Envie de faire plaisir à un(e) israélien(ne) ?

Myriam Boublil

MYRIAM BOUBLIL

Ca y est, la saison reprend, vous êtes à Paris, il fait moche, on est en Israël, il fait beau, vous naviguez sur les sites de billets d’avion et hop, vous vous dites « et si j’allais rendre visite à mes amis qui vivent en Israël ? ». Pendant ce temps, nous, on guette le calendrier car oui, dès les premiers beaux jours et les premiers ponts, c’est bon, les français débarquent !

Nous, les israéliens, on adore recevoir de la visite. Même quand vous débarquez par le vol de nuit et que vous arrivez chez nous un matin, vers 5h, avant qu’on parte bosser. Même quand à partir d’une semaine avant votre arrivée on se transforme en agent de voyage pour vous conseiller hôtels (où soyons d’accord, on ne va jamais), excursions (que nous n’avons pas le temps de faire), et « meilleure plage » (any plage, en fait).

Et là, comme vous êtes nos amis, que vous êtes gentils et bien élevés, vous nous posez toujours cette question fatidique : « qu’est ce que je t’apporte ». Comme nous aussi on est polis, on vous gratifiera toujours (souvent), d’un « rien c’est bon t’inquiète ».

Vous insistez ? Vous avez envie de nous faire plaisir ? Voici le top 5 des trucs à ramener à vos amis qui vivent en Israël :

1. De la lecture
Ici, les magazines sont une denrée de luxe. Et non, ce n’est pas pareil de lire sur l’ipad. Donc oui, une tonne de magazines, les derniers bouquins en vue, même le bouquin que vous allez finir à la plage : on prend tout. Déjà parce que l’on va kiffer lire les actualités sur des people que l’on ne connait pas, le régime qui ne marche pas, ou comment faire grimper au rideau le mec que l’on a (ou pas). Et puis surtout parce que sans le savoir vous allez alimenter le marché noir des immigrés qui se refilent de la lecture. Le magazine sera lu et relu jusqu’à désintégration : 1 magazine = 10 femmes heureuses !

2. Des produits de beauté
Ici, on ne manque pas de grand chose. Mais on avait tous nos habitudes : la crème aesop à la mandarine, le gel douche de base de séphora, le parfum joe malone… et ici, c’est bien simple, il n’y a pas. Alors si vous connaissez bien la personne chez qui vous allez, ne boudez pas ce plaisir, vous aller faire des heureux !

3. De la bouffe
On ne se refait pas nous les français. Que ce soit du sirop de menthe (disponible dans certaines épiceries de netanya mais c’est rare) ou un plateau de fromages (à faire emballer sous vide sinon vous aller puer le reblochon à Lala Land), un petit goût du pays fera toujours plaisir. On connait même des français immigrés en Israël qui se font régulièrement apporter des endives et des petits écoliers (le gâteau au chocolat, faut-il le préciser)…

4. Des collants.
Ben quoi ? Oui on a un hiver en Israël. Bon ok il dure pas longtemps… mais pour qui est un peu frileuse, les collants disponibles en Israël sont comme peuvent l’être des mecs rencontrés sur tinder: lâches et opaques. Alors si vous dévalisez un rayon Dim, vous aller vous faire de nouvelles copines !

5. Surprise !
Cette liste non exhaustive vous montre bien que quelque soit le budget ou la proximité avec la personne que vous irez voir, ce qui compte, c’est d’y penser. Toute attention sera toujours appréciée, et… comment vous dire… on a hâte de vous voir cet été !
Myriam Boublil

Myriam Boublil

Partout... je suis partout. Tout, je testerai tout pour mes petits Rootsiens. Du dernier bar à la mode au cours de yogalates, en passant par le boui boui que vous n'avez jamais remarqué... je mets mes sens, articulations et papilles à rude épreuve pour partager avec vous tous ces endroits qui vont vous faire vibrer.
Alors qu'est ce qu'on dit ?
Myriam Boublil

Laisser un commentaire