Votre chirurgien israélien…plutôt Doors ? Led Zep ? Classique ?

Zeev Whoasgod

ZEEV WHOASGOD

Les chirurgiens sont des gens rigolos. C’est vrai, il faut l’admettre, ça ne se remarque pas trop dans leur cabinet blanc immaculé où votre simple présence les fait bailler d’ennui tant que votre corps n’est pas mutilé et sans le moindre tuyau aspirant votre sang où toute autre sérosité.

Mais croyez-moi ce sont de vrais boute-en-train et de vrais mélomanes.    

C’est presqu’à se demander si l’anesthésie générale n’est pas une excuse pour ne pas vouloir danser et chanter avec eux le jour de la fatidique opération !

De très sérieuses études britanniques se sont penchées sur ce phénomène pour révéler que 62 à 72%  des chirurgiens opèrent en musique. La musique augmenterait la concentration du personnel médical en salle d’op … Puisqu’on vous le dit … J’ai toujours rêvé de me faire enlever la vésicule biliaire par un petit bonhomme me susurrant à l’oreille le tube des Bee Gees “ Stayin Alive” (ah, ha, ha ,ha rester en vie, rester en vie…) ou un anesthésiste fan du George Michael des années 80  planant sur « Wake me up before you go go » (réveille moi avant que tu t’en ailles (aie)) . J’avoue que les chirurgiens fans de REM me font un peu flipper … Salle de reveil … Branché à plus de machines que Robocop pour sa vidange annuelle … T’arrives à peine à soulever la paupière tellement  ça te tire dans la fesse et que le doc suggère à l’infirmière de service de te donner un acamol alors qu’il se ballade avec des écouteurs dans les oreilles hurlant « everybody hurts » (tout le monde souffre …) !

 

Mais les scientifiques du pays du pudding ne s’arrêtent pas là : il semblerait que les mélodies calmes d’un rythme de 60 à 80 battements par minute semblable au rythme cardiaque normal réduirait l’anxiété des patients sous anesthésie générale. Si mon anglais ne se limitait pas à Dora l’exploratrice je pense que j’aurais contacté la rédaction en leur demandant pourquoi je suis sensé être stressé après avoir été shooté au Thiopental, Sulfentanil et autre curare ! (mon nouveau boss m’a demandé de paraître scientifique donc j’ai potassé le vidal pour l’impressionner !)

 

Le phénomène s’est-il exporté dans notre pays, réputé être à la pointe de la médecine (j’en vois un au fond qui rit, surement un gars en bonne santé qui fait le désespoir des médecins indépendants) ?

Affirmatif mon colonel ! Prenons l’exemple du Dr Galili, chef de service de chirurgie vasculaire de l’hôpital Hillel Yaffe . Lui son trip c’est The Doors et Led Zeppelin. On ne sait pas si votre tuyauterie sanguine s’en portera mieux après être passée entre ses mains, mais au moins il a bon goût le bougre. Il affirme préférer les musiques rythmées aux musiques douces qui l’endorment dit-il (quelle chance) … Et puis il est très gentleman puisqu’en cas d’anesthésie locale, c’est le patient qui choisit la playlist. Tu penses que tu viens pour te faire déboucher ta fémorale gauche et tu finis en salle de Karaoké, micro en main. En fait les supers écrans plats autour de toi ne sont pas là pour  l’imagerie médicale mais pour diffuser les paroles de ta sélection préférée. Fun …

 

Le Dr Pressman de l’unité de chirurgie pédiatrique de l’hôpital Emek opère toujours en musique également mais « attention » précise-t-il «pas de musique qui donne envie de chanter » car « cela peut perturber la concentration » … On a décidé de lui offrir l’intégrale de Lorie, ça devrait lui faire plaisir !

 

Et chez Roots, comme on est des gens sympas et pleins d’idées on a nos propres propositions pour toutes les professions médicales : odeur de soufre (NTM) pour les gastro-entérologues,  à la queue leu leu (Bezu) pour les urologues, See You Soon (Coldplay) pour les ophtalmologues, Enjoy The Silence (Depeche Mode) pour les ORL, Paralyzed (Elvis Presley) pour les neurologues, ça fait mal (Christophe Mae) pour les proctologues, à la pêche aux moules pour les gynécologues  et si tout ça finit mal, il vous restera toujours Money Money chez votre avocat ! 

Team

Team

Découvrez Israël sans freins, sans filtres, sans faux-semblants :  chroniques, décryptages, news, infos, actus, hôtels, restaurants, activités, tourisme.
95% des personnes qui écrivent sur Israël dans ce monde, le font de l'extérieur, sans avoir jamais mis un pied dans ce pays. Nous avons pensé, en toute logique, que pour se faire une idée sur les choses, il était préférable de les vivre...et de les partager...Israël sans freins, sans filtres, sans faux-semblants
Attention, l’utilisation prolongée de ce site peut provoquer des effets indésirables et inattendus : 
Montée soudaine de désir,  envie violente d’évasion, crise de rires incontrôlée, sentiment de manque ... 
Team

Laisser un commentaire