[avatar user=”yaaahhh” size=”thumbnail” align=”left” link=”http://rootsisrael.com/auteur/yoram/” target=”_blank”]YORAM SALAMON[/avatar]

N’avez-vous jamais eu la nette impression que le conflit israélo-palestinien semblait bénéficier d’une attention bien plus importante que n’importe quel autre conflit dans le monde ?  Presque une obsession non ?

J’ai vérifié pour vous, et rassurez-vous, vous n’êtes pas fous. Non seulement, ce conflit est surmédiatisé, mais le conflit israélo-palestinien fait partie des conflits les moins meurtriers parmi tout ceux en cours.

On englobera dans le terme de « conflit » : les insurrections, les guerres civiles, les guerres territoriales, les révolutions, les guerres normales…enfin j’me comprends. 


Israël-Palestine, un conflit qui a provoqué la mort de 15000 victimes depuis 1987, soîte 0,56% de la part totale des victimes des conflits en cours.


 

schema1

Comme on le voit à la lecture de ce conflit, la guerre entre Israël et la Palestine comptabilise 15 000 morts depuis 1987, sur les 2, 66 millions que totalisent les conflits en cours. Ce qui représente 0,56% de part sur le total.

Le TOP 5 des conflits les plus meurtriers  en Afghanistan, en Birmanie, en Papouasie, au Darfour, et en Syrie réunit à lui seul presque 2 millions de victimes.

proportion-israel

En toute logique, le conflit israélo-palestinien devrait générer une actualité  proportionnelle, et à la mesure de son importance.

 


Israël-Palestine, un conflit bénéficiant d’une couverture médiatique disproportionnée


Le 24 Novembre 2013, le Huffington Post publiait une étude sur la médiatisation du conflit israélo-palestinien.

A l’appui le décorticage de 13 journaux français sur le traitement de l’information relatif aux conflits en cours. (Courrier international, La CroixLes EchosL’ExpressLe Figaro,  L’HumanitéLibération,  Lire, Manière de voirLe Monde diplomatiqueLe MondeLe Nouveau Marianne et Le Point.)

 

Dans cette étude, 4 phases du conflit israélo-palestinien…

–       L’Opération Pluies d’Eté en 2006

–       La Guerre de Gaza en 2009

–       La Confrontation israélo-palestinienne en 2011

–       L’Opération Pilier de défense en 2012

 

…sont comparées notamment à 2 autres conflits en cours, sur leur rapport en terme de victimes et celui de leur médiatisation

–       la guerre civile au Darfour

–       la guerre civile en Syrie

 

Et ça donne ça :

schema5

Les chiffres correspondent au nombre de victimes depuis le début de chaque conflit.

schema6

Les chiffres correspondent à la moyenne quotidienne des articles parus sur ces 3 conflits dans presse

Force est de constater que les 1948 victimes du conflit israélo-palestinien, génèrent 2/3 de la couverture médiatique, alors que les 2 autres conflits génèrent à eux seuls la quasi-totalité des victimes ;

 


Israël-Palestine, un conflit bénéficiant d’une couverture médiatique sur Internet disproportionnée


Mais j’ai encore voulu aller plus loin dans mon analyse et ne pas m’arrêter à la couverture médiatique de la presse.

Un critère qui me paraissait extrêmement intéressant était le nombre de résultats sur Google correspondant à chaque conflit en cours.

En effet Google recrache forcément l’ensemble des pages consacrées à un sujet, et il donne un excellent miroir de la médiatisation online.

Sur la liste des 29 conflits en cours, j’ai choisi avec Israël les 6 conflits en cours les plus meurtriers. J’ai soumis l’expression-clé dans google.com, et j’ai noté le nombre de résultats par requête.

 

Et voilà les résultats : 

schema8

Là encore la logique de la médiatisation sélective n’échappe pas au canal online, puisque le conflit israélo-palestinien avec 15000 victimes, c’est à dire un nain par rapport aux grands conflits meurtriers en cours dont aucun n’est en dessous des 100 000 victimes, occupe la 2ème place de ce classement avec un nombre de résultats avoisinant les 4,5 millions. Le seul conflit à dépasser Israël est la guerre en Afghanistan, c’est à dire le conflit le plus meurtrier de toute l’histoire des conflits en cours (618000 victimes).

Le Darfour, la Syrie, la Birmanie, la Papouasie Occidentale ou la Colombie à vrai dire n’intéressent pas autant les internautes malgré des scores figurant dans le hit-parade des conflits serial-killers .


 

Après cette analyse j’avoue être un peu plus tranquille au moins sur une chose. Je ne suis pas fou. Le conflit israélo-palestinien est bien devenu une obsession contemporaine.

 

Je ne sais toujours pas cependant pourquoi, pas un jour ne se passe, sans que le décompte au compte-goutte des victimes palestiniennes ne soit diffusé sur l’ensemble des canaux médiatiques, alors que les dizaines de milliers de morts de partout dans le monde ne semblent émouvoir personne. Mais je sais que c’est une réalité.

 

Je ne sais toujours pas pourquoi, pas un jour ne se passe, sans qu’aucun média tant qu’à compter les morts, ne culpabilise à faire le décompte des 1500 victimes tombées du côté israélien durant ce conflit.

 

Je ne sais toujours pas pourquoi, pas un jour ne se passe, sans qu’aucun média ne culpabilise à ne pas faire le décompte des 15000 tirs de roquettes et mortiers tombés sur Israël depuis 12 ans. Mais je sais que c’est une réalité.

 

Enfi, je ne sais toujours pas pourquoi, pas un jour ne se passe, sans que le conflit israélo-palestinien ne semble occuper le temps de cerveau disponible de l’ensemble de la planète, même ceux qui n’ont pas d’avis sur la question. Mais je sais que c’est une réalité.


Sources :

Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_modernes

Wikipédia : http://en.wikipedia.org/wiki/Palestinian_rocket_attacks_on_Israel

Huffington Post : http://quebec.huffingtonpost.ca/gregory-kudish/israel-palestine-conflit-medias_b_3629383.html

 

 

 

  (126)