Comment survivre (physiquement et psychologiquement) à un mariage juif

Proverbe chinois: “Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse » ou “Merci de ne pas m’inviter à ton mariage”.   

Premier scénario: C’est le mois de Mai, vous arrivez chez vous à Paris. Vous portez un manteau qui tient bien au chaud avec le col relevé, un foulard autour du cou, des gants en cuir qui empêchent au froid de pénétrer et des bottes en caoutchouc pour traverser toutes les flaques d’eau en sécurité.

Deuxième scénario: C’est le mois de Mai, vous arrivez chez vous à Tel-Aviv. Vous portez des tongs, des vêtements légers, des lunettes de soleil et un petit haut qui vous permet de bronzer, tout simplement en traversant la rue.

C’est à ce moment là que vous remarquez une grande enveloppe enfouie dans votre boîte aux lettres. Vous reconnaissez immédiatement ce type de courrier. La taille et la texture du papier, les lettres écrites avec grand soin et les motifs de feuillage et bambou, rien ne laisse place au doute: Une amande euh pardon, une invitation est cachée dans cette enveloppe, vous annonçant avec engouement: “Nous avons la joie de vous convier à notre mariage, qui vous coûtera 500 shekels ».


Eh oui, nous sommes arrivés aux jours qui précèdent le début de l’été. Cette saison, comme vous (et surtout votre banquier) devez sans doute le savoir, est la saison des mariages (youyouyouyouyou).
Si par (mal) chance, c’est votre meilleur ami qui se marie, il serait temps de vous serrer la ceinture et de surtout réduire vos dépenses.

Vous avez économisé de l’argent tout au long de l’année, afin d’avoir le “plaisir” de le dépenser en Juillet-Août pour l’enterrement de vie de jeune fille/garçon, le Shabbat Kala, le Henné (même les Ashkénazes n’y échappent plus), le mariage, les Sheva Brahot, le Shabbat Hatan…et.. ai-je oublié quelque chose? Probablement.

Cependant, votre compte bancaire n’oublie aucune de ces festivités, soyez-en sûr!

Durant cette époque, le jeune couple, tout heureux et ”pas du tout stressé”, est préoccupé par des questions existentielles telles que «Qu’est-ce exactement une Salade Brésilienne parfumée à la sauce forestière Méditerranéenne?». Tout en faisant face au plus puissant des lobbys: deux mères juives.

C’est donc à cet honneur que nous nous sommes tous rassemblés, afin de vous aider, cher(e) lecteur(ice).
Oui oui, toi la future mariée, qui épousera ton chéri dans 62 jours et qui ne mange qu’une seule feuille de laitue par semaine depuis six mois..Et pour toi également, oui toi p’tit bonhomme, qui va t’unir avec l’amour de ta vie, sans même savoir exactement à quelle date.

Il est vrai que nous participons tous à ces évènements, mais malgré cela, nous avons décidé de nous orienter vers le couple même, qui subi une série de pression, d’émotions, d’angoisse, de stress et toutes autres merveilles. Et tout ça pourquoi? pour une cérémonie qui durera exactement 15 minutes (ou 50 pour les intimes de Dieu).
Vous connaissez le scénario par coeur: Le rabbin racontera des blagues pas drôles, le marié sera stressé par l’idée de ne pas réussir à casser le verre et la mariée essayera en vain de ne surtout pas pleurer, car sa « minable » maquilleuse aura utilisé des produits non water-proof.

Or, pardonnez-nous chers lecteurs vieux mariés, pardonnez nous chères familles, chers amis et chers tout court… mais cet article vous concerne moins. Cependant, il est fort possible que vous vous retrouviez dans les lignes de ce texte, portés dans un voyage nostalgique horrifiant du genre « Je n’en reviens pas! C’était exactement ça avec nous! Oh, mais quelle période épouvantable euh magnifique! »


Donc, nous sommes tous réunis ici aujourd’hui, en la présence de Dieu et d’une calculatrice, afin de vous donner, à toi, belle mariée (cachée sous 4kg de maquillage et d’extensions de cheveux) et à toi, marié viril (ne t’inquiète pas, on met toujours des verres fins pour la Houppa) quelques conseils, offerts par une novice non-mariée, qui vous prépareront un peu mieux pour le grand jour:

I- Commençons par la base fondamentale du sujet:

1/Un mariage se prépare en deux semaines point final. Si l’organisation de cet évènement dure plus d’un mois, c’est que vous cherchez des emme****!

2/Les Invités, ou: “Et si on conviait la tante du grand-père de l’ami de mon voisin?”

3/Règle n°768: Plus la liste des invités est longue, plus les personnes n’étant pas invitées se sentiront blessées.

4/Non, il est absolument inutile d’inviter l’ancien voisin de votre tante Déborah. Elle a déménagé il y a plus de 40 ans, et de toute manière, c’était un grand pervers.

5/Il est strictement interdit d’inviter son ex!

6/La meilleure façon d’obliger les gens à danser, est de compresser le nombre maximal de personnes à chaque table.

7/ A moins que vous n’ayez décidé de payer un supplément de 25$ par plat, dans le seul but de vous marier un Jeudi, ne soyez pas surpris si les invités quittent à 22h15 la salle. Demain tout le monde travaille.

8/Le fait que vous ayez décidé de vous marier un Lundi, pour l’unique et seule raison de faire la cérémonie durant la fête de la Saint-Valentin israélienne, ne signifie pas que nous devons tous prendre une journée de congé le lendemain.

II- Les représentants de la Torah dans votre mariage:

1/Infraction pénale n°87: Pour les orthodoxes parmi nous (et surtout les femmes): jeûner le jour du mariage et puis tourner autour de son mari sept fois, n’est pas une bonne idée, à moins que vous ne souhaitiez recréer la scène suivante:

Soudoyez donc la Rabbanit, en lui promettant d’aller au Mikvé chaque mois pendant un an, en échange d’un petit bout de pain au Nutella.

2/Infraction pénale n°258: Il est autorisé et même strictement obligatoire de soudoyer le rabbin en lui glissant 1000 shekels, afin qu’il réduise la durée de la Houppa. Et puisqu’on en parle, merci d’expliquer au grand Rabbi que si vous souhaitiez vous faire marier par un humoriste, vous appelleriez Max Boublil pour gérer la cérémonie. On vous rappelle que l’homme surnommé « Le Gad Elmaleh de la Torah » est avant tout un rabbin. Merci de votre modération et surtout de celle de votre Rav.  

III- Lieu du Grand Festin, ou: “Mais pourquoi, nom de Zeus, ont-ils  décidé de se marier dans une Souccah au milieu du DÉSERT??!!!”:

1/Question en mathématique: Si votre invité quitte son domicile à 18h et conduit à 90km pendant une heure et quart, combien de temps mettra-t-il pour arriver à destination? Réponse: Nous n’en avons aucune idée, mais nous vous assurons qu’il sera très nerveux.

2/ Au nom de tous les Saints, mariez-vous près de chez vous! A moins que vous n’habitiez dans le nord d’Israel (c’est à dire, après Césarée), célébrez vos noces dans un kibboutz-à-l’israelienne-à-la-fin-du-monde-dans-Emek-Izrael, n’est vraiment pas une bonne idée.

3/ Par ailleurs, si vous, les invités, remarquez que si le faire-part est accompagné d’un plan, cela peut signifier qu’une seule chose: vous aurez plus d’une heure et demie de trajet (en fait, la route 6 a été construite dans le seul but de faciliter l’accès aux sites matrimoniaux). 

Le bon coté de cette épreuve, demandez-vous? Et bien, dans ces cas là, une chose est sûre: vous ne risquez rien sur les routes, car ces lieux sont si éloignés, que même les Palestiniens n’en veulent pas.

IV- Boisson et nourriture :

1/ Restriction alimentaire: Chère mariée, tu n’es pas pâle dû à l’émotion évoquée par l’évènement. Tu es pâle suite au fait que tu ne manges qu’une carotte par jour depuis cinq mois.

2/ Restriction de boissons n°13: Le marié a le droit à un maximum de deux boissons alcoolisées avant la Houppa (à moins que vous souhaitiez avoir une cérémonie drôle et/ou traumatisante).

3/ Restriction de boissons n°241: La mariée a le droit à zéro boissons alcoolisées avant la Houppa. Vous ne voulez vraiment pas vous compliquer la vie plus que nécessaire avec cette robe dans les WC.

4/ Buffet ou service à table? Mais non, chers lecteurs, là n’est pas la question. Parlons plutôt du fait qu’en Israël, les traiteurs sont tous cachersEh oui, ils sont obligés de cuisiner sous les strictes directives alimentaires du Badatz ou du Mehadrine s’ils ne souhaitent pas faire faillite au bout de trois mois de travail. Vous comprendrez mieux à présent le concept horrifiant du Dessert Parvé (pour la énième fois, ce n’est pas une fondue au chocolat s’il n’y a pas de beurre!!!).De toute manière, le menu restera identique, quelque soit le traiteur de votre choix: Du poisson à l’huile, du poulet à l’huile, une vielle bonne entrecôte à l’huile ou bien de l’huile à l’huile. Quant aux accompagnements, vous aurez une riche variété de possibilités: des frites, des nouilles sautées à l’ail et à l’huile ou des brûlures à l’estomac.

V- Les discours de famille et les vidéos des amis, ou: “Le bla bla qui agace tous le reste des invités”:

1/ Le temps alloué aux discours, que cela soit les jeunes mariés, la mère juive, le père ou encore la cousine du voisin du grand-père, sera d’une minute et 7 secondes maximum! Et puisque nous traitons le sujet, nous en profitons pour faire une demande primordiale, voir même obligatoire, aux invités qui décident de faire un petit speach: Veuillez éviter des expressions du genre “Tous ceux qui ne sont plus parmi nous ». Nous ne savons pas vraiment pourquoi, mais ce style de phrases lance souvent une mauvaise ambiance.

VI- Les relations familiales, ou: “C’est MON mariage!!!”

1/ Un fait inévitable et incontournable n°1: La mariée se disputera avec sa sœur avant le mariage; la mariée se disputera avec sa mère avant le mariage; la mère et la soeur se disputeront avant le mariage et deux jours avant l’évènement, le père de la mariée s’énervera, en disant qu’il ne comprend pas la raison pour laquelle tout le monde se dispute, après tout “Ce n’est qu’un mariage!!! ». Par réaction, les trois femmes se réuniront et se disputeront avec lui.

2/ Un fait inévitable et incontournable n°279: La mère de la mariée dira à son “Hair Dresser” (aka coiffeur) de lui faire une coiffure “fabuleuse et unique”.
Quelque soit le résultat, elle finira par ressembler à un hérissons de mer.

3/ Savoir dire merci: chers parents, il est vrai que vous avez vidé votre caisse de retraite, que vous avez pris un deuxième crédit hypothécaire et que vous avez annulé votre assurance maladie, tout ça dans le but de payer la grande soirée de vos chers enfants. Mais ne craigniez rien! En échange, vous aurez le droit à ce que vos progénitures chéris vous crient dessus constamment “C’est mon mariage! ! Arrête de te mêler!!! « .

VII- L’équipe de “We are in the buisness of making your dreams come true”

1/ Signe d’arnaque à l’israélienne n°27: Lorsque le directeur de la salle vous dit que chez lui, il n’y a que du « Whisky importé, du innternatsional », rappelez-lui qu’il n’y a aucun Whisky fabriqué en Israël.

2/ Signe d’arnaque à l’israélienne n°361: Lorsque la coordinatrice du mariage utilise l’expression “Un évènement marquant et unique!!! Ce sera du jamais vu!! » elle veut vraiment dire « Je vais vous charger 18 fois (חי) le prix du budget initial.

3/ Nouvelle mode Israélienne (ça ne peut jamais être bien): Les placements de table n’existent plus. Chacun s’assoit là ou il veut.
Attention, cela peut mal finir, car c’est bien dans ce genre de réunions familiales, que les pires rivalités et conflits resurgissent. Vous aurez été prévenus!

4/ Soyons clair n°194: La Caïpirinha, le Mojito et la Margarita sont tous la même boisson. Choisissez la moins chère des trois pour être servi au bar.

5/ Soyons clair n°378: Les bulles de savons qui piquent aux yeux, les colombes horrifiées, les feux d’artifice sur la piste qui durent 2,2 secondes, sont kitschs, lourds et surtout inutiles. Et puisque l’on parle des choses inutiles, adressons-nous également au sujet de la musique orientale, plus connue sous le nom “Mizrahi”. Entre “Kama ahava” (combien d’amour) et “Mi shema’amine le mefahed” (celui qui y croit, n’a pas peur), on se retrouve face au père du marié, qui a sa sa chemise ouverte et pleine de sueur et son ventre dégoulinant en mode 4D. Croyez nous, en voyant cette image, on ne ressens aucun amour et on croit qu’on a peur.

6/Soyons clair n°459: Un mariage au bord de la mer à Tel Aviv en plein mois d’Août, ce n’est pas un concept romantique, c’est tout simplement bête. Et humide. Très humide.

7/les hommes ne s’intéressent pas aux compositions florales, la couleur des serviettes de table et le tissu des rideaux de la salle. Ce défaut génétique de ce genre existe uniquement dans le chromosome Y. Rien a faire, c’est un fait scientifique.  

Deux Derniers points..

8/ La nuit de noces est une légende urbaine. Personne a la force de faire quoi que ce soit. Le marié a bien trop bu et la mariée est contrariée et énervée contre lui. De toute manière, il faudra se réveiller tôt le lendemain, afin de lister le montant donné par chacun des invités (oui oui, on sait que c’est exactement ce que vous allez faire…).

Et vous, chers invités, rappelez vous d’une dernière chose: Il y a peu d’importance à ce qu’il s’est passé durant le mariage. Que tata Rebecca se soit cassé son bras en dansant; Que la mère de la mariée ait fait tomber la Houppa; Que l’équipe de la salle ait décidé en plein mariage de faire grève; Que le marié ait vomi sur son épouse; Que la strip-teaseuse de l’enterrement de vie de jeune fille soit venue faire un replay ou bien que la sœur aînée de la mariée ait passé la nuit à pleurer, car sa petite soeur s’est mariée avant elle. Tout cela n’a aucune importance. Le jeune couple sera convaincu d’avoir eu le plus beau des mariages.
Aucune raison de leur dire que ce n’était pas le cas.

Ah, et la Salade Brésilienne parfumée à la sauce forestière Méditerranéenne est tout simplement une salade Grecque.

Et Mazaaaaal Tov 😉

Stephanie

Stephanie

Israélienne de naissance, Tel Avivienne de caractère, Hiérosolymitaine dans l'âme et Française à mes heures perdues. Psychothérapeute de profession, je suis névrotique et psychotique par passion. Fière de ma double identité Israelo-Française, paradoxes et contradictions seront de rigueur, vous voila prévenus..
Stephanie
There are 3 comments for this article

Laisser un commentaire