Touristes français : splendeur, et en cadence

Sophie Taieb

Sophie Taïeb

On serait en temps normal, on vous aurait maudits, vous qui parlez si fort, qui portez des maillots aux découpes improbables et avec trop de paillettes, et qui comptez les pourboires au shekel près.

On serait en temps normal, on respirerait à nouveau, juste à l’idée que les plages et les bars se soient vidés de ces cousins éloignés qui promettent tous de faire leur alya « un jour ».

On serait en temps normal, on serait content de ne plus avoir cette horloge humaine à shabbat, à la plage le vendredi (tous les français quittent les transats deux heures avant l’heure dite, comme un seul homme).

On serait en temps normal, on serait soulagés de ne plus avoir à écouter vos analyses géopolitiques alors que vous n’êtes là que depuis 2 semaines (« Gaza, c’est simple, faut creuser une immense tranchée, bétonner tout ça, et zé-ou !! » – « allô?? baba ?? t’y as entendu le boum ? oualiya j’ai eu la rasrha de ma life ! »).

On serait en temps normal, on aurait passé l’été à dire que l’on est belge pour ne pas être assimilés aux « tsarfatit » qui peuplent la côte israélienne pendant les mois d’été.

Mais cet été, rien n’a été normal.

Et cet été, les français, vous avez assuré grave.

Israël cet été, c’est 270 000 annulations de voyageurs, suite à la guerre.

Israël cet été, c’est tous les voyages d’affaires et les pèlerinages chrétiens annulés.

Mais Israël cet été, ça a été aussi un débarquement de français. Plus gros et plus fort que d’habitude. Un débarquement fidèle à cet amour inconditionnel qu’ont les français pour Israël (enfin… les juifs français).

Cet été, les français ont certes passé des après midi à parler du poids des copains à la plage Gordon (« lui il pèse 10 millions, je te jure, sur la Toto ! »), des nuits au Clara à chiner en plein air, comparer les montres et la longueur des mini shorts… mais cet été, les français ont aussi donné leur sang. Fait des colis. Ils ont été rendre visite aux soldats, que ce soit à l’hôpital ou dans le sud…

Vous savez quoi ? Cet été, les français vous avez été exceptionnels. Que ce soit par votre présence, par vos dons, par votre soutien… vous avez même réussi à ébranler le cliché du français typique auprès de nos chers israéliens (pour le cliché de la française typique, il reste du taf).

Alors merci.

Merci de nous avoir rendus si fiers de cette communauté soudée, qui a apporté tout son amour et son budget vacances en Israël. Merci d’avoir pris des taxis, des transats, des apéros, et d’avoir pensé à nous ramener des magazines. Merci d’avoir pris le temps de soutenir vos amis franco israéliens, mais aussi tous les israéliens par votre présence et vos actions.

Vous savez quoi, d’un coup, nous sommes tous très fiers d’être français.

Sophie Taieb

Sophie Taieb

Le vrai plaisir des bons plans, c'est de les partager. Voyageuse invétérée à la soixantaine de pays à mon actif, curieuse de tout, je compte bien vous emmener avec moi dans mes pérégrinations. Une cabane dans le désert au milieu des kangourous ? A la quête de la méthode ultime pour baragouiner l'hébreu ? La quête du gefiltefish comestible ? Sur ce coup, on sera ensemble amis lecteurs. Installez-vous confortablement, le voyage commence ici.
Venez, je vous emmène...
Sophie Taieb

Laisser un commentaire