Lettre ouverte à Dieudonné, Soral et compagnie d’un israélien francophone

Israel Tavor

Israël Tavor

Même si cette lettre ouverte s’adresse à vous (avant tout pour une question de style), au fond, cette lettre s’adresse avant tout à tous ceux qui, en France, me demandent depuis des années et encore récemment « mais tu en penses quoi? » soit qu’ils vous aiment, soit qu’ils vous détestent. Tel est le but unique de ce texte… Donc si dans les méandres internétiques, Soral et Dieudonné tombaient par hasard sur cette lettre, inutile d’y répondre, car d’une part votre avis m’intéresse autant que la date de l’ouverture de la pêche à la sardine, et qu’elle ne s’adresse pas vraiment à vous.

Alors voilà ce que je pense de vos quenelles et compagnie: je m’en branle.

Si je devais en penser quelque chose, au mieux je me demanderais si, au fond, vous ne seriez pas quelques agents du Mossad ou de l’agence juive, qui seraient mandatés afin de convaincre avec vos excès antisémites, les Français juifs de venir vivre en Israël, car, au fond, je crois que c’est là votre objectif principal… et oui, Dieudonné et Soral membres actifs d’un complot sioniste… Car comme le disent tous les complotistes se prenant pour l’inspecteur Derrick « A qui profite le crime? » si ce n’est de donner envie aux Juifs de venir vivre en Israël. Vous trouvez ça ridicule? Je suis d’accord. Mais ça ne serait pas la première théorie du complot à n’avoir aucun sens, sauf de tenter de donner du sens à l’insensé pour des esprits facilement impressionnables.

Mais pourquoi est-ce que je m’en fous de vos quenelles et de vos diatribes? Alors que j’entends autour de moi des gens dire « On est revenu aux années 30 en Europe! », je dis non. Nous ne sommes plus dans les années 30. Dieudonné n’est pas Hitler… il est Dieudonné, et en soi, ça suffit. Soral n’est pas Goebbels, il est juste Soral… pas besoin de plus pour se faire une idée du mec. Pas besoin d’aller chercher y’a 70 ans pour simplement écouter et savoir ce qu’il en est… Je me suis assez fait insulter en tant que Juif dans ma vie pour reconnaître un antisémite quand j’en entends un. Mais un élément fondamental permet de dire que nous ne sommes pas retombés dans un passé que l’on n’arrive pas à oublier: Israël existe.

Eh oui, ça vous emmerde (à moins que vous soyez vraiment employé par l’Agence Juive), mais Israël est là.
Alors vous pouvez faire toutes les quenelles que vous voulez, devant des synagogues, des écoles juives, au Kotel, etc… ce ne sont pas ces endroits que vous salissez, vous pouvez essayer tant que vous le voudrez, vous n’y arriverez pas, c’est simplement vous-mêmes que vous souillez sans même le savoir… mais ceci n’est pas mon problème, c’est le vôtre, faites ce que vous voulez. Faites donc toutes les photos que vous voulez avec vos quenelles, ça m’est égal… ou justement, continuez, ça permet de savoir qui on tondra à la Libération.

Je m’en fous car je suis en Israël. Vous pouvez le nier tant que vous le voulez, l’appeler « entité sioniste » si ça vous amuse, je m’en fous aussi. Vous pouvez vous torcher avec le drapeau israélien, chantez tous les Shoahnanas qui vous passent par la tête, je m’en branle au dernier, degré. Je possède un petit bout de plastique que l’on appelle Teudat Zehut… c’est ma carte d’identité israélienne. Quand je la regarde, que je regarde mon pays autour de moi, les jeunes soldats de Tsahal qui vous donne tant la gerbe, je ne peux m’empêcher de me marrer à mon tour.

Félicitations, sincèrement, d’avoir réussi à vendre de la « rébellion » comme on vend des boîtes de conserve: « Attention, nous avons une promotion exceptionnelle sur la rébellion, au modique prix d’une salle de spectacle, vivez les frissons de vous sentir rebelle quelques instants au coeur de vos vies banales. » J’avoue avoir même de l’admiration pour Dieudonné quand il réussit à faire croire à ses fans qu’ils sont le summum de la rébellion quand… il leur fait payer son redressement fiscal. Là, j’avoue, voir tous ces gens payer les impôts d’un autre en leur faisant croire qu’ils seront le nouveau Jean Moulin, ça m’a fait hurler de rire, comme lorsque l’on voit un gogo se faire avoir au bonneteau. C’est sans doute ça le talent, faire croire aux gens que l’on se bat contre le « système » alors qu’en réalité vous en êtes totalement dépendant, en prétextant d’un fumeux « mais non, on ne fait que le manipuler ».

En réalité, faire son Aliyah reste sans doute le seul acte véritablement révolutionnaire et rebelle que l’on puisse accomplir… une prise de risque de tous les instants… on ne sort pas de l’Aliyah aussi facilement que l’on sort d’une salle de spectacle ou en cessant de faire un geste avec les bras. L’Aliyah, côté rebelle, ça a tout de même plus de gueule que la quenelle… et pour le coup, ça emmerde encore plus de monde.

Alors j’ai le coeur léger à chaque instant lorsque je suis au bord de la plage, à Tel Aviv, en sirotant un café Afou’h ou que je touche le Kotel à Jérusalem, que je mange un houmous à Ra’anana ou que j’écoute ma fille me parler en hébreu en l’emmenant à l’école.
Je vous entends déjà « Profitez-en, la roue tourne, ça ne va pas durer ».

Ce que vous faites semblant d’ignorer, c’est que s’il y a bien un peuple au monde qui a une conscience aiguë de la fragilité des choses, c’est le peuple juif. Plus qu’aucun, nous savons que tout peut s’arrêter du jour au lendemain. C’est car nous en avons conscience que notre Etat se prépare à toutes les éventualités et que notre armée n’est pas une simple force de défense, non, c’est surtout une assurance-vie. Mais en attendant, nous suivrons votre conseil… et croyez-moi, je profite avec bonheur de chaque instant, bonheur que vos quenelles n’entameront pas.

Voilà pourquoi vos insultes et vos gestes n’ont aujourd’hui plus d’effet sur moi. Vous êtes à la fois ceux qui me rappellent à chaque instant l’une des raisons d’être d’Israël et de son armée, et qui dans le même temps me font encore plus profiter de la vie en Israël.
Finalement, je devrais peut-être vous remercier… Mais je m’en veux déjà d’avoir perdu trop de temps à donner mon avis qui n’intéresse que moi et mes amis sur un sujet aussi inutile.

Sionistement vôtre,

Israel Tavor

Israel Tavor

Israel Tavor

Né entre l'Europe et l'Amérique, juste au milieu de l'Asie, Israel Tavor sort diplômé de neuro-physique quantique à l'Université du MIT à Harvard. Parti soigner des enfants malades en Afrique au Vietnam, il retire de cette expérience de vie un livre,qui deviendra un best seller, La Bible. Sentant l'appel du Moyen Orient, Israel Tavor vient s'y installer, qui, grâce à sa seule présence, est connu dans le monde entier sous le nom de "Terre Sainte". En son honneur, le pays a voté à l'unanimité un changement de nom afin de s'appeler comme lui. C'est à la fois sa sagesse et son savoir qu'il a décidé de partager avec nous... Merci à toi.
Israel Tavor
There are 24 comments for this article
  1. Derbouka at 14:19

    Avez vous seulement assisté une seule fois à un spectacle de ce comique ? Savez vous faire la différence entre un pays et son peuple ? Savez vous faire la différence entre religion et nationalité ? Savez vous faire la différence entre juif et sioniste ?…

    • Israel Tavor at 14:50

      Oui, j’ai vu, mais en video. La différence entre Israel et Israélien? oui, je connais. Entre judaisme et judaïté, donc entre juif (j minuscule) et Juif (J majuscule), oui, je connais. Entre juif et sioniste… le dernier étant l’accomplissement du premier… oui, je connais aussi. Si vous avez d’autres questions, je me ferais un plaisir d’y répondre.. 😀

      • Julien Wyzlan at 12:22

        En réponse à: « Entre juif et sioniste… le dernier étant l’accomplissement du premier »
        Je ne suis pas d’accord, la religion est dissociable de la « politique ». Le sionisme est une interprétation du judaïsme et il ne faut pas faire l »amalgame entre juif et sioniste… Beaucoup de personnes sont juives et pas obligatoirement sionistes… Merci d’en prendre compte.

        • ISRAEL TAVOR at 21:10

          C’est mon droit et la simple logique que de constater que le sionisme est la logique du judaïsme… ensuite il n’est pas nécessaire d’être religieux pour être sioniste… Mais je ne faisais que répondre au point soulever par l’intervenante qui parlait de juif avec j minuscule qui ne prend donc en compte que la personne croyante, alors que Juif avec j majuscule intègre tout juif, religieux ou pas.

        • Ben at 10:52

          Sachant que les juifs chantent chaque année lors de la fête de Pessah « l’année prochaine à jerusalem », le sionisme c’est le judaisme.

          Comme beaucoup vous confondez la critique d’Israël avec l’antisionisme. Remontez au source du sionisme et vous verrez que ce n’est que l’idéologie juive « l’an prochain à Jerusalem » appliqué à l’ensemble du peuple Juif

          Tout Juif n’est pas forcément sioniste mais tout juif l’est.

          C’est un grop problème de la langue français cette majuscule. Toute personne du peuple Juif n’est pas forcément de confession juive mais tout juif n’aspirera toute sa vie qu’à une seule chose, la venue du Messie et la reconstruction du temple sur leur terre, sur le mont du Temple, à Jerusalem.

          • Israel Tavor at 09:55

            Croyez-moi, s’il y a bien une personne qui ne confond pas critique de la politique d’Israel et antisionisme, c’est moi Etant régulièrement critique de cette politique, ça ferait de moi un antisioniste.. ce que je ne suis en aucun cas.

  2. Ruben at 14:28

    Et puisque « tout ce qui est nécessaire pour que le mal triomphe, est que les hommes de bien ne fassent rien » comme l’écrivait Edmond Burke, je vous encourage à continuer de l’emmerder lui et toutes ces bananes qui le suivent aveuglément.

    Bravo pour l’article !

  3. Pingback: Lettre ouverte à Dieudonné, Soral et compagnie d'un israélien francophone | Europe Israel - analyses, informations sur Israel, l'Europe et le Moyen-Orient
  4. yotam krief at 19:44

    KOL AKAVOD AHI!!!

    CA fessait longtemps que j’attendais quelqu’un avec du répondant israélien!
    KOL AKAVOD LEHA OD PAM !! be otiot gdolot!! AM ISRAEL HAY VE TIKHYE LENATSEAH!!

  5. Ir0n1k at 12:57

    A la lue de votre lettre je m’interroge..

    Que vous emmerdiez Dieudonné et Soral c’est une chose. Néanmoins je remarque que comme la plupart des sionistes, vous faites un raccourcis assez rapide entre antisémitisme et antisionisme.
    L’opposition politique Israélienne tient des propos bien plus dur que tous les antisionistes occidentaux, les taxeriez-vous d’antisémites ? Je ne pense pas…

    En toute sincérité je vous souhaite à vous et à l’entièreté du peuple juif de vivre heureux, en Israël comme sur n’importe quelle autre terre qui vous a accueilli. Mais pourquoi cela doit-il se faire au détriment des autres peuples ? Trouvez-vous juste l’apartheid de votre gouvernement entre juifs et musulmans ?

    • ISRAEL TAVOR at 21:22

      Je n’ai pas écrit que je les emmerde… relisez attentivement. Je dis juste qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent, ça ne m’intéresse pas.
      Vous faites une confusion grave démontrant votre ignorance de ce qu’est le sionisme. Le sionisme n’est PAS le soutien à la politique israélienne. Le sionisme est l’application du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes au peuple juif. Refuser ce droit au seul peuple juif est une discrimination contre le peuple juif qui porte un nom.
      On peut être sioniste de gauche (Ben Gurion), de droite (Jabotinsky), de centre (Lapid), anarchiste (Trumpeldor), communiste (Borochov), religieux (Kook) ou athée (re-Borochov).. ça fait un large spectre.
      Si mon gouvernement pratiquait ne serait ce que le début d’un apartheid contre les musulmans, je serais le premier à le hurler et à me battre contre, justement au nom de mes valeurs juives et sionistes, et secundo. Je vous invite à consulter la loi fondamentale israélienne ET son application. Juifs, druzes, chrétiens, musulmans, bahai, possèdent les mêmes droits politiques, sociaux, juridiques en Israël. Quand ces droits ne sont pas respecté, c’est réglé en justice en application de la loi fondamentale et du droit israélien. Si vous souhaitez un débat, aucun soucis, mais il va falloir cesser de croire aux mensonges sur Israël que même les arabes israéliens démentent. Sur cette video vers deux minutes, interview avec une arabe israélienne qui affirme qu’il y a de l’apartheid en Israel, l’interviewer demande un exemple… elle n’en trouve pas, pas de séparation dans les bus, etc… https://www.youtube.com/watch?v=rEp-kWWXat4 le grand paradoxe, c’est qu’il est certainement plus facile à un musulman de vivre sa religion en Israel… qu’en France.

      • Ir0n1k at 11:07

        Pardonnez-moi si je ne maîtrise pas totalement le sujet, et merci pour vos précisions. Sachez néanmoins que votre communauté fait elle aussi régulièrement un amalgame assez douteux sur le sens du mot antisémite. Comment peut-on qualifier d’antisémite une personne condamnant la politique Israélienne envers la Palestine, ayant tous deux une population sémite.
        Je ne m’en vexe pas et je prends ça pour un manque d’argumentation… En effet je suis bercé dans le judaïsme depuis pas mal d’année du fait de mon mariage à l’état civil Belge avec une juive. Nos enfant sont élevés dans cette culture et choisiront de poursuivre leur quête du métaphysique via le culte de leur mère le moment venu. Malgré ceci, j’ai a plusieurs reprise été qualifié d’antisémite en donnant simplement un point de vu humain sur le sujet, je trouve ça grotesque.

        Quant à mes propos sur l’apartheid, le mot était mal choisi. Mais je vous propose de lire un superbe article écrit par une arabe israélienne de confession catholique sur la condition arabe en Israël : http://lc.cx/S4r
        Et me dire, en phase avec votre conscience, que ses arguments sont faux et infondés.

        Bien à vous,

        • Israel Tavor at 12:18

          Désolé, mais je ne peux pas répondre à la place de ceux qui vont ont traité d’antisémite, ni entendus ce que vous leur avait dit. Ma communauté n’est composé que d’individus.
          Ce qui permet de pointer l’antisémitisme dans les discours contre Israel s’axe autour de 3 points. Le premier que je vous ai indiqué (refus d’accorder le droit des peuples à disposer d’uex memes au peuple juif), le deuxieme sur le droit à Israel de mettre tous les moyens en œuvre pour protéger sa population contre des organisations appelant à l’extermination des Juifs ou permettant ces appels de s’effectuer, le troisième sur l’obsession parfois exclusive dans la critique d’Israel, et ce de manière « disproportionné » (vu que ce mot devient parfois à la mode) vis a vis des autres conflits. La réalité est que la charge symbolique de ce conflit va au dela de l’intensité réelle du conflit. Je me souviens quand j’étais à Paris des manifestations gigantesques contre Israel passant en bas de chez moi… et si peu pour d’autres conflits (si l’on prenant rien que le conflit en RDC sur les 10 dernires années…). Les victimes ne sont pas aussi intéressantes en fonction de qui l’on peut accuser. Mais demandez-vous en quoi cette obsession de la question israélienne dit des sociétés ou elle est si présente? C’est, en Europe, la question la plus intéressante? Si Israel n’était pas un état juif, pensez-vous que l’on en parlerait autant?
          En effet, le mot apartheid était mal choisi, et comme le disait Camus, mal nommer les choses c’est rajouter au malheur du monde. Alors pourquoi l’avoir utilisé, sachant que son utilisation pourrait susciter de la part de votre interlocuteur une crispation fermant directement le débat? Posez-vous la question. Pour ma part je reste ouvert à discussion car je ne vous sens pas fermé au débat.
          J’ai lu avec attention l’article avec lequel je suis d’accord sur certains points et en desaccord avec d’autres. Exemple: je suis d’accord sur la différence de traitement injuste entre Nazareth et Nazareth Ilith. mais j’ai aussi vu cette différence en France entre des villes… (Autre point intéressant, elle donne les dates d’arrivée de sa famille sur cette terre… et on est loin d’une présence multiséculaire). Je suis bien plus perplexe sur sa réaction par rapport à la visite de Sharon et sa mention de Sabra et Shatila. J’explique: Dans le rapport Kahan sur la responsabilité israélienne, il est dit en introduction qu’Israel ne pourra enquêter QUE sur ce qui est de sa responsabilité, sachant que d’autres aussi en ont une et devront faire une enquête… ce qu’aucun autre pays ne fera en réalité. Le fait de pointer du doigt Israel et Sharon (on sait maintenant que Sharon a commis une grave faute ou pire un aveuglement criminel, pensant que les phalangistes ne feraient pas un massacre) permettait aux Libanais, et aux arabes en général, d’oublier la responsabilités des phalangistes chrétiens libanais d’Elie Hobeika qui deviendra ensuite ministre au Liban sans jamais être inquiété… mais, je crois que l’auteur de ce texte dit elle même être d’origine chrétienne libanaise… bref, ça se mange la queue. Et encore, je ne parle pas du massacre de Damour en 76. Elle parle aussi des sondages chez les juifs israéliens, je pense qu’elle aurait du, dans un esprit d’équilibre et d’information complète, donner des sondages sur le soutient au terrorisme dans les territoires palestiniens. Bref, juifs, arabes (chrétiens ou musulmans), etc, au final ce sont des civils qui en paient le prix. Vous comprenez pourquoi je trouve quelques incohérences dans la démarche de cette personne.

          Dernier point, antisémite et sémite. En linguistique, l’usage donne plus de sens à un mot que sa simple étymologie (c’est ainsi et dans un nombre important de cas). Sémite désigne que des personnes issu de culture sémitique ou de langue sémitique. En revanche, antisémite ne désigne pas l’opposition a toutes personnes sémites. Ce theme a été employé et popularisé par un polémiste antisémite allemand du nom de Wilhem Marr qui en donnait une définition très précise: la haine contre les juifs… et c’est tout. Selon les définitions du dictionnaire on peut donc etre tout à faut etre sémite et antisémite sans se détester soi-même.

          Pour finir, comme je vous sens sincèrement de bonne volonté et de bonne composition, je vous invite en Israel, et j’espere que nous pourrions y poursuivre notre conversation, vous de constater encore plus la complexité des choses.

          • Mina at 00:38

            Puisque la colonisation, ou appelez ca comme vous voulez, le grignotage des territoires au dela des frontieres de 67, ne fait pas parti de vos trois points, vous ne verrez pas chez moi la haine suinter. l’essentiel des critiques du monde envers israel se situent à propos de ce sujet seulement. elle est la, la vraie critique justifiée du sionisme ! et ça n’a rien à voir avec un la haine d’un peuple ou d’une religion, c’est le fait qu’une démocratie, et justement parce que c’est une démocratie on attend plus d’elle, se comporte de façon impérialiste en faisant l’acquisition de nouveaux territoires en detruisant des habitations etc. ça n’a rien à voir avec la légitimité d’israel d’éxister.

          • ISRAEL TAVOR at 09:30

            @Mina
            Sauf que la critique des implantations n’est pas une critique du sionisme. Critiquer le sionisme c’est être contre l’existence d’Israël. C’est ce que j’expliquais plus haut en indiquant qu’il y avait une ignorance sur ce qu’est le sionisme. Si vous êtes pour qu’Israel puisse exister alors j’ai le plaisir de vous annoncer que vous êtes… sioniste.
            Mais il est étrange que tout ceci est dérivé d’un texte qui ne parle pas de tout cela du tout…
            Ensuite le débat est entre légitimité et légalité de la présence israélienne dans les territoires… mais c’est un tout autre débat et bien plus complexe (sur le rapport du droit international et de la primauté entre conférence de San Remo et les résolutions du conseil de sécurité de l’ONU, débat pas encore tranché par les juristes)

    • phil at 04:10

      mais pourquoi personne ne parle jamais de l ‘état d israel comme le seul pays vraiment démocratique de cette région du monde , que dans la population israelienne ,comme l’ a dit israel tavor , il y a toute les confessions et j insiste là dessus au moins 2 millons de musulmans et peut être plus sans dire de bêtises
      peut être que cela remettrait un peu les pendules à l heure !!!!!!!!!!à moins que la propagande anti israel profite à plus de gens !!!!!

  6. martiano claudine at 19:41

    bravo monsieur j’ai lu cettre de bout en bout trés interessant mais pourquoi leur donner tant d’importance, ce sont deux etres insignfiants ,bètes et méchants il ne faut pas les calculer .

  7. djgege at 21:09

    Je ne savais pas quoi écrire après avoir lu ce texte (qui prend l’apparence d’une lettre, mais qui n’en ai pas une) et j’avoue humblement ne pas savoir exactement quels mots utiliser pour décrire ma pensée.

    Je n’en reste pas moins fasciné par l’intérêt que suscite Dieudonné et Soral chez des individus à qui ils ne s’adressent pas, auxquels ils ne semblent même pas penser. Tu t’en « branles » de leurs avis et de leurs agissements, tout porte à croire que la réciproque est vrai.
    En vérité, je pense que l’unique but de cette accumulation de mots n’est que de satisfaire une petite base d’anti et de provoquer une grosse base de pro: Bien joué bôgosse.

    Comme je ne commente pas pour le plaisir, je te laisse un peu de lecture:
    http://t.co/GDtFs8qIWx

    Voilà un exemple ce que tu aurais pu faire et t’aurais honoré, mais quand on se satisfait de pas grand chose…difficile d’aspirer à l’enrichissement de tous.

    Saoudiennement tien,

    djgege

    • Israel Tavor at 11:38

      La lettre le dit… je m’en fous… et aussi de leur réponse… ceci n’est que ma réponse à ceux qui me posent la question… on m’aurait rien demandé, j’aurais rien dit. Tout simplement.
      Et si tu crois que sur ce sujet j’allais faire l’effort d’écrire comme Plenel… 😀

  8. albert at 02:35

    Excellente lettre que mes amis ont tous bien apprécié. J’ajouterai que Dieudonné gagne énormément d’argent mais qu’il s’est arrangé pour en obtenir auprès de l’Iran afin de financer des films à caractère antisémite. Je ne suis pas convaincu que la collaboration s’arrête là. Les mollahs s’ingénient à diffuser de l’information antisémite au travers de leurs dirigeants successifs, qu’ils soient modérés ou pas. Dieudonné importe cette méthode en Europe en incorporant des sketches très exactement semblables aux arguments des mollahs. personnellement j’y vois une excellente collaboration , rémunérée …car comme chacun le sait Mbala Mbala adore l’argent et vendrait son copain Soral pour quelques milliers de dollars.

Laisser un commentaire