Jonathan Curiel
JONATHAN CURIEL


Jamais peut-être dans l’histoire de France, le sort des juifs n’a été si proche, autant dire “symétrique” de ceux des “autres” Français.

Le chiffre “3” en est la parfaite représentation.
J’aurais pu vous parler de la “Sainte Trinité” ou de nos trois patriarches, du drapeau tricolore ou des deux triangles formant la Maguen David, mais non,  je vous parlerai de représentation politique.

Trois, comme le nombre des responsables qui représentent majoritairement et électoralement le paysage politique français :
– François Hollande, Chef d’Etat, socialiste.
– Nicolas Sarkozy, chef de l’UMP, principal parti d’Opposition.
– Marine le Pen, chef du Front National, troisième parti de France.

Il en va de même, pour la représentation de notre “Petit Grand Peuple”:
– Roger Cuckierman, Président du Crif.
– Haim Korsia, Grand Rabbin de France.
– L’Alyah “nationale” des Juifs de France.


Comment ne pas commencer par la “professionnalisation” de nos élites, aussi bien dans le paysage politique français que communautaire, qui compteront autant d’années de cotisations pour la retraite que d’années passées à diriger la communauté.

On pourrait d’ailleurs parler de “professionnalisation” du bénévolat de la part de nos différents responsables communautaires , le Président du CRIF ne touchant aucun salaire.

Ensuite, il suffit de voir la fausse polémique du dernier diner du Crif.
(On notera quand même, la bravoure de Dalil Boubaker qui ne souhaita pas venir afin de laisser sa chaise à Elyahou Hanavi. Mais ça vous n’en entendrez jamais parler dans les médias.)

Dès la propagation de la désormais “célèbre” vidéo d’Europe 1 rapportant les propos du CRIF  sur les réseaux sociaux, les même signes de protestation qu’un français lambda pourrait avoir contre le gouvernement sont apparus: “Roger n’est pas mon président”, “Roger démission !”.

Bref, le même type de commentaires que nous avons pu lire ici et la à l’égard du Chef d’Etat français.
Le plus drôle étant l’intérêt particulier que François comme Roger portent à “La Finance”: l’ennemi de Francois, mais aussi le domaine dans lequel Roger a fait l’essentiel de sa remarquable carrière professionnelle.

On pourrait aussi comparer Nicolas Sarkozy à Haim Korsia, pour leur côté “bling bling”. Le collectionneur de montres “de collection” qu’est Haim Korsia selon certains, répondant au gout prononcé par Sarkozy pour le luxe et tout ce qui brille.

On pourrait croire à une certaine corrélation entre la montée du Front National et celle du nombre d’Alyah.
Et si la montée du poujadisme dans la société française était en parfaite corrélation avec l’expression du sionisme de nos coreligionnaires dont la finalité est de s’installer et vivre sur notre Terre.

François Hollande et Nicolas Sarkozy ayant du mal à contenir la montée de ce parti, comme le phénomène de l’Alyah à laquelle aucun de nos responsables appellent et qui est pourtant dans toutes les têtes.Qui n’y a jamais pensé?

Quand j’entends Marine critiquer l’UMPS, j’ai l’impression d’entendre l’Alyah me dire que ni Le Président du CRIF, ni le Grand Rabbin de France n’auront réussi à convaincre l’ensemble de la classe politique française, preuve en est le vote sur la reconnaissance unilatérale de la Palestine, votée à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

Quand j’entends Florian Philippot dire que le FN est la solution, je me dis qu’effectivement l’Alyah serait la meilleure solution à cet avenir en France qui jour après jour s’obscurcit.

Un jour, Marine obtiendra la majorité des suffrages lors de prochaines Présidentielles, comme un jour, le nombre de juifs originaires de France en Israël sera supérieur aux nombre des juifs originaires de France en France.

-Comment ne pas parler aussi du droit de vote des étrangers, ou dans le milieu communautaire juif, beaucoup voudraient exprimer leur voix qui jusqu’aujourd’hui est inaudible.

-Comment ne pas parler aussi de Jerôme Cahuzac et de son mensonge “les yeux dans les yeux”, répondant à l’affaire Bernheim.

Et comment ne pas parler de cette affaire d’arbitrage, négociée tapis dans l’ombre, et dont peu savent à quoi le dédommagement de 452 millions versés à Nanard correspond, qui aux dernières nouvelles, devait être réétudié répondant à notre Grand Rabbin de France, qui d’après Sammy Ghozlan (rapporté par Véronique Chemla),  le “montant mensuel total du salaire et des services” du Grand rabbin de France “s’élèvent à plus de 25 000 euros”, et “à 34 000 euros par mois, si on rajoute son staff”.

Pourim vient de se terminer, et si le temps était venu de faire tomber le masque ?

(158)