WhatsApp ou le moyen de communication préféré des Israéliens

WhatsApp, c’est le nec plus ultra de la communication et du chat. L’application qui a rejoint la famille des mots qu’on conjugue dans le genre « google it », « Facebook moi » et maintenant « je te whatsapp plus tard ».

Bon, au cas où tu l’aurais manqué, on te le rappelle : Israël, c’est la Start-Up Nation, le pays des ingénieurs, des entrepreneurs, de la technologie 2.0, le pays qui en terme de communication a toujours 36 pas d’avances sur toi, moi et tous les pays réunis. Alors forcément, ce n’est pas étonnant, qu’une application aussi « in » que WhatsApp soit devenu l’un des principaux vecteurs de communication de la population Israélienne ! 

Jusque-là, tout semble normal, après tout on peut créer des groupes de conversations, qui sont largement plus privés que ceux de Facebook. Mais en Israël on s’arrête pas à cet usage limité, voir « primitif »de WhatsApp. Non, ici WhatsApp a carrément remplacé le mail et le fax ! Qui se souvient encore de ce qu’est un fax  d’ailleurs ?

Curieux de savoir pourquoi WhatsApp cartonne en Eretz ?  Alors voilà :

– Tu peux échanger aussi bien des photos de ton enfant sur tes épaules pendant un treck en Galilée, que des contrats à plusieurs millions de shekels avec ton boss.

– Entre les soldats et leurs familles, c’est devenu un moyen bien connu de toujours rester en contact (ce qui a valu l’interdiction de WhatsApp dans les unités combattantes…), surtout pour les Hayelim Bodedim, qui comme votre humble stagiaire/auteur, sont venus seuls pour endosser l’uniforme !

– C’est beaucoup plus privé et conforme à la tsniout, que Facebook, ce qui fait que WhatsApp est aussi bien utilisé par ton Tel Avivien séculaire à la coupe Yul Brynner, que par ton résident à payess et schtreimel de Mea Shearim ou Bnei Brak.

– C’est devenu le moyen de communication entre toi et la bureaucratie israélienne. Et oui et pour argumenter, voici un exemple 100% Rootsien, extrait d’une de mes communications avec ma Kupat Holim ( caisse d’assurance maladie) :

L’employée : « Si tu souscris à l’offre Top Premium Universelle, tu auras ta grossesse couverte »

Moi : « Je suis un garçon, cela risque d’être difficile »

L’employée : « Tu es fiancé ? »,

Moi : «  Ken lama ? »

L’employée : « Alors c’est très bien comme ça ta fiancée sera couverte, aller c’est vendu, maintenant ajoute moi sur WhatsApp pour m’envoyer une photo de ta teoudat zeout, c’est encore mieux qu’un mail ».

Alors,  que tu sois olé hadash, touriste, ou olé atik, si tu n’as pas encore WhatsApp, et que tu ne l’utilises pas pour une de ces raisons, c’est qu’il faut t’updater à la version la plus récente, pour pouvoir être officiellement un israélien, un pur, un vrai, un dur. 

Team

Team

Découvrez Israël sans freins, sans filtres, sans faux-semblants :  chroniques, décryptages, news, infos, actus, hôtels, restaurants, activités, tourisme.
95% des personnes qui écrivent sur Israël dans ce monde, le font de l'extérieur, sans avoir jamais mis un pied dans ce pays. Nous avons pensé, en toute logique, que pour se faire une idée sur les choses, il était préférable de les vivre...et de les partager...Israël sans freins, sans filtres, sans faux-semblants
Attention, l’utilisation prolongée de ce site peut provoquer des effets indésirables et inattendus : 
Montée soudaine de désir,  envie violente d’évasion, crise de rires incontrôlée, sentiment de manque ... 
Team

Laisser un commentaire