LE STAGIAIRE

Parfois on se dit qu’on a tout vu.

Et je veux dire pour le coup quand tu es juif/israélien t’es plutôt calé dans le domaine du grand complot sioniste-judéo-reptilien-bolchévique et avec les 2000 ans d’exil derrière toi d’expérience, t’es vraiment un incollable du sujet.

Alors quand tu découvres une nouvelle théorie dans ce qui paraît être l’inépuisable imagination des antisémites de par le monde, ça vaut vraiment la peine de le signaler. C’est ainsi que dans la famille « Ils Sont Partout et veulent nous conquérir » je demande le Chili !

Faut dire chers lecteurs, que le Chili c’est une des grandes destinations du Tiyoul Hagadol post armée (en gros c’est le Grand Tour de la jeunesse dorée européenne du XVIIème-XVIIIème siècle remixé à l’israélienne).

Alors de quoi accuse-t-on encore Israël ? Et bien ni plus ni moins que de préparer l’invasion militaire de la Patagonie. Là tout de suite c’est sûr on est entré dans une autre dimension, parce qu’à moins de vouloir mettre la main sur les millions de moutons qui peuplent cette contrée lointaine (le nom du pays veut quand même dire là où se termine la Terre) je ne vois pas comment il est possible d’imaginer que Tsahal, Bibi ou même Liebermann ont pour ambition de conquérir la Patagonie. Enfin bref tout ça ressemblerait bien à une mauvaise blague si c’était resté cantonné à l’obscure nébuleuse des forums antisionistes/antisémites.

On aurait pu le croire.

Le problème c’est que ce n’est pas moins qu’un sénateur, Eugenio Tuma, qui dénonce les soldats israéliens « habillés en civils » qui « cartographient le sud du Chili ».

Bref plein de choses tout droit sorties du Protocole des Sages de Sion et de choses pas très bisous comme ça ! Peut-être que le fait que les jeunes touristes israéliens qui s’y rendent ne respectent pas les règles de sécurité basiques quand tu te trouves dans une forêt, du genre, ne pas allumer un feu au milieu des pins en plein été, y est pour quelque chose. Visiblement cette règle semble un peu nous dépasser ce qui n’est franchement pas à notre honneur, surtout quand on sait que les soupçons du responsable du feu de forêt à Torres Del Paine (The Parc National local classé à l’UNESCO) en 2011 étaient portés sur un israélien. C’est pour ça qu’en apprenant récemment que deux touristes israéliens ont été surpris en train de préparer un feu dans ce même Parc National, ça m’a vraiment rendu fou.

Déjà que la situation est tendue, ce serait vraiment bien que nos concitoyens apprennent à ne pas mettre – et pour le coup littéralement – de l’huile sur le feu.

Si ce n’était que ça… Au mois de Mars dernier, un groupe de jeunes israéliens a été arrêté non loin du Machu Pichu au Pérou. Pour quelle(s) raison(s) ? Avoir volé des objets incas sur un site archéologique, en ayant fumé (beaucoup) de marijuana, bu beaucoup d’alcool, et essayé de faire de la cocaïne, avant de se lancer dans une orgie.

Je me sens israélien, encore un peu chilien et très accessoirement français, mais surtout, j’aimerai juste pouvoir, après l’armée et quelques années passées dans une boîte de conserve qu’on appelle un char, partir avec mon passeport israélien sans que pour autant des préjugés négatifs accompagnent mon voyage.

Et vous chers lecteurs, avez-vous des conseils à donner à nos amis israéliens sur le savoir-vivre à l’étranger ? 

(237)