de la kita alef, beth, guimel et ce jusque la version 1948, on s’est rendu compte qu’aucun d’entre eux ne comportait la moindre petite mention sur ces expressions monosyllabiques utilisées 112 fois par jour par l’israélien type. 

Conspiration du ministère de l’intégration avec la population sabra israélienne pour nous compliquer encore un peu plus la vie ou simple oubli, l’équipe de Rootsisrael a décidé de voler a votre secours et de vous donner un petit cour d’ulpan version street…c’est parti! 

 


NU KVAR

Dans la catégorie vainqueur j’appelle « nu kvar ». Prononcez « nou » (non on ne vous demande pas de vous mettre a poil)  Ce mot est plus une sorte d’encouragement verbal, la meilleure traduction en Français serait « allez » ou « alors » et si vous voulez achever votre adversaire, rajoutez juste après « nu » le mot « kvar » (déjà), les deux combinés vous donneront une sorte de super pouvoir sur l’autre. J’appelle ça le pouvoir de la pression!! 

Ex: nu kvar tu vas finir par l’appeler?


 

EEHHH

 

Dans la catégorie « je deviens Alzheimer après chaque mots : « Eehhh ».  Si j’ai mis 2 E et 4 H et  c’est bien pour une raison. En effet , ce mot se doit d’être prononcé sur une période de 2 a 3 secondes au moins sinon…ben ça devient eh! Et « eh » et « Eehhhh » sont deux mots complètement différents.Vous me suivez? Non? Vous allez comprendre. Vous devez surement tous avoir dans votre entourage un ou deux potes atteints du syndrome « euh »,  soit le mot le plus agaçant du dictionnaire monosyllabique français. Bon et bien notre « eehhhh » est la version israélienne du « euh », eehhh…vantem?

Ex: « ben on peut aller eehhhh tu sais au Resto ou ehhh ou on était l’autre fois ». 

 


 

YOOOO

Dans la catégorie « je peux faire un arrêt cardiaque a cause d’à peu près tout » j’appelle le « yooo ». Non, non rien a voir avec le « Yo » version américan nigger sexy.  Yooo est plutôt une expression utilisée par les fréhots (secte formée par une gente féminine ultra conservatrice des valeurs neurophysicosocialo superficielles). Même principe que pour le Eehhhh,  on allloooooonge le oooooo, on fait la tête de la personne qui vient d’apprendre pour la première fois que la terre était ronde, on pousse un mini cri de surprise et on rajoute 3 autres mots à côte, qui vont donner à notre phrase un poids non négligeable, soîte « ani Lo ma’amin/a » ( j’y crois pas): 

 

Ex: yoooo t’es allé voir ce film sans moi!!! J’y crois pas!!!

 

 


 

OUFFF

Dans la catégorie « je me plains et je veux que tu l’entendes toutes les deux secondes, j’appelle le « ooooouuuf »
Non ce n’est ni le verlan de « fou »,  ni un soupir de soulagement, ni votre grand-mère séfarade qui veut que vous lui demandiez comment ça va, mais une expression qui veut dire « tu/ça me prends la tête » ou « tu/ça me fatigues » .

 

Ex: ouuuf, toujours en train de se plaindre ces deux-là.

 


 

OUH-WAH

 

Dans la catégorie « arrête de déconner » j’appelle « ouh-wah ». On pourrait traduire ça par « sérieux? », « naaan?! », « vraiment?!? ». Vos oreilles l’adoreront et vos yeux en riront, vous ne me croyez pas? Ok, allez devant un miroir et essayer de prononcer cette phrase sans vous marrer…on est d’accord 🙂 

 

Ex: ouh-wah, elle a vraiment perdu 6kgs en ne mangeant que des bananes pendant 8 jours ?

 


 

IKHHSAAA

 

Et pour finir, place à l’expression la plus appétissante, « ikhsa » ou « berk » pour nous autres francophones. Une expression Hars je vous l’accorde mais qui a son utilité. une petite mise en condition s’impose…vous êtes sur Ben yehuda, il fait 43 degrés, on est en été, et vos potes sont a la makolette d’en face. Alors,  en attendant vous vous asseyez sur un banc, allumez une clope lorsque tout a coup un cafard surgit de nulle part. C’est alors que vous sursautez, vous vous levez d’un seul bond et hurlez de toutes vos forces « ikhhhhhsaaaa » 🙂

 

Bon on résume? Yoo j’avais pas vu le temps passer, bon ben a vous de travailler maintenant, montrez nous que vous avez bien compris chaque définition et n’hésitez pas a partager avec nous vos incontournables en attendant les prochaines leçons !!!

 

 


Les leçons d’hébreu de Rootsisrael.com – 2013 ©
————————————————————–
Auteur : Sandrine Cohen.
Scénario : Sandrine Cohen / Yoram Salamon
Réalisation et production : Yoram Salamon
Rôle principal : Jonathan Parienti


 

Sandrine

Sandrine

GPS humain de petites perles au potentiel atomique. Mon boulot? Les renifler, les recruter, et les pousser à émoustiller votre cerveau et à vous arracher des sourires made in (roots)Israel!
Sandrine

Laisser un commentaire