Test: êtes-vous devenu(e) un(e) vrai(e) israélien(ne)?

LE SAVOIR-FAIRE A L’ISRAELIENNE

 

A/ Vous retrouvez un faire-part dans votre boite à lettre :

 1. Votre banquier vous appelle d’urgence en vous menaçant d’éviter ce genre d’événement. Vous avez déjà participé au mariage du collègue de la mère de votre voisin, à la Brith d’oncle David (à ses 87 ans) et à l’alyah à la Torah de la petite Noa, la fille de Itsik l’épicier. Par conséquence, votre compte en banque en est à ZERO. (350 points)

2. Vous vous énervez, car vos amis ont eu l’audace de vous inviter! Ils veulent surement se venger parce que vous les aviez conviés à votre mariage l’an dernier. (120 points)

3. Vous vous énervez et vous décidez que si l’événement aura lieu entre Janvier et Décembre, vous n’y assisterez pas. C’est la saison des mariages en Israël, il va falloir filtrer un peu! (200 points) 


B/ Comment percevez-vous votre lien avec l’actualité ?


1. Je vois le journal télévisé de 18h sur la chaine 10 et je vois le journal télévisé de 20h sur la chaine 22. Mes sites favoris sont Ynet, Walla News et MAKO. Je reçois chaque matin le journal Haaretz (pour lire les analyses des bobos-gauchistes-pseudo-intellos),  le Yediot Aharonot (pour lire les analyses du journal national qui déteste Bibi), le Israël Hayom (pour lire les analyses de l’hégémonie) et le Maariv (car faut acheter leur journaux, ils sont sur ​​le point de faire faillite). (300 points)

2. Je regarde I24news, car je suis intéressé par les chroniques qui traitent de l’état de compression d’air dans le Danemark pendant les mi-saisons. (30 points)

3. Vous regardez 24h sur 24 la chaine de la Knesset (33), car pour vous, il n’y a rien de plus important que la fascinante politique israélienne. Où dans le monde, peut-on voir un parti qui emporte les élections nationales, et qui forme finalement l’opposition politique? (270 points)

4. Dans ce pays, regarder les infos, c’est laisser la porte grande-ouverte à la dépression. D’ailleurs, je n’ai même pas de télévision! (200 points)


C/ Évaluez votre sensibilité face aux arnaques Israéliennes : 


1. Vous achetez deux produits lorsque vous lisez l’affiche suivante dans le supermarché: « Un paquet pour 10 shekels, deux paquets pour 20 shekels « . (270 points)

2. Vous êtes convaincu que votre GPS (une femme) vous dit n’importe quoi. Vous lui hurlez dessus, sûr de vous faire arnaquer par le complot Waze et Féministes Unite. Vous faites donc le contraire de ce que Madame la GPS vous indique. Vous vous retrouvez à Méa Shéarim un jour de Shabbat. (400 points)

3. Vous êtes au marché aux puces et souhaitez acheter un saroual avec des dessins de flammes dessus. Vous marchandez sans relâche. Au bout d’une heure, le marchand propose de vous payer la paire de pantalon. (180 points)

4. Vous vous motivez lorsque vous lisez une pub qui vous invite à Eilat pour vous rafraîchir quelques jours de la chaleur du mois d’Août. (100 points)


LE CLIENT ISRAELIEN

 

A/ Vous allez acheter une voiture :


1. Vous prenez la Mazda3. Ceci est incontournable. 

Pour vérifier le véhicule, vous donnez un coup de pied à la roue, comme-si cela était révélateur. Vous devez être aussi le genre de personne à toquer dans une pastèque pour vérifier si elle est bonne… (500 points)

2. Vous prenez la Mazda3, quoi d’autres sinon? Votre beau-frère, votre mère, le pote de l’oncle de votre voisin, tous ont une Mazda. Car Mazda, c’est la voiture Israélienne. (300 points)

3. Vous n’achetez pas de Mazda3(0 points)


B/ Quand faites-vous vos courses au supermarché?

1. J’y vais tous les Jeudis soirs, car il y a des stands de dégustation dispersés partout. J’en fais mon diner hebdomadaire.  (200 points)

2. Je n’attends pas jeudi moi…  Je me fais des dégustations avec les pots d’olives et de noix vendus en vrac. D’ailleurs, je ramène ma propre fourchette. Sinon, je prends aussi un petit snack que je jette plus tard à la poubelle, avant d’arriver à la caisse. (280 points)

3. Je passe tous les vendredis  au AM: PM. Je ne comprends toujours pas la raison pour laquelle il y a autant de monde ce jour-là… (90 points)

4. Je vais au supermarché pour acheter une bouteille de Coca, et au passage, j’emporte 20 sacs en plastique. Ça peut toujours servir à quelque chose ça… (140 points)


 

ISRAËL CULTE

 

A/ Pour vous, le musique israélienne c’est : 


1. Shlomo Artzi…. et… bah, Shlomo Artzi. (170 points)

2. La musique israélienne c’est du lourd! Lekol Ehad Yesh est la plus belle chanson d’amour jamais composée, ça déchire grave! Entre Sarit Hadad, Koby Peretz et Eyal Golan, c’est la guère frère!  (50 points)

3. Patrick Bruel, il n’est pas Israélien lui? (0 points)


B/ Israël  perd à l’Eurovision. Comment réagissez- vous ?


1. Ce sont des sales antisémites! C’est de la politique, voilà tout! Quoi qu’il en soit, on s’en fiche de ce concours. Ce n’est qu’une institution archaïque, vue par les mémés Ashkénazes et les gays. (430 points)

2. C’est le complot antisémite qui règne également dans toutes les compétitions du monde. Je vous mets à l’exemple le football Israélien. Depuis plus de 40 ans, on ne nous laisse pas gagner un seul match! Et les Jeux Olympiques, pensez-vous vraiment que les africains courent plus vite que les israéliens? Coïncidence dites-vous? Je dis Non! (540 points)

3. Eurovision? On s’en fiche de l’Eurovision. L’essentiel est que nous vainquons régulièrement les Iraniens dans tous les sports possibles (nous gagnons par forfait car ils refusent de jouer contre nous, mais bon…). (370 points)

4. Eurovision? Ce sont tous des collabos. Comment sais-je ça, demandez-vous? Je sais tout, je suis un agent du Mossad, mais ne le dites à personne. C’est un secret d’état. (630 points)

 


 

CODE DE LA ROUTE ISRAELIEN

 

A/ En Israël, le feu de circulation passe à l’orange avant de passer au feu vert. Lorsque celui-ci apparait… 


1. Vous klaxonnez la voiture devant vous. Le feu orange signal le démarrage, et non pas la préparation au démarrage! (600.000 points)

2. Vous attendez que le feu passe au vert. (5 points)

3. Vous êtes en mode baba-cool. Vous sortez de votre voiture et vous vous mettez à danser avec le groupe de Nahman Meouman, au son de la transe. (450 points)

4. Vous doublez tout le monde depuis la droite. C’est bien à ca que sert la voie jaune sur la route. (630 points)


B/ L’avion, dont vous êtes l’un des passagers, atterrit en Israël. 


1. Vous applaudissez en chantant tout bas Eveinou Shalom Aleihem (en fait vous êtes un(e) touriste de 1986…).
(3 points)             

2. Vous applaudissez tout en rêvant de vos prochaines vacances à l’étranger. (430 points)

3. Vous maudissez le pilote, car l’atterrissage fut brusque. Sans doute, vous auriez pu mieux faire, vous qui étiez le commandant du département d’épluchage de patates à l’armée de l’air… (520 points)


 

C’EST LA GUERRE FRERE !

 

A/ Vous allez à la Koupat Holim/Bitouah Leoumi/Misrad Hapnim. Vous recevez un papier avec le numéro 1206 dessus,

indiquant votre place dans la ligne d’attente. Sur le tableau électronique s’affiche le numéro 107. Comment réagissez-vous?


1. Vous criez: « Je n’ai qu’une petite question à poser » et vous doublez les autres. (730 points)

2. Vous faites comme tout le monde. En Israël, la queue est en forme de pyramide: une personne au comptoir, derrière elle se mettent deux personnes, derrière elles- trois personnes et ainsi de suite. (650 points)

3. Vous criez « Qui est le dernier en ligne? » et après que l’on vous répond, vous dites « Je suis après toi alors » et vous allez vous balader dans le centre commercial. (400 points)

 *Si aucune de ces réponses ne vous correspond, on vous conseille chaleureusement d’aller immédiatement au 122 rue Ben Yehuda à Tel Aviv et de consulter Jacqueline, l’agente de voyages. Elle vous fera un bon prix pour votre vol de retour vers la France. Visiblement, vous n’êtes pas prêt de vivre en d’Israël! Ici on ne fait pas la queue!


B/ Une petite sieste s’impose, quand soudain, une sirène provenant de la rue se déclenche :


1. Vous vous énervez, car le bruit de l’alerte vous réveille. Vous mettez un oreiller sur votre tête et vous vous rendormez. (920 points)

2. Vous commencez à paniquer en courant partout dans la maison « Je t’ai dit qu’il fallait acheter un appartement avec un abri dedans! A quoi servent les escaliers, si tout l’immeuble s’écroule?!!  » (130 points)

3. Vous êtes en colère lorsque vous apprenez que c’était un essai de sirènes. Si cela avait été une vraie alerte, vous auriez pu prendre en photo le missile intercepté, en postant sur Facebook le statut: « Sirène à Tel Aviv. J’ai rien, tout va bien« . (150 points)

 


 

GEOGRAPHIE D’ISRAËL

 

A/ Pour vous le Négev c’est :


1. Un lieu magique à l’espace ouvert. La tranquillité du désert… quoi de mieux? Où dans le monde peut-on profiter d’un tel endroit sans croiser des Djihadistes? (100 points)

2. Les Bédouins. Je vais souvent chez eux lorsque je visite le sud d’Israël. Ils m’offrent du café amer et du sucre au thé. Je dors là-bas, car ils me font toujours un bon prix… 1270 shekels la nuit. (170 points)

3. Une parcelle de terre avec comme seule utilité- nous protéger en cas de pépin dans le réacteur nucléaire de Dimona. (400 points)


B/ Vous logez dans un hôtel à Jérusalem


1. Vous vous plaignez que l’on ne peut pas voir la mer depuis votre chambre. (240 points)

2. Vous vous plaignez lorsque vous découvrez qu’il est impossible d’emporter les serviettes, les savons et le robinet de la salle de bain avec vous. (500 points)

3. Vous vous plaignez que tout soit fermé le samedi. Et aucune brochure touristique ne vous a averti! (100 points)

4. Vous ne vous plaignez pas (Vous n’êtes pas juif. Arrêtez tout de suite ce test!). (0 points)


 

ETRE ISRAELIEN C’EST TOUTE UNE IDENTITE

 

A/ Vous êtes fière d’être israélien(ne) car…


1. Je suis un(e) vrai(e) Sabra. Mon extérieur pique … et puis c’est tout. Mon extérieur pique! (450 points)

2. Un Israélien sur quatre a la chance d’obtenir un Prix Nobel (vous confondez toujours les juifs et les israéliens vous…). (200 points)

3. Vous aussi, comme le restant des Israéliens, vous vérifiez durant la sirène de Yom Hazikaron[1], que personne ne bouge autour de vous. (900 points)

4. Nous avons inventé les tomates cerises. Un jour, nous allons réussir à développer des tomates de taille standard. (430 points)


 

Les réponses :

1.522-7.347 points: Le citoyen ségrégué, ou: « II me semble que la misère serait moins pénible au soleil »


Eh bien, soit vous êtes un touriste, soit un Ole Hadash (nouvel immigrant). Ou peut-être même, un Ole Vatique (ancien immigrant) qui insiste à ne pas s’intégrer dans la société israélienne.

Vous ne trainez qu’avec des Français, tout en vous plaignant que cette ville est bien trop pleine d’eux. 
Durant les mois d’été, vous évitez les rues de Ben Yehuda et Bougrashov à Tel Aviv, car elles sont envahies par les Tsarfatim. Vous les trouvez impolis et intolérants. Cela ne vous empêche pas de passer l’été chez Norbert à Netanya (sur le Kikar), de visiter tata Georgette à Ashdod (quartier Youd-Beit en bord de mer) et de bronzer/cramer sur la plage de Frishman.

Si vous êtes touriste, vous êtes excusé. Vous pouvez désormais arrêter de lire. Soyez fier de votre héritage français, et à l’année prochaine, le 15 Juillet, à Gordon Beach.

Si vous êtes un Ole Hadash/Vatique… Honte à vous!! 
Vous habitez en Israël depuis plusieurs années. Les premiers mois de votre alyah, vous fréquentiez régulièrement l’Oulpan, mais un moment donné vous trouviez la prof bien trop lente pour vous. Vous avez donc renoncé aux études d’hébreu et quitté la classe niveau א-. Vous avez décidé que la meilleur façon d’apprendre cette langue, était d’avoir un(e) compagno/compagne israélien(ne). Cette stratégie s’est annoncée très vite mauvaise, mais désormais, vous maitrisez mieux votre anglais grâce à ça. 
Vous avez peut être su éviter les cours d’Oulpan, mais depuis votre alyah, aucune occasion d’aller à la plage ne vous échappe. Qu’il pleuve ou pas, qu’il fasse 12°c ou 40, avec ou sans méduses, la mer est votre seconde maison. Grand bien cela vous aurait fait d’apprendre un peu d’hébreu… Au moins, vous auriez pu éviter ce moment embarrassant à la plage, lorsque vous aviez demandé à la personne allongée à vos cotés Efshar lassim Zaïn al hatik sheli bevakasha? ( traduction : – Pourriez vous jeter un coup de bi*** sur mon sac, s’il vous plait?)

Vous ne vous privez jamais de critiquer la société israélienne: Les Israéliens sont mal élevés et mal habillés; les Israéliens ne fixent aucune limite à leurs enfants pourris gâtés, et le Top Chef israélien est la honte du monde culinaire !
Oui, on sait, vous êtes les maîtres de l’étiquette et des bonnes manières (ex: les aoutiens français au club du Clara, ou… les aoutiens français tout court); Vous êtes les maitres de la Mode et du Fashion (ex: les maillots tendance imprimé animal); Vous êtes les maitres de la gastronomie (ex: le restaurant Ma Poule). 
En bref, vous dépassez en tout les Israéliens… Même si vous habitez là depuis quatre ans, et que la seule chose que vous savez dire est: Ani lo medaber Ivrit (trad : – » Je ne parle pas Hébreu ») . Mais oui, on sait… la ségrégation est l’une des formes d’immigration, on ne vous juge pas. 
L’ironie est que votre enfant grandira en Israël, et que cela vous plaise ou pas, votre progéniture adorée sera houtspane, portera des Crocs et versera du ketchup sur tout ce qu’il/elle mange. Ceci est la petite vengeance de ce pays: Votre enfant sera un(e) véritable Israéli(e) avec l’accent épouvantable qui va avec…!


—————————————————————————————————————————————-

7.348-13.240 points: Le citoyen intégré, ou: « Je veux être Israélien (mais à la française) »

Votre voie a été tracée depuis votre naissance: dès la crèche jusqu’au lycée, tous ont été des établissements juifs (et oui, cela comprend le Lycée Carnot). Vous ne trainez qu’avec des feujs depuis le petit âge, à l’école ou dans l’un des mouvements de jeunesse. 
Après le bac, vous avez continué vos études  (ESSEC, HEC, Dauphine, Science Po ou bien IDC pour les alyateurs précoces). Quelques temps plus tard, lorsque vous atteignez l’âge de trouver un mari juif, vous décidez de faire votre alyah. Vos parents pensent que vous jetez la vie que vous aviez construite par la fenêtre. Pour eux, le sionisme est un beau principe, mais surtout pour les enfants des autres…
Vous écrivez un statut sur Facebook, annonçant à tout le monde votre départ et vous immigrez aussitôt en Israël, pardon, Tel Aviv (ou Jérusalem, pour les intimes de Dieu).

Une alyah avant l’âge de 26 ans augmente votre probabilité de faire l’armée. Éventuellement, vous y passez quatre mois, en racontant à tout le monde que vous êtes combattant (alors qu’en réalité, vous êtes l’attaché général de la cuisine militaire). Cela d’après vous, vous qualifie de donner des (pseudos) analyses professionnelles sur le conflit israélo-palestinien, car « J’ai été à l’armée, j’ai fais partie de la prise de décisions de Tsahal« . 
A chaque occasion qui se présente (ou pas), vous racontez que vous avez été soldat. Toutefois, le principal problème surgit lorsque vous découvrez que votre chérie Israélienne était plus combattante que vous à l’armée.

Vous voulez devenir un vrai Israélien. Vous hébraïsez donc votre prénom, et vous vous faites appeler désormais Yonathan et non pas Jonathan,Yarden et non plus Jordana. Vous sortez avec des Israéliennes (tout en vous plaignant qu’elles sont bien trop dures) ou des Israéliens (tout en vous plaignant que ce sont des barbares). 
Vous essayez de brouiller votre accent. Cela vous énerve lorsque l’on vous répond en anglais, ou pire, si l’on imite votre accent français.

Vous avez fait l’Oulpan et vous insistez pour parler hébreu, même avec vos  amis français, qui à leur tour, ne comprennent pas pourquoi vous leur expliquez ce qu’est une racine carrée en hébreu. 
Vous êtes enthousiaste par le fait d’avoir trois amis Tsabarim, car « ça me permet de m’intégrer dans la société », et vous critiquez constamment les israéliens, tout en idéalisant Israël. 
Vous êtes fier de faire partie de cette société et de son marché, car cela est signe d’intégration. Vous travaillez donc dans l’une des principales boites du monde du travail israélien: les Options binaires, le CasinoOnLine ou bien le Forex.

Félicitations, vous êtes effectivement un véritable français… euh pardon, Israélien.

——————————————————————————————————————————————-

Plus de 13.240 points : Le citoyen assimilé, ou : Le temps ne fait rien à l’affaire. Quand on est français, on est français!
 Mouais… vous vous moquez de nous là… Les français, bien trop chauvins et fiers de leur héritage Gaulois, ne s’assimilent JAMAIS! 



[1] Jour de commémoration

Stephanie

Stephanie

Israélienne de naissance, Tel Avivienne de caractère, Hiérosolymitaine dans l'âme et Française à mes heures perdues. Psychothérapeute de profession, je suis névrotique et psychotique par passion. Fière de ma double identité Israelo-Française, paradoxes et contradictions seront de rigueur, vous voila prévenus..
Stephanie

Laisser un commentaire