Jonathan Curiel
JONATHAN CURIEL

Notre chroniqueur Jonathan s’est rapproché de Gilles William Goldnadel pour en savoir plus sur son actualité, et en espérant avoir des réponses sur son action en général…Faîtes vous votre propre opinion sur cet échange. 


1/Maître Goldnadel, vous avez décidé d’attaquer en justice un ancien Député du Val de Marne, Jean Claude  Lefort pour boycott de produits israéliens. Pouvez vous nous en dire plus ?

Gilles William Goldnadel : J’ai effectivement au nom d’Avocats sans Frontières et l’Association France Israël , déposé devant le Tribunal de Créteil  une plainte à l’encontre de Monsieur Lefort qui n’est pas seulement un ancien Député communiste  du Val de Marne, il est également le responsable de l’Association France Palestine Solidarité.

Ce n’est pas simplement un boycott des produits israéliens. C’est en réalité un boycott des produits d’une entreprise juive qui commercialise des feuilles de brick cachères. C’est incroyable que Monsieur Lefort dérange les Musulmans à l’occasion du Ramadan, pour attirer leur attention sur cette entreprise. Quand je dis depuis des années que l’islamo-gauchisme ou l’islamo-communisme sont les principaux dangers des Juifs et d’Israël, je ne pense pas être démenti  cruellement par les faits.

 


 

2/Allez vous mener d’autres actions dans ce sens ?

GWG : En ce qui concerne France Israël, j’ai décidé que l’année en cours serait une année consacrée  principalement à la lutte contre le boycott et contre le BDS.

Le maire socialiste de Coulounieix  a dédié une place de sa ville en l’honneur de M.  Barghouti. Quelques semaines seulement après ce qui s’est passé à l’Hypercacher, on est en pleine irresponsabilité. J ai écrit ainsi à Madame Taubira depuis plusieurs mois pour lui demander de bien vouloir réagir contre les municipalités communistes qui ont décrété citoyens  d honneur des terroristes condamnés par la justice française ou israélienne. Je n ai eu aucune réponse.

Je croyais avoir compris que le gouvernement avait fait de la lutte contre l’antisémitisme une cause nationale. Pourtant dès l’instant ou d’une certaine manière les choses sont entrées dans l’ordre et en attendant le prochain massacre, on fait semblant de regarder ailleurs alors même qu’on a reconnu que la détestation d Israël était le principal vecteur des crimes contre les juifs en France, il ne se passe rien. Voilà pourquoi nous allons aller au bout avec ce monsieur.
Ensuite une affaire sera aussi plaidée cette semaine devant le tribunal de Montpellier contre une militante du BDS qui a comparé le sionisme au nazisme et qui a repris sur son site « le mythe des juifs ayant fabriqué le 11 Septembre 2001 ». On voit bien comment derrière le BDS se dissimule à peine l’antisémitisme le plus viscéral.



3 /Après un Club de foot, les banlieues, les sociétés, le Qatar peut-il acheter la Justice Française ?

Je ne pense pas. Dieu merci, la justice française n’est pas corruptible. Le sujet n’est pas là.
En réalité il s’agit  d’intimider les journalistes et les hommes politiques  pour qu’ils mesurent leurs propos par rapport à un état richissime qui peut se permettre de saisir constamment la justice. Il n’y a qu’Elisabeth Levy dans Causeur qui ait relevé cette évidence.



4/Est-ce parce qu’il n y a pas de Prix Nobel du Droit que le Qatar a eu l’idée avant Israël  d’attaquer un citoyen français pour « atteinte à son image » ?

Je dois reconnaitre que le Qatar fait montre d’une grande créativité quasi artistique particulière et exceptionnelle en temps que pays pour réclamer des comptes à un homme politique.


5/  Sur les réseaux sociaux, des gens, certes peu nombreux, vous reprochent  d’avoir accepté le dossier F. Philippot. Que leur répondez-vous ?

Rien.

 


 

6/Dans une autre interview donnée à l’Express, vous disiez « merde » à ceux qui s’étonnaient qu’un juif proche des Républicains soit l’avocat du vice-président du FN ? Etait ce par manque d’inspiration ou juste pour faire au plus court ?

Je n’ai strictement rien à ajouter à ma réponse. Il est hors de question que je me justifie en temps qu’avocat.

 


 

7/Est-ce par esprit voltairien (je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire) ou Charlie (liberté d’expression) que vous allez défendre F. Philippot ?

Je ne me sens pas particulièrement Charlie. Comme je l’avais expliqué dans une de mes précédentes chroniques publiée sur Le Figaro, je trouvais qu’effectivement,  cette grande messe dominicale consensuelle dans laquelle on n’osait même pas prendre à partie l’islam radical me paraissait uniquement destinée à se faire plaisir et à se tenir chaud.

Par contre, je souscris tout à fait à votre hypothèse voltairienne. Il m’a été donné, et à plusieurs reprises, de défendre des hommes seuls ou isolés ou maltraités par la presse. Je pense que c’est cela un avocat.


8/ Un avocat juif qui reçoit des pétrodollars,  les transforme t il en shekels ?

Le fait de réduire un avocat à sa judaïté me parait plutôt abusif. Je ne me permettrai certainement pas de reprocher à un avocat juif de défendre le Qatar. Ce n’est pas ma manière de procéder. Lorsque j’ai défendu Oriana Fallaci, Alfred Grosser s’était permis de parler de moi en disant « Maitre Goldnadel, l’avocat juif d’Oriana Falaci ». Quelques jours plus tard, il s’est senti  obligé de démissionner du comité éditorial de l’Express.

(124)