Ô toi lecteur, si tu as suivi l’article sur le contrôle sécu à l’aéroport,  t’as bien compris que l’on entame une saga dont MOI, je vais t’en relater les aventures…

Ce matin j’ai décidé d’autoriser 254 passagers à monter à bord du A320 qui les conduira en terre sainte. Cependant, il y en a un qui a attiré mon attention et que j’ai préféré diriger dans la salle d’interrogatoire afin d’assouvir ma safety soif et ma curiosité, car tu vas vite convenir qu’il a un profil pour le moins atypique.

C’est un homme de taille moyenne, aux cheveux noirs coiffés à la brosse avec une mèche rebelle. Il porte un costume bleu muni d’un sous vêtement  et de bottes rouges. Son buste est marqué d’un S et il réajuste sa cape d’un air agacé au moment où j’entre dans la pièce. J’ouvre son passeport, inspecte celui-ci et demande à Clark Kent la raison de son voyage. La réponse est qu’il bosse pour le Daily Planet et qu’il doit s’y rendre dans le cadre d’un reportage. Il me parle de Krypton et d’une histoire de météorite pendant que je tente de déterminer si son collant est un Chantal Thomas.

Quelque chose me dérange chez lui, je ne saurais dire si c’est sa manière de jouer le stupide ou cette mèche de cheveux indomptable, je l’interroge alors sur Smallville et ses parents adoptifs. On enchaîne donc sur son adolescence avec Martha et Jonathan Kent, une vieille querelle avec un certain Batman, et d’un mec nommé Ex Lutor (ou quelque chose du genre) qu’il ne peut pas blairer.

Afin de le déstabiliser, j’utilise mon super pouvoir : le regard El Al…

C’est là qu’un faisceau lumineux m’ébloui, suivi d’un rayon de chaleur au niveau de mon visage, je sens que je rougis. Tu comprends mieux pourquoi je suis tant agacée ! Moi qui suis dénuée de savlanout* Je tape un coup fort sur la table pour lui montrer qui dirige l’interrogatoire ici, c’est alors qu’il me regarde l’air amusé, de haut en bas. Ayant entendu parler de la vision rayon X, la colère monte et je décide alors de déployer les grands moyens et pars en claquant la porte, pour revenir quelques secondes plus tard avec un petit morceau de kryptonite.

Il supplie pour que j’arrête, et déclare forfait, m’affirme qu’il est prêt à partager tous ses secrets… C’est alors que pendant qu’il me montre comment sa peau est en kevlar, je lui indique que je le laisse monter à bord en échange juste de 2 faveurs, il n’est plus en mesure de me refuser quoique ce soit tant l’appel du falafel et de la tayelet se fait ressentir.

Tu vois, c’est comme ca que j’ai obtenu la marque de son gel ainsi que le collant opaque bleu électrique que je convoitais tant …

Je l’ai donc laissé s’envoler vers Israël, d’ailleurs si tu le croise (en jeans) dans les rues de Tel Aviv, merci de prévenir Clark (de son vrai nom Kal-El) que je l’attend pour une revanche regard El Al…

 

10390164_10153174402276514_5252010487163563548_n 11026184_10153174403086514_6617081393549584331_n (3)