Jonathan Curiel
JONATHAN CURIEL

Gilles Bernheim, ex Grand Rabbin de France est aujourd’hui Grand Rabbin.
Grand Rabbin de quoi d’ailleurs?
De Facebook? De Twitter? Des réseaux sociaux?!
En tout cas, il a été l’une des premières personnes à sonner la charge contre l’ex Président Nicolas Sarkozy sur Twitter et Facebook.
En diffusant un tweet de ce dernier sur la question palestinienne sur ces deux réseaux sociaux, il induit ses followers et ses likeurs implicitement en erreur.

photo


 

photo-1

Pas besoin d’un commentaire de Rachi pour comprendre que Nicolas Sarkozy est pour que les Palestiniens aient leur État UN JOUR.
On en déduit donc, que Monsieur Bernheim serait non seulement contre la reconnaissance UNILATÉRALE d’un état palestinien, mais qu’en plus, il serait AUSSI contre la reconnaissance d’un état palestinien un jour, alors que MÊME Bibi s’est prononcé pour deux états et par conséquence, la reconnaissance d un état palestinien sous certaines conditions bien sur, notamment l’arrêt des violences, des requêtes, la sécurité d Israël etc…

L’honnêteté intellectuelle obligerait n’importe qui de bonne foi, à mentionner le tweet précédent de Nicolas Sarkozy en question, où il condamnait le PS pour leur volonté de reconnaissance unilatérale de l’état palestinien.
Mais l’honnêteté intellectuelle pour Monsieur Bernheim… Bref !


 

photo-2

Les inconnus chantaient “Isabelle a les yeux bleus”.
Moi Chroniqueur, je rajouterai : Isabelle à les yeux “bleu et blanc”.
D’ailleurs qui pourrait douter ne serait ce qu’un instant de l’amour que portent les Balkany à la communauté juive de France et Israël?
Isabelle, dans un tweet et rétwitté par Patrick (Balkany pas Abitbol qui eux étaient présents dans la salle), serait plutôt parole d’Evangile, puisque Nicolas Sarkozy a bien appelé les parlementaires UMP à voter “NON”, donc contre la reconnaissance unilatérale de l’état palestinien.

Parce que c’est juif de se poser des questions, j’en aurais quelques unes.

– Etant une question de politique nationale, Monsieur Bernheim n’a-t-il pas un devoir de réserve que lui impose sa profession ? Parce que la laïcité toussa toussa”?

– Monsieur Bernhaim a t il cru qu’être “Pour” ou “Contre” était une “makhloket” (discussion) des temps modernes comme jadis Beth Hillel et Beth Shamaï?

– Si le sacrifice d’Isaac demandé par Dieu à Avraham se résumait à un tweet de 140 caractères, Avraham aurait il commis le premier infanticide de Notre Histoire?

– Si le discours des rabbins lors l’office du Shabbath se résumait à 140 caractères, pourrions nous ne pas rater “Les douze coups de midi” sur TF1 ou “Tout le monde veut prendre sa place sur France 2 ?

– Le Crif, l “UPJF & consorts, racontent-ils aux politiques français des psoukim ou si vous voulez des versets en hébreu.A ne pas confondre avec une multitude de psouki ( vous noterez d’ailleurs qu’il n y a que cinq questions…Enfin je me comprends)

Par contre, ne comptez pas sur moi pour défendre la politique de la France envers Israël sous Nicolas Sarkozy lorsqu’il était Président. Même François Hollande a fait mieux.Et si il y a quelques nuages,c’est bien l’un des seuls rayons de soleil de sa politique,
D’ailleurs, j’arrête la car certains vont vraiment  croire qu’au dessus …
Bref 2 !

Je ne sais pas si Valérie Trierweiler a rappelé  qu’elle tournerait sept fois son pouce avant de tweeter lors de sa campagne de promotion, mais en tout cas, Monsieur Bernheim, vraiment, merci pour ce moment.


 

Jonathan Curiel

(98)