Ils sont presque tous à la retraite, et se donnent rendez-vous chaque matin très tôt pour s’entraîner intensivement au matkot. Le niveau est très très élevé, et ils ne plaisantent pas avec ce qu’ils considèrent comme le sport national israélien. Quelques minutes de bonheur 

(30)